153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dix mille hectares décimés par les flammes
Annaba et El-Tarf
Publié dans Liberté le 16 - 08 - 2021

Outre le couvert végétal détruit, les incendies qui ont touché les wilayas d'Annaba, d'El-Tarf et de Guelma ont causé d'importantes pertes aux citoyens, notamment aux agriculteurs qui ont vu leurs oliveraies, leurs poulaillers et leurs ruchers partir en fumée.
À Annaba et à El-Tarf, les deux wilayas qui ont été les plus touchées dans la partie extrême est du pays, avec près d'une trentaine de feux de forêt, ces six derniers jours, l'heure est au soulagement après que l'on est venu à bout de la plupart des foyers.
Une maigre consolation, puisqu'un bilan non exhaustif recueilli auprès des directions concernées fait état d'une superficie de 8 000 hectares de forêt complètement dévastés par les incendies sans compter les dommages occasionnés aux habitants des localités où les sinistres se sont déclarés, exploitants agricoles, éleveurs, apiculteurs et autres. Ainsi après l'accalmie sur le front des incendies et un retour progressif à la normale, on s'attend à des lendemains moroses dans les localités qui ont vécu cette semaine d'enfer et les immenses dégâts causés à la nature.
En attendant, il faudra continuer à veiller au grain dans les zones boisées encore à risque, comme c'est le cas dans le mont de l'Edough, où des moyens humains et matériels conséquents sont mobilisés H24, sous la supervision de la cellule de crise. Le chef du service de la protection de la faune et de la flore de la Conservation des forêts d'Annaba, Farouk Terki, a indiqué, hier, qu'un seul foyer est encore actif du côté de Kef Bouacida, qui surplombe la commune rurale d'Oued Aneb. "Une ouverture de piste — initiée par des éléments de la Protection civile et de l'ANP aux côtés des gendarmes et des citoyens volontaires — est en cours pour atteindre la langue de feu qui menace ce seul foyer, et ce, en attendant le premier largage aérien d'eau, prévu dans le courant de l'après-midi dans l'espoir d'une extinction complète de l'incendie", a-t-il assuré.
Faisant un premier bilan des conséquences des incendies, Wided Bouhouche, la chargée de la communication de Sonelgaz d'Annaba, explique que la hausse des températures enregistrée, qui a induit une surconsommation d'énergie pendant les feux de forêt qui ont affecté cette partie de la wilaya, a sérieusement perturbé la distribution d'électricité depuis les générateurs implantés dans la commune de Bouguentas. Ce qui s'est traduit, devait-elle ajouter, par des coupures intempestives et répétées dans les cités de la zone de la plaine ouest d'Annaba.
"À hauteur de la commune de Seraïdi, qui a été la plus touchée par les incendies, les dégâts sont considérables. Plus de 7 000 mètres linéaires de câbles de moyenne tension et un grand nombre de pylônes électriques ont été détruits", révèle cette responsable en assurant que toutes les opérations de basculement et de secours ont été couronnées de succès, notamment grâce à l'engagement sans faille et aux interventions rapides des équipes d'astreinte de la Sadeg de jour et nuit sur tout le territoire de la wilaya.
Les citoyens résidant dans les localités proches des zones de feu à El-Tarf ont été d'une aide précieuse, a noté la Protection civile.
À Guelma, la Protection civile a reçu en renfort deux canadairs, dont les largages d'eau ont permis l'extinction totale, samedi, en fin de journée, de l'incendie qui a dévasté en partie le djebel Beni Salah. Un massif forestier de 40 000 hectares, qui chevauche, rappelons-le, les wilayas de Guelma et d'El-Tarf et dont une partie évaluée, pour l'heure, à plus de 4 000 hectares, a été ravagé par les flammes.

A. Allia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.