153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La CNMA au chevet des sinistrés
CNMA
Publié dans Liberté le 18 - 08 - 2021

Les équipes spécialisées dépêchées dans les 26 wilayas touchées par les incendies au cours de ces derniers jours ont commencé à recenser les pertes en biens mobiliers et immobiliers. En effet, les dossiers seront examinés au sein de chaque daïra concernée, puis au niveau de la wilaya, avant de les soumettre à la Commission nationale d'évaluation et d'indemnisation des sinistrés. Le bilan provisoire des pertes et dégâts enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou indique que plus de 25 000 hectares de couvert végétal ont été détruits par les feux et 100 800 sujets d'élevage ont péri dans cette catastrophe.
À Skikda, à titre d'illustration, l'on parle de plus de 8 000 oliviers détruits et de la perte de plus d'un millier d'arbres fruitiers, dont des pommiers, poiriers, figuiers et figuiers de Barbarie. Une source locale a précisé que des statistiques non exhaustives font état de la destruction de plus de 800 ha de surfaces forestières à vocation agricole. Le bilan non encore finalisé dans cette wilaya signale également la détérioration de 250 ruches, la décimation de 22 vaches laitières, dont certaines étaient en gestation, et la calcination de 6 500 volailles dans deux entrepôts d'élevage qui ont été cernés par les flammes.
Dans une déclaration récente, le directeur général de la CNMA (Caisse nationale de mutualité agricole), Cherif Benhabilès, a souligné que les assurés victimes des incendies bénéficieront de manière imminente d'une indemnisation à 100%. Il a ajouté que les agriculteurs non assurés, quant à eux, auront une aide financière qui sera fixée par décision du gouvernement "avec pour but de les protéger de la faillite". Le gouvernement compte à travers le Fonds des calamités naturelles prendre en charge l'indemnisation de tous les agriculteurs affectés par les différents incendies qui ont touché le nord du pays.
Les agriculteurs, en principe, devront être éligibles à une indemnisation sur simple déclaration de sinistre. La mission confiée à ces évaluateurs n'est visiblement pas de tout repos. Car, l'évaluation s'avère de plus en plus difficile. L'une de ces difficultés réside dans les niveaux d'indemnisation, notamment pour ceux ayant subi de lourds dégâts, ainsi que ceux qui ont tout perdu après ces feux. Etant donné l'ampleur des dommages occasionnés, le gouvernement doit prévoir impérativement des compensations conséquentes aux agriculteurs et aux citoyens sinistrés de manière générale.
Un dédommagement important permettra à coup sûr à ces victimes de reprendre leurs activités dans les plus brefs délais et de tenter de sauver, un tant soit peu, leur année, du moins leur saison. Cela dépend, bien entendu, de la Commission nationale d'évaluation et d'indemnisation des sinistrés qui doit achever le travail dont elle est chargée dans des délais très courts. Ce marasme dans lequel se sont retrouvés subitement les agriculteurs des wilayas ciblées par les incendies devra les inciter à souscrire une police d'assurance.
Or, le taux de souscription aux assurances des fellahs reste encore très faible dans notre pays. L'on recense environ 28% seulement de la totalité des agriculteurs qui ont souscrit à un contrat d'assurance dans notre pays. Si, pour ses clients, la CNMA prévoit une indemnisation à 100%, les non-assurés, en revanche, bénéficieront d'un soutien et d'une assistance de sa part sous forme de matériel et de cheptel. Mme Leïla Benhadjoudja, chargée de la communication à la CNMA, a relevé que des équipes de cette mutuelle ont été dépêchées sur les lieux touchés par les feux, afin d'évaluer la situation. Selon elle, les évaluateurs de la Caisse se sont rapprochés de leurs assurés, afin de recenser leurs besoins et de recueillir les déclarations des sinistrés.

B. Khris


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.