Elections locales : L'ANIE annonce un taux de participation national de 35,97%    Le Président Tebboune s'exprime    Un comité provisoire pour les communes sans candidat    Les élections locales par les chiffres    Déclarations    Relative affluence    Les principaux évènements de la journée    L'enjeu des locales    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'eni vend la moitié de ses parts    Les Algériens offusqués    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Giroud absent 3 semaines    L'Institut Pasteur d'Algérie réagit    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    6 décès et 163 nouveaux cas en 24 heures    15.000 bouteilles d'alcool saisies    Un album pour préserver Tabelbala    Du flamenco à la salle Ahmed Bey    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    Real : Perez a pris sa décision pour Gareth Bale    Elections locales: la cadence du vote s'intensifie dans l'ouest du pays    Le renseignement espagnol met en garde contre le rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste    CAN 2021 : Un stage de préparation prévu au Qatar    Coupe arabe Fifa-2021: les Verts à pied d'oeuvre à Doha    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    La visite du Président Tebboune en Tunisie interviendra "en temps voulu"    Les agressions sur les réseaux ont coûté 586 millions de centimes en 2021    Interrogations sur la sécurisation des élections en Libye : La candidature de Seif El Islam El Gueddafi dévoile la capacité des législations en vigueur    Mondial biennal : Soutien unanime de la CAF au projet de Gianni Infantino    L'Opep et ses alliés maintiennent le cap    Tunis-Paris-Londres, le dos au mur    Des habitants réclament le raccordement au gaz    Plus de 3000 employeurs ciblés    Statu quo en tête    Benabderrahmane : «L'état n'abandonnera jamais son caractère social»    Korandjé, un album dédié à la préservation du parler de la région de Tabelbala    Le groupe Iwal fait appel à son public    Saisie de marchandises destinées à l'exportation frauduleuse    À propos de la thèse de "l'holocauste"    Le devoir de mémoire à travers le 9e art    "Il nous faut une ouverture vers l'ailleurs"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les USA proposent de dédommager les familles des victimes
Bavure de Kaboul
Publié dans Liberté le 17 - 10 - 2021

Les Etats-Unis ont proposé de dédommager financièrement les proches des civils afghans tués par "erreur" lors d'un tir de drone américain fin août à Kaboul, a annoncé le porte-parole du Pentagone ce vendredi. Lors d'une réunion virtuelle entre Steven Kwon, président de l'ONG qui employait l'une des victimes, Ezmarai Ahmadi, et Colin Kahl, sous-secrétaire aux politiques de défense, ce dernier a proposé des "compensations financières" pour les familles, a indiqué John Kirby dans un communiqué. Le responsable américain a aussi offert d'aider "les membres de la famille de M. Ahmadi qui voudraient s'installer aux Etats-Unis". Colin Kahl a souligné que "la frappe était une erreur tragique, et Ezmarai Ahmadi ainsi que ceux qui ont été tués étaient des victimes innocentes qui n'avaient rien à se reprocher et n'étaient pas affiliées à l'EI-K ou à des menaces pour les forces américaines".
Le 29 août, les Etats-Unis ont détruit un véhicule Toyota Corolla blanc, affirmant qu'il était "chargé d'explosifs" et assurant avoir ainsi déjoué une tentative d'attentat de la branche locale de l'Etat islamique, l'EI-K, quelques jours après un attentat de ce groupe qui avait tué 13 militaires américains et une centaine d'Afghans près de l'aéroport de Kaboul. Selon le général McKenzie, qui dirigeait les forces américaines en Afghanistan avant leur retrait du pays, une voiture de ce modèle s'est garée ce matin-là à proximité d'un bâtiment qui était déjà considéré comme un repaire de l'EI-K.
Le lendemain, la famille du conducteur du véhicule, Ezmarai Ahmadi, rapportait que ce dernier était employé par une ONG et que dix personnes, dont jusqu'à sept enfants, avaient été tuées. "Mon frère et ses quatre enfants ont été tués. J'ai perdu ma petite fille, des neveux et des nièces", avait indiqué Aimal Ahmadi, le frère d'Ezmarai. Une enquête fouillée du New York Times, se basant sur des images de caméras de surveillance et sur des entretiens, avait aussi contesté la version de l'armée. Le 17 septembre, l'armée a reconnu que cette frappe était "une erreur tragique".
Contrairement aux affirmations initiales de l'armée, les "explosifs" n'étaient vraisemblablement que d'inoffensifs bidons d'eau, et le conducteur du véhicule, un paisible père de famille, n'avait rien d'un terroriste, selon une enquête. Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a présenté ses "sincères condoléances" et ses "excuses" pour cette bavure. Les proches des civils afghans tués lors de la frappe avaient alors jugé "insuffisantes" les excuses présentées par Washington. Plus de 71 000 civils afghans et pakistanais ont été tués durant les vingt ans de la guerre en Afghanistan.

APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.