LNFA: les nouveaux statuts amendés par l'assemblée générale    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Semaine du court métrage    Quatre projets de loi en préparation    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    La mairie d'Oran change de couleur    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fin de règne pour le FLN
Trois partis en lice pour la mairie d'Oran
Publié dans Liberté le 17 - 10 - 2021

Les élections locales du 27 novembre mettront définitivement fin à 19 ans de règne continu du FLN à la tête de la ville d'Oran. En effet, depuis 2002, cette commune, la plus importante de la wilaya d'Oran, a été gérée par l'ex-parti unique, avec la présence discutée d'un homme en tant qu'édile pendant trois mandats. Le maire sortant Nourredine Boukhatem quittera son poste qu'il a occupé de 2002 jusqu'à 2021, avec une interruption de cinq ans, de 2007 à 2012. Cette absence du FLN est diversement commentée par la rue oranaise, mais l'explication la plus logique veut que le parti paye ses errements passés et actuels, notamment dans le mode de désignation des noms pour représenter la ville lors des échéances électorales.
Pour Mouad Abed, un enfant du FLN qui a décidé de changer d'appartenance politique en se présentant sous les couleurs du Front El-Moustakbal, cette situation était pour le moins prévisible, dans la mesure où le divorce était consommé avec la base militante du parti. Cette dernière "croit plus en des personnes que dans la structure organique même du parti", explique-t-il. "À l'époque, c'était l'urne qui désignait les responsables organiques locaux du FLN (mouhafedh, responsables des kasmas), maintenant, on assiste à des parachutages d'Alger. Le parti, ainsi géré, a fini par perdre sa base", ajoute notre interlocuteur.
Quant à son choix personnel, il précise que devant l'incapacité de recueillir les signatures exigées, il a décidé de se retirer, "mais le Front El-Moustakbal est venu me chercher, me convainquant de le rejoindre". Concernant le taux de participation, les observateurs politiques s'accordent à dire qu'il sera plus important que celui enregistré lors des dernières législatives. Notre interlocuteur abonde dans ce sens en tablant sur la proximité de la population avec les candidats.
"Les gens connaissent les candidats et voteront pour les plus actifs sur le terrain associatif, culturel ou environnemental", argumente-t-il, en affirmant que les réseaux sociaux auront aussi un rôle à jouer lors de ce scrutin. "Les problèmes de la commune sont connus, comme la saleté, et les gens voteront cette fois-ci pour des personnes plus que pour des partis", assure Mouad Abed, qui voit dans cette perspective un plus pour sa candidature. En effet, la liste d'El-Moustakbal pour l'APC d'Oran compte trois délégués communaux, transfuges du vieux parti, et "nous comptons également convaincre la base militante du FLN qui est plus proche d'El-Moustakbal que des deux autres partis en lice, Hamas et RND", estime-t-il.
Ce dernier pense qu'avec une bonne campagne électorale, son parti pourra dépasser l'écueil des 35% pour prétendre à la présidence de la mairie d'Oran. Rappelons qu'ils sont trois partis à se battre pour l'APC d'Oran et sept pour l'APW : TAJ, PT, Hamas, RND, Sawt El-Chaâb, Front El-Moustakbal et El-Bina.

SAID OUSSAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.