POURSUIVI POUR « TRAFIC FONCIER » : Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    JSK : Belaïli : «Je suis doublement content»    MCA : Bakir tranchera son avenir avant la fin de la semaine    Ma réaction de citoyen au dernier discours du « Guide Suprême de la Nation », AGS !    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    La société civile pour une transition de «rupture»    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Une victoire pour se mettre au vert    Le cas Ounas divise les Verts    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Autopsie d'un complot    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    La crise, c'est eux!    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN ajourne son congrès extraordinaire : Priorité à l'élection présidentielle
Publié dans Le Maghreb le 28 - 01 - 2019

Le parti du Front de Libération Nationale (FLN) fort de sa position de première formation politique du pays majoritaire dans toutes les assemblées élues, n'a pour le moment d'autre fixation d'être au cœur de l'élection présidentielle fixée au 18 avril et dont les préparatifs sont en cours au niveau de l'administration à travers la révision des listes électorales, les préparatifs matériels et autres et au sein de la classe politique par le retrait des formulaires de candidatures.

Dans cette perspective politique, le FLN par la voix autorisée du coordinateur de l'instance dirigeante, M. Mouad Bouchareb, se donne comme priorité le rendez-vous électoral d'avril prochain. M. Bouchareb dans une déclaration exclusive à notre confrère arabophone " Sawt El Ahrar " a précisé que la priorité de l'heure pour le parti est l'élection présidentielle. Il a précisé que le FLN ne cesse de réaffirmer sa volonté de voir le Président Abdelaziz Bouteflika poursuivre son œuvre à la tête du pays, le parachèvement des réformes.
En ce qui concerne la tenue du congrès extraordinaire déjà annoncée, M. Bouchareb a expliqué que le rendez-vous de la présidentielle occupe une attention particulière au sein de la direction du parti, de l'ensemble des militants et des sympathisants du parti. " Cette priorité à laquelle le FLN fait valoir toute sa force pour la victoire désirée ne permet de se consacrer qu'en un laps de temps très réduit à la tenue du congrès extraordinaire qui se veut rassembleur et de qualité qui assure un nouveau départ politique et organique au FLN sur la base de l'unité des rangs et la cohésion entre tous les militants ". Partant, M. Bouchareb annonce que le congrès extraordinaire aura lieu après le scrutin présidentiel. Une décision qui semble en accord et répond aux suggestions émises par les militants de la base et les interlocuteurs à qui M. Bouchareb a demandé leurs avis. Un consensus dégagé par conviction afin de permettre sûrement et sérieusement au parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie interne comme un facteur d'enrichissement et de consolidation des instances organiques et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des réflexes négatifs d'une autre époque.
De toute évidence, le FLN version Bouchareb a encore de grands atouts pour peu que sa composante humaine réponde à l'impératif de l'unité, et qu'elle n'ait pas l'étrange tentation de jeter aux calendes grecques les bouleversements qui se déroulent au sein de la société algérienne. Le retour de certains cadres du parti à l'image d'Abdelaziz Belkhadem, Abderrahmane Belayat, Salah Goudjil, Abdelkader Hadjar au siège central du parti pour épauler M. Mouad Bouchareb dans son processus de rénovation des structures pyramidales n'ajoute point de rides au FLN mais donne l'occasion à tout le monde de dépasser des subjectivités et une certaine nostalgie. Tout le monde est d'un apport considérable pour le renforcement du parti dans l'intérêt de la démocratie et du pays afin que "le FLN puisse être la formation la plus importante dans l'échiquier politique national", a souvent répété M. Bouchareb.
A bien faire la lecture des propos de M. Bouchareb rapportés par " Sawt El Ahrar ", le FLN ne partira pas de rien dans cette élection présidentielle. Son expérience à travers les épreuves affrontées est longue, son implantation est réelle, les réalisations effectuées sous la conduite du président de la République, président du FLN, Monsieur Abdelaziz Bouteflika sont nombreuses et grandioses. Ces acquis, ces facteurs sont désormais à capitaliser par le FLN pour demander au Président Abdelaziz Bouteflika de se représenter à un autre mandat pour la conduite de l'Algérie. La tâche prioritaire du FLN selon M. Bouchareb est de gagner la confiance du peuple et de renforcer sa crédibilité. D'abord en répondant à ses grandes préoccupations, en proposant des solutions réalistes et concrètes aux problèmes du pays tout en évitant de faire dans les promesses électorales abusant de la bonne foi des citoyens.
Dans cette voie, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, pour gagner en impact, a choisi un nouveau discours au contenu concret qui ne s'embarrasse pas de rhétoriques. Il s'agit d'investir le terrain qui est largement investi par d'autres formations politiques. Pour le FLN, il s'agit d'engager des actions profondes dans la société pour remporter la prochaine élection présidentielle. L'enjeu est d'importance. Alors, le parti majoritaire se dit prêt pour lancer la bataille en vue du prochain vote qui déterminera sa place véritable dans la société.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.