Qualifs CAN 2021 : Le Sénégal enchaine bien face à l'Eswatini    ORAN : Une marche de soutien à l'élection présidentielle    PRESIDENTIELLE : Mihoubi dévoile son programme électoral    SONATRACH : Kamel-Eddine Chikhi prend ses fonctions    CAMPAGNE ELECTORALE : Les médias signent la charte d'éthique    SIDI BEL ABBES : 30083 doses de vaccin antigrippal remises aux établissements de santé    Karaté/Coupe de France 2019 l'Algérienne Inès Abid en or    Sahara occidental: grande manifestation en Espagne contre la déclaration de Madrid    Des averses de pluie, parfois orageuses, annoncées au Centre et à l'Ouest du pays    Diabète : 5% seulement des diabétiques ont besoin de médicaments innovants    Syrie: les USA s'efforcent de faire obstacle aux négociations entre le gouvernement et les Kurdes    CHU d'Oran : 100 cas d'intoxications aiguës aux pesticides enregistrés annuellement    Iran: 40 arrestations durant les manifestations contre le prix de l'essence    La France va revoir sa politique des visas    Marches populaires à Aokas et à Kherrata    20 morts dans une attaque contre un village    Manifestation pour le départ du Premier ministre    RCD : "Le rendez-vous du 12 décembre est déjà disqualifié"    Entrée en service avant fin 2019 de l'Agence nationale pour le développement de la numérisation    Mellal : "La JSK aura besoin d'Al-Tubal en championnat"    Le Mouloudia pour oublier la dernière déconvenue    Les douze premiers qualifiés à l'Euro-2020    Ronaldo veut un 100e but, une qualif' et une revanche    La planche du naufrage !    La grande improvisation    «L'usine RAP a respecté tous ses engagements»    Le MNEA se mobilise    9 morts et 14 blessés en 48 heures    Le saviez-vous… ?    César Manrique, l'homme qui a fait de Lanzarote une œuvre d'art    Grande affluence aux Journées de la chanson bédouine et de la poésie populaire    Accord de partenariat pour l'entretien des sites archéologiques    16e édition de Dimajazz : inoubliable soirée de clôture avec le Wonder Collective    Le débat sur l'Islam est une provocation politique    Début officiel de la campagne présidentielle aujourd'hui : Les candidats sur un «terrain miné»    Bolivie: La sénatrice Jeanine Añez se proclame présidente par intérim, Morales dénonce "un coup d'Etat"    Liban: Un nouveau gouvernement après huit mois de blocage    Alors que Trump fait le cavalier seul, l'UE doit-elle s'allier à la Chine ?    Intempéries: De nombreux dégâts déplorés à Béjaïa    Oran Le projet de la "gestion intégrée des déchets ménagers" en débat    Liga: Villarreal - Atlético Madrid ne se jouera pas à Miami    Fair-play financier : Manchester City menacé d'exclusion de la Ligue des champions    Iran : Découverte d'un énorme gisement de pétrole, quel avenir pour son développement ?    Boumerdes Un projet de jumelage signé entre la wilaya et la province chinoise de Hainan    Chine La Chine porte un coup dur à la première puissance économique européenne    2e Journée d'Art Contemporain de Carthage : 57 artistes à "L'Internationale à l'Œuvre"    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Cinéma : "Yuli" et "Karma" projetés à l'avant dernier jour du FICA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN ajourne son congrès extraordinaire : Priorité à l'élection présidentielle
Publié dans Le Maghreb le 28 - 01 - 2019

Le parti du Front de Libération Nationale (FLN) fort de sa position de première formation politique du pays majoritaire dans toutes les assemblées élues, n'a pour le moment d'autre fixation d'être au cœur de l'élection présidentielle fixée au 18 avril et dont les préparatifs sont en cours au niveau de l'administration à travers la révision des listes électorales, les préparatifs matériels et autres et au sein de la classe politique par le retrait des formulaires de candidatures.

Dans cette perspective politique, le FLN par la voix autorisée du coordinateur de l'instance dirigeante, M. Mouad Bouchareb, se donne comme priorité le rendez-vous électoral d'avril prochain. M. Bouchareb dans une déclaration exclusive à notre confrère arabophone " Sawt El Ahrar " a précisé que la priorité de l'heure pour le parti est l'élection présidentielle. Il a précisé que le FLN ne cesse de réaffirmer sa volonté de voir le Président Abdelaziz Bouteflika poursuivre son œuvre à la tête du pays, le parachèvement des réformes.
En ce qui concerne la tenue du congrès extraordinaire déjà annoncée, M. Bouchareb a expliqué que le rendez-vous de la présidentielle occupe une attention particulière au sein de la direction du parti, de l'ensemble des militants et des sympathisants du parti. " Cette priorité à laquelle le FLN fait valoir toute sa force pour la victoire désirée ne permet de se consacrer qu'en un laps de temps très réduit à la tenue du congrès extraordinaire qui se veut rassembleur et de qualité qui assure un nouveau départ politique et organique au FLN sur la base de l'unité des rangs et la cohésion entre tous les militants ". Partant, M. Bouchareb annonce que le congrès extraordinaire aura lieu après le scrutin présidentiel. Une décision qui semble en accord et répond aux suggestions émises par les militants de la base et les interlocuteurs à qui M. Bouchareb a demandé leurs avis. Un consensus dégagé par conviction afin de permettre sûrement et sérieusement au parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie interne comme un facteur d'enrichissement et de consolidation des instances organiques et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des réflexes négatifs d'une autre époque.
De toute évidence, le FLN version Bouchareb a encore de grands atouts pour peu que sa composante humaine réponde à l'impératif de l'unité, et qu'elle n'ait pas l'étrange tentation de jeter aux calendes grecques les bouleversements qui se déroulent au sein de la société algérienne. Le retour de certains cadres du parti à l'image d'Abdelaziz Belkhadem, Abderrahmane Belayat, Salah Goudjil, Abdelkader Hadjar au siège central du parti pour épauler M. Mouad Bouchareb dans son processus de rénovation des structures pyramidales n'ajoute point de rides au FLN mais donne l'occasion à tout le monde de dépasser des subjectivités et une certaine nostalgie. Tout le monde est d'un apport considérable pour le renforcement du parti dans l'intérêt de la démocratie et du pays afin que "le FLN puisse être la formation la plus importante dans l'échiquier politique national", a souvent répété M. Bouchareb.
A bien faire la lecture des propos de M. Bouchareb rapportés par " Sawt El Ahrar ", le FLN ne partira pas de rien dans cette élection présidentielle. Son expérience à travers les épreuves affrontées est longue, son implantation est réelle, les réalisations effectuées sous la conduite du président de la République, président du FLN, Monsieur Abdelaziz Bouteflika sont nombreuses et grandioses. Ces acquis, ces facteurs sont désormais à capitaliser par le FLN pour demander au Président Abdelaziz Bouteflika de se représenter à un autre mandat pour la conduite de l'Algérie. La tâche prioritaire du FLN selon M. Bouchareb est de gagner la confiance du peuple et de renforcer sa crédibilité. D'abord en répondant à ses grandes préoccupations, en proposant des solutions réalistes et concrètes aux problèmes du pays tout en évitant de faire dans les promesses électorales abusant de la bonne foi des citoyens.
Dans cette voie, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, pour gagner en impact, a choisi un nouveau discours au contenu concret qui ne s'embarrasse pas de rhétoriques. Il s'agit d'investir le terrain qui est largement investi par d'autres formations politiques. Pour le FLN, il s'agit d'engager des actions profondes dans la société pour remporter la prochaine élection présidentielle. L'enjeu est d'importance. Alors, le parti majoritaire se dit prêt pour lancer la bataille en vue du prochain vote qui déterminera sa place véritable dans la société.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.