Tebboune installe la Commission chargée du projet de révision du code électoral    Contrat entre Haddad et un lobbyiste américain: Information judiciaire sur l'affaire des 10 millions de dollars    Automobile: Une plate-forme numérique pour les concessionnaires et les constructeurs    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    En amical: Algérie-Cameroun, le 12 octobre aux Pays-Bas    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Sidi Bel Abbès: Un nouveau chef de daïra et un lourd dossier du logement social    Doutes et politique    Cinq enfants d'une même famille parmi les victimes: Huit morts et deux disparus après le renversement d'une barque    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Kalida Toumi bientôt devant le tribunal de Sidi M'hamed    CORONAVIRUS EN ALGERIE : Benbouzid confirme la véracité des chiffres    LE PHENOMENE EST DE RETOUR : 92 harraga dont 30 Marocains interceptés au large d'Oran    Après la Constitution, une autre mission pour Laraba    POUR FAIRE REUSSIR LE REFERENDUM SUR LA CONSTITUTION : L'ANP fournira tous les efforts    De nouveaux produits interdits a l,importation    Information judiciaire sur le transfert de 10 millions de dollars    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    Les contaminations poursuivent leur baisse    Mystérieuse disparition de deux fillettes    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    250 millions de dollars perdus annuellement    Révision de la Constitution: début dimanche de la révision des listes électorales    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Sept morts dans deux attaques    Ce que prévoit le projet de rénovation    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN ajourne son congrès extraordinaire : Priorité à l'élection présidentielle
Publié dans Le Maghreb le 28 - 01 - 2019

Le parti du Front de Libération Nationale (FLN) fort de sa position de première formation politique du pays majoritaire dans toutes les assemblées élues, n'a pour le moment d'autre fixation d'être au cœur de l'élection présidentielle fixée au 18 avril et dont les préparatifs sont en cours au niveau de l'administration à travers la révision des listes électorales, les préparatifs matériels et autres et au sein de la classe politique par le retrait des formulaires de candidatures.

Dans cette perspective politique, le FLN par la voix autorisée du coordinateur de l'instance dirigeante, M. Mouad Bouchareb, se donne comme priorité le rendez-vous électoral d'avril prochain. M. Bouchareb dans une déclaration exclusive à notre confrère arabophone " Sawt El Ahrar " a précisé que la priorité de l'heure pour le parti est l'élection présidentielle. Il a précisé que le FLN ne cesse de réaffirmer sa volonté de voir le Président Abdelaziz Bouteflika poursuivre son œuvre à la tête du pays, le parachèvement des réformes.
En ce qui concerne la tenue du congrès extraordinaire déjà annoncée, M. Bouchareb a expliqué que le rendez-vous de la présidentielle occupe une attention particulière au sein de la direction du parti, de l'ensemble des militants et des sympathisants du parti. " Cette priorité à laquelle le FLN fait valoir toute sa force pour la victoire désirée ne permet de se consacrer qu'en un laps de temps très réduit à la tenue du congrès extraordinaire qui se veut rassembleur et de qualité qui assure un nouveau départ politique et organique au FLN sur la base de l'unité des rangs et la cohésion entre tous les militants ". Partant, M. Bouchareb annonce que le congrès extraordinaire aura lieu après le scrutin présidentiel. Une décision qui semble en accord et répond aux suggestions émises par les militants de la base et les interlocuteurs à qui M. Bouchareb a demandé leurs avis. Un consensus dégagé par conviction afin de permettre sûrement et sérieusement au parti de procéder à sa mutation, de concevoir la démocratie interne comme un facteur d'enrichissement et de consolidation des instances organiques et de se débarrasser de tous les éléments nuisibles et des réflexes négatifs d'une autre époque.
De toute évidence, le FLN version Bouchareb a encore de grands atouts pour peu que sa composante humaine réponde à l'impératif de l'unité, et qu'elle n'ait pas l'étrange tentation de jeter aux calendes grecques les bouleversements qui se déroulent au sein de la société algérienne. Le retour de certains cadres du parti à l'image d'Abdelaziz Belkhadem, Abderrahmane Belayat, Salah Goudjil, Abdelkader Hadjar au siège central du parti pour épauler M. Mouad Bouchareb dans son processus de rénovation des structures pyramidales n'ajoute point de rides au FLN mais donne l'occasion à tout le monde de dépasser des subjectivités et une certaine nostalgie. Tout le monde est d'un apport considérable pour le renforcement du parti dans l'intérêt de la démocratie et du pays afin que "le FLN puisse être la formation la plus importante dans l'échiquier politique national", a souvent répété M. Bouchareb.
A bien faire la lecture des propos de M. Bouchareb rapportés par " Sawt El Ahrar ", le FLN ne partira pas de rien dans cette élection présidentielle. Son expérience à travers les épreuves affrontées est longue, son implantation est réelle, les réalisations effectuées sous la conduite du président de la République, président du FLN, Monsieur Abdelaziz Bouteflika sont nombreuses et grandioses. Ces acquis, ces facteurs sont désormais à capitaliser par le FLN pour demander au Président Abdelaziz Bouteflika de se représenter à un autre mandat pour la conduite de l'Algérie. La tâche prioritaire du FLN selon M. Bouchareb est de gagner la confiance du peuple et de renforcer sa crédibilité. D'abord en répondant à ses grandes préoccupations, en proposant des solutions réalistes et concrètes aux problèmes du pays tout en évitant de faire dans les promesses électorales abusant de la bonne foi des citoyens.
Dans cette voie, le coordinateur de l'instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, pour gagner en impact, a choisi un nouveau discours au contenu concret qui ne s'embarrasse pas de rhétoriques. Il s'agit d'investir le terrain qui est largement investi par d'autres formations politiques. Pour le FLN, il s'agit d'engager des actions profondes dans la société pour remporter la prochaine élection présidentielle. L'enjeu est d'importance. Alors, le parti majoritaire se dit prêt pour lancer la bataille en vue du prochain vote qui déterminera sa place véritable dans la société.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.