A quand «la ruée vers l'or» ?    Bloqué en Espagne: Levée des réserves sur le navire «Tinziren»    Incendie de la raffinerie de Skikda: L'un des blessés décède    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    Traité du Quirinal: Italiens et Français se préparent pour le jour d'après    Football - Ligue 1: Le WAT et le RCR dos au mur    MC Oran: Tayeb Mehiaoui poussé vers la sortie ?    Pass sanitaire aux frontières, vaccination: Le gouvernement serre la vis    Bd Hammou Boutlelis: Découverte d'un corps sans vie d'un ressortissant africain    L'ennemi aux sept têtes    AU NOM DE LA LOI !    Les partis à l'épreuve des alliances    Le naufrage islamiste    Les talibans exhortent les Etats-Unis à débloquer les fonds gelés    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis à Roch Kaboré    La périlleuse ligne droite vers les élections    Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique : arrivée à Oran du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de l'Ethiopie    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    La clause libératoire Haaland dévoilée    Grealish fait son autocritique    Chelsea veut Chiesa    L'Algérie confirme son statut de favori    Le train n'a pas sifflé à Alger    Le réquisitoire d'un expert    Le Cnapeste toujours sur le pied de guerre    1.700 cas et 150 décès en 2021    Entre soulagement et désagréments    Le ministère apporte des précisions    L'armée saisit plus de 3 quintaux de cannabis    5 décès et 192 nouveaux cas en 24 heures    Ramtane Lamamra tacle la France    Le FMI affiche sa satisfaction    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Semaine du court métrage    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    La mairie d'Oran change de couleur    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    Vers la révision des textes juridiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



650 000 hectares de terres inexploitées seront réattribués
L'état veut réorganiser le foncier agricole
Publié dans Liberté le 18 - 10 - 2021

Les pouvoirs publics mettent à la disposition des investisseurs porteurs de projets agricoles une surface totale estimée à quelque 650 000 hectares (ha). Ce foncier représente les terres attribuées, restées inexploitées par les bénéficiaires que le ministère de l'Agriculture a récupérées. La tutelle a déja identifié quelque 500 000 ha dont 167 000 ont été mis sur la plateforme numérique. Plus de 57 000 ha ont, d'ores et déjà, été octroyés dans plusieurs wilayas, dont 9 500 ha ont été réservés à la production de blé tendre. Afin d'accompagner les investisseurs et leur faciliter au mieux les démarches pour la réalisation de leurs projets, le département d'Abdelhamid Hamdani a opté pour l'émergence de pôles agricoles intégrés, notamment au sud du pays. L'objectif final étant d'améliorer la sécurité alimentaire.
La tutelle a également voulu, à travers ces pôles, substituer les importations par la production nationale. Cette forme d'organisation permettra aussi l'identification des zones à forts potentiels et la sélection des diverses vocations agricoles. Une étude du ministère sur les différentes filières et leur apport d'ici à 2024 fait ressortir que la céréaliculture, dont le rendement moyen avoisine les 52 millions de quintaux, connaîtra, d'ici à cette échéance, une marge d'accroissement de 30%. La marge des légumes secs dont la production moyenne dépasse les 670 000 q est estimée à 95% en 2024. La production de la pomme de terre est évaluée à 48 millions de quintaux, mais la filière peut s'accroître de 30%. Ce qui garantira une offre suffisante pendant la période de soudure. La tomate industrielle assure une offre de 17 millions de quintaux, mais peut progresser de 25%. L'oléiculture produit 9,4 millions de quintaux et dispose d'une marge de croissance de 15%.
Le taux d'accroissement est, en outre, non négligeable pour les autres filiales, telles que les agrumes, les viandes blanches et rouges. Il faut noter que l'Office du développement de l'agriculture saharienne (Odas) a enregistré sur sa plateforme numérique 241 dossiers inscrits, dont 85 dans la wilaya de Ménéa, 22 à Ouargla et Illizi, 58 à Timimoune, 40 à Adrar. L'Odas a, jusque-là, donné un accord favorable pour 76 projets dont 30 ont déjà été lancés. Outre les gros investisseurs publics ou privés, l'Odas accorde également beaucoup d'intérêt aux investissements des jeunes de l'Anade (Ex-Ansej) et aux gérants de microentreprises. Toutefois, un récent constat établi par des experts révèle que seulement 20% des capacités agricoles sont exploitées en Algérie. Des centaines de milliers d'hectares de terres fertiles sont restées en jachère. Toute cette surface agricole a besoin d'être investie.
Pour que le secteur de l'agriculture puisse jouer son rôle d'alternative aux importations, il doit bénéficier de nombreux projets d'investissement dans les différentes filières et autres activités connexes. L'investissement agricole doit être encouragé par les pouvoirs publics. Ce soutien passe par la création d'un climat favorable. Il s'agit, en fait, de créer toutes les conditions nécessaires. À commencer par la lutte contre la bureaucratie. D'innombrables opérateurs, qui ont émis le vœu d'investir dans l'un des créneaux liés à l'agriculture, ont été stoppés dans leur élan par les lenteurs administratives et autres contraintes bureaucratiques au niveau local et régional.

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.