Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La tutelle annonce des mesures d'apaisement
SIXIÈME SEMAINE DE GRÈVE NATIONALE DU CNAPESTE
Publié dans Liberté le 06 - 12 - 2021

Le ministère de l'Education nationale s'est engagé, selon le syndicat, à procéder à l'assainissement des arriérés cumulés depuis 2018 et qui concernent les promotions et les heures supplémentaires impayées, et ce, avant le 31 décembre 2021.
Le ministère de l'Education nationale s'est engagé à satisfaire certaines revendications contenues dans la plateforme du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (Cnapeste), c'est du moins ce qu'affirme le porte-parole du syndicat, Messaoud Boudiba.
Selon ce dernier, la tutelle promet, entre autres, de procéder à l'assainissement des arriérés cumulés depuis 2018 et qui concernent les promotions et les heures supplémentaires impayées, et ce, avant le 31 décembre 2021. D'après M. Boudiba, le procès-verbal de la réunion tenue entre les deux parties, le 4 décembre dernier, comporte de nouveaux éléments de réponse de la tutelle.
En effet, le ministère de l'Education nationale et à la lecture des réponses contenues dans ce dernier procès-verbal qui a clôturé le second round des négociations de trois jours, dont nous détenons une copie, s'est engagé à donner une suite favorable à certaines revendications du syndicat.
En ce qui concerne le point qui concerne la révision du régime indemnitaire et l'augmentation des salaires, la tutelle s'est engagée aussi à porter et à défendre ce dossier auprès des autorités suprêmes du pays.
Quant au point qui concerne l'ouverture de nouveaux postes budgétaires, la tutelle a décidé de réactiver les concours de promotion dès 2022 pour pouvoir accéder au poste d'enseignant principal et d'enseignant formateur bloqué depuis 2019.
"Le procès-verbal du 24 décembre ne précise pas le nombre de postes budgétaires qui seront ouverts tel que demandé par notre structure syndicale", déplore M. Boudiba qui appréhende le fait que cette revendication ne puisse pas connaître une prise en charge totale et, de ce fait, répondre aux besoins exprimés par la base. "Le doute persiste", ajoute-t-il.
La prise en charge des autres points contenus dans la plateforme de revendications et relatifs à la gestion des œuvres sociales, consiste à mettre fin aux restrictions qui visent à étouffer l'action syndicale, à l'octroi de la prime de zone, d'accès au logement et de la médecine du travail, de transport et de panier, le ministère de l'Education détaille dans les réponses du même procès-verbal les actions à court, moyen et long terme qu'il envisage d'entreprendre pour un règlement graduel de tous ces volets soumis par la base militante du Cnapeste.
Ce dernier procès-verbal qui acte dans certaines de ses réponses des engagements fermes du ministère de l'Education à prendre en charge et dans l'immédiat certaines revendications viendront-ils au bout de ce mouvement de contestation qui dure depuis six semaines ?
Les jours à venir nous le diront, mais pour l'heure, affirme M. Boudiba, porte-parole du Cnapeste, "il appartient à la base et à elle seule d'apprécier et de décider de mettre fin ou non à la grève".
En tout cas, les enseignants affiliés au Cnapeste ont observé, hier, le premier jour de la sixième semaine de grève nationale cyclique. Pour la journée d'hier, les taux d'adhésion au mot d'ordre de grève, communiqués par M. Boudiba, sont de l'ordre de 60 à 85% pour le secondaire, de 30 à 70% pour le moyen et de 3 à 20% pour le primaire.
Le ministère de l'Education a, quant à lui, annoncé un taux de suivi national pour la journée d'hier de l'ordre de 2% dont 7,5% pour les lycées, 0,9% pour les CEM et 0,1% pour ce qui est du 1er palier de l'enseignement, à savoir le primaire.
S'agissant de la continuité ou pas de ce mouvement de protestation qui dure depuis le 2 novembre dernier, M. Boudiba indique que le dernier procès-verbal des négociations, qui a scellé trois rencontres de suite et a été signé par les deux parties le 4 décembre dernier, a été soumis pour appréciation à la base appelée à se réunir en assemblées générales, aujourd'hui, lundi, pour débattre de son contenu et des réponses du ministère de l'Education.
Ces assemblées seront suivies par des conseils de wilaya, et enfin, par la tenue du conseil national qui sera appelé à statuer sur les suites à donner à cette grève, mais dont la date sera arrêtée ultérieurement.

Aziz BOUCEBHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.