L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La course contre la mort
VACCINATION DES TRAVAILLEURS DE L'EDUCATION NATIONALE
Publié dans Liberté le 12 - 12 - 2021

Le ministre de l'Education nationale a instruit les responsables à travers les wilayas de mettre les bouchées doubles, afin de réussir cette nouvelle campagne de vaccination.
Cela fait plusieurs jours que le ministère de l'Education nationale est à pied d'œuvre pour relancer l'opération de vaccination qui n'a pas connu un grand engouement auprès des travailleurs du secteur. En effet, dès l'annonce du réaménagement du calendrier des vacances scolaires d'hiver après l'apparition d'une vingtaine de cas de Covid-19 dans plusieurs wilayas, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a instruit les responsables à travers les soixante directions du secteur de mettre les bouchées doubles, afin de réussir cette nouvelle campagne de vaccination. "Des cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les wilayas de Tébessa, de Souk-Ahras, de Jijel, de Béjaïa, de Tizi Ouzou, de Boumerdès, d'Oran et de Relizane. Le réaménagement du calendrier des vacances scolaires d'hiver a été décidé en coordination avec le ministère de l'Education nationale et les hautes autorités du pays, de crainte de voir les écoles se transformer en clusters", a fait savoir le directeur des activités culturelles et sportives et de l'action sociale en charge de la santé scolaire au ministère de l'Education nationale, Abdelouahab Khoulalene. Mercredi passé, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a tenu une réunion par visioconférence pour donner des instructions qui pourraient contribuer à la réussite de la campagne de vaccination durant la première semaine des vacances, à savoir du 12 au 16 décembre en cours à travers les 1 433 unités de dépistage et de suivi (UDS) du secteur.
Il a même demandé d'envoyer des rapports quotidiens détaillés concernant le déroulement de l'opération de vaccination, ainsi que les statistiques et indicateurs y afférents. S'agissant de la nécessité de la vaccination des personnels du secteur de l'éducation, le Pr Mohamed Hamadouche, chef du service de médecine du travail au CHU Saâdna-Abdennour de Sétif, est affirmatif. "La 4e vague de la pandémie de la Covid-19 s'installe doucement, mais sûrement en Algérie, le seuil de 200 contaminations par jour vient d'être franchi. Même si personne ne peut prédire le moment du pic de cette vague, sa survenue est inévitable avec son lot de morts, de séquelles, de panique, de peur...", indique-t-il, estimant que tout le monde doit se rappeler les moments apocalyptiques vécus par la population algérienne l'été dernier lors de la 3e vague de la Covid-19. Le Pr Hamadouche regrette, cependant, le désintéressement de la population vis-à-vis de la vaccination anti-Covid-19 en dépit de la panoplie de types de vaccins disponibles qui ont démontré aussi bien leur efficacité que leur innocuité. Le personnel de l'éducation n'échappe pas cette attitude.
En effet, seul un fonctionnaire de ce secteur sur dix est vacciné. Du fait que ce personnel est en contact permanent avec des personnes qui ne peuvent se faire vacciner et acquérir une immunité à cause de leur âge, ils se trouvent exposés de manière considérable au risque de contamination, et du coup, ils peuvent contaminer leurs proches. De plus, si un travailleur de l'éducation est contaminé par le virus, le risque de transmission aussi bien aux collègues et aux élèves est énorme. Et ils seront susceptibles de le transmettre aisément aux membres de leurs familles. Ce personnel doit saisir l'occasion de ces longues vacances d'hiver, d'autant plus que la circulation du virus n'est pas encore importante pour recevoir la première dose de vaccin ou de compléter sa vaccination.
Les Directions de l'éducation sur le qui-vive
De leur côté, les directeurs de l'éducation sont entrés en phase de préparation juste après la réunion avec le premier responsable du secteur. C'est le cas de la wilaya de Sétif qui, outre le service de médecine du travail, compte pas moins de 54 centres de vaccination des UDS répartis aux quatre coins de la wilaya. En effet, selon Athmène Hemana, directeur de l'éducation de la wilaya de Sétif, cela fait quelques jours que la direction a établi un plan pratique qui s'apparente à un marathon. "Nous allons commencer à partir de demain (dimanche 12 décembre 2021, ndlr), et ce, jusqu'à la fin de la période des vacances scolaires, une opération de sensibilisation auprès de plus de 31 000 travailleurs du secteur à travers les 1 200 établissements que compte la wilaya de Sétif. Nous commencerons l'opération au niveau de la direction et nous allons donner le coup d'envoi à plusieurs cadres et agents du secteur pour une caravane qui sillonnera les communes même au fin fond de la wilaya. Il ne faut pas badiner avec la vie des personnels et des enfants", nous dira M. Hemana. Il est à noter que le directeur de la santé et de la population, Abdelhakim Dehane, a, lors d'une réunion tenue avec les cadres du secteur de l'éducation, affirmé la réquisition des praticiens afin de réussir l'opération tout en soulignant la disponibilité du vaccin.
De son côté, le directeur de l'éducation a sollicité le directeur des affaires religieuses pour des opérations de sensibilisation qui seront menées par les imams. Au niveau de toutes les wilayas, les directeurs du secteur ont associé les différents partenaires dont les syndicats, les associations des parents d'élèves, ainsi que les médias qui ont ainsi été impliqués pour la réussite de l'opération. À Batna où les responsables du secteur de l'éducation mettent les bouchées doubles pour la réussite de l'opération, la presse a été conviée au lancement de l'opération de vaccination au niveau du CEM Kada-Benamar à la cité Bouzourane. À Tizi Ouzou, où il a été enregistré plusieurs cas de Covid-19 chez des élèves, le SG de la Direction de l'éducation a indiqué à Liberté que les 41 unités de dépistage et de suivi seront réquisitionnées pour la vaccination des 25 000 travailleurs du secteur tout au long de cette semaine.
À Tindouf, le directeur de l'éducation, Saâd Kisra, nous a affirmé que les 55 établissements de la wilaya - 6 lycées, 14 collèges et 38 écoles primaires - seront couverts par 9 centres fixes et 3 autres itinérants, afin d'assurer la vaccination de 2 100 travailleurs du secteur. "Notre souci est d'œuvrer à ce que nos enfants rejoignent les bancs de l'école dès la fin des vacances scolaires. Notre objectif est d'assurer une année scolaire sans risque. Nous ne voulons pas qu'ils perdent encore du temps", nous dira le DE de la wilaya de Sétif.

Faouzi Senoussaoui


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.