Prisonniers de Gdeim Izik: les abus subis dans les prisons marocaines dénoncés    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    12e session du Groupe de vision stratégique "Russie-Monde islamique": Ghlamallah à Kazan    Liverpool : Klopp donne des nouvelles de Salah et Van Dijk    Di Maria et Perisic vers la Juventus    Accidents de la circulation: 46 morts et 1535 blessés en une semaine    Complexe Sider El Hadjar: près de 100.000 t de déchets ferreux proposées à la récupération    Le Brésil n'affrontera pas le Sénégal en match amical    Ouverture du séminaire international sur les amis de la Révolution algérienne    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie pour le 3ème et dernier jour    La rançon d'une vie    Ligue 1 - Mise à jour: Deux chocs pour y voir plus clair    En séjour illégal à Oran: Près de 200 Subsahariens rapatriés vers leur pays    Pour éviter le scénario de 2021: L'Algérie affrète six avions de lutte contre les incendies    Sujets du Bac et du BEM: Les assurances du ministère de l'Education    Emigration clandestine: Onze harraga périssent noyés au large de Tipaza    Batimatec 2022: GSH présente sa solution globale    Obligation économique ?    Tebboune: «Rencontre inclusive» des partis politiques annoncée    D'autres chats à fouetter    Tebboune renforce le front interne    500 associations se mettent de la partie    Theo Hernandez enflamme l'Italie    2500 sapeurs-pompiers mobilisés    «C'est la guerre de l'eau»    «Le camp occidental est en dislocation»    Premier vol commercial au départ de Sanaa en 6 ans    Les évêques de Terre sainte accusent Israël de «manque de respect»    Un député tire la sonnette d'alarme    Saisie de 3, 5 kg de mercure blanc    95 médecins spécialistes en renfort    La Caisse de garantie un outil performant    Les oubliés de la Solidarité nationale    La Présidence sur les chapeaux de roue    Tabi et l'indépendance de la justice    La Casbah rouverte au grand public    Il rejoint le casting de la suite de «Dune»    Le langage codé des femmes    Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec le Président Erdogan    Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    L'école et l'arche sociale mouvante    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement
UN EXPOSE A ETE PRESENTE EN CONSEIL DES MINISTRES
Publié dans Liberté le 18 - 01 - 2022

Le président de la République s'était montré très critique à propos des comportements bureaucratiques à l'origine du blocage des projets d'investissement.
Le médiateur de la République a fait état, lors de la réunion du Conseil des ministres qui s'est tenue avant-hier, de la levée des obstacles sur 679 projets d'investissement (sur un total de 877) en leur délivrant des autorisations d'exploitation et d'entrée en production. "Ces projets sont répartis sur 40 wilayas et assurent 39 242 postes d'emploi", précise le communiqué du Conseil des ministres.
L'exposé sur la situation des projets d'investissement, en suspens dans divers domaines, a été présenté par le médiateur de la République, et ce, en application des instructions du président de la République lors du Conseil des ministres du 21 novembre 2021, en vue de suivre et de traiter les projets, sur le plan national, cas par cas.
À l'issue de cette présentation, le président de la République a donné des instructions selon lesquelles "l'exposé sur l'opération de recensement doit inclure avec précision et en toute transparence, à chaque réunion du Conseil des ministres, la localisation, la nature des projets, les types d'obstacles et le nombre de postes réellement créés, et ce, pour mettre en exergue l'efficacité de l'opération d'élimination des obstacles administratifs se dressant devant tout projet d'investissement".
Il a insisté également sur la "nécessité de distinguer, lors de l'opération de recensement, entre les projets en suspens générateurs de richesse à valeur ajoutée et de postes d'emploi effectifs et les projets en suspens pour de simples raisons techniques".
Le président Tebboune a aussi donné instruction d'inclure, dans l'exposé du médiateur de la République, la valeur en monnaie nationale et en devises des projets d'investissement objets de déblocage.
Pour rappel, le président de la République s'était montré très critique à l'encontre des comportements bureaucratiques à l'origine des blocages des projets d'investissement. "Ce sont des comportements antinationaux", avait-il lancé à l'ouverture de la conférence nationale sur la relance industrielle, qui s'est tenue début décembre dernier. Abdelmadjid Tebboune avait qualifié de "futiles" les raisons du blocage de certains projets.
Le médiateur de la République, Brahim Merad, avait indiqué, récemment, que la plupart des entraves "sont liées à des blocages administratifs, comme les permis de construire, l'atteinte au foncier agricole et aux biens publics de l'Etat, voire l'absence de l'aménagement externe entre autres cas où la responsabilité est partagée entre l'investisseur et l'administration, absente jusqu'au parachèvement des projets en question".
Les investisseurs sont "très satisfaits" de la politique de relance économique initiée par le président de la République, a indiqué hier Brahim Merad, cité par l'APS, en se référant aux sorties sur le terrain organisées et autres rencontres tenues avec des investisseurs sur l'ensemble du territoire national. "Nous avons reçu plus de 500 investisseurs au siège du médiateur de la République et ses délégués de wilaya", a-t-il souligné.
"Tout le monde montre sa satisfaction et nombreux sont ceux qui l'ont exprimée. Les investisseurs sont très satisfaits et soulagés de voir enfin le geste joint à la parole. Ils ont bien compris que la politique du président de la République, ce ne sont pas des slogans creux, mais il s'agit d'une politique qui doit s'appliquer sur le terrain", a expliqué Brahim Merad sur les ondes de la Radio nationale.
Il a également estimé que la confiance entre les investisseurs et les pouvoirs publics est "déjà restaurée" de par le "nombre important" des investisseurs reçus jusqu'à maintenant, soulignant que certains, qui étaient "découragés" et "amorphes", ont repris confiance avec ce regain d'activité dans le domaine de l'investissement, dont le but principal est "l'épanouissement de l'économie nationale, la création de richesses et d'emplois et la paix sociale".
Il a rappelé aussi que "la médiation de la République a enregistré un total de 58 801 requêtes du 1er janvier au 23 décembre 2021, dont 51 253 soumises par des personnes physiques et 7 548 relatives au service public (préoccupations liées au développement local)".

Meziane RABHI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.