Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Accusations requalifiées pour plusieurs hirakistes
LEURS DOSSIERS TRANSFERES EN CORRECTIONNELLE
Publié dans Liberté le 05 - 03 - 2022

Expurgés du caractère criminel, les dossiers de plusieurs activistes du Hirak ont été transférés en correctionnelle et certaines des accusations ont été simplement annulées.
Plusieurs activistes poursuivis pour des accusations à caractère criminel ont vu, ces derniers jours, leurs dossiers respectifs transférés en correctionnelle.
C'est le cas, en effet, du poète du Hirak, Mohamed Tadjadit, de Malik Riahi, de Soheib Debaghi, de Noureddine Khimoud et de Tarik Debaghi qui seront finalement jugés en correctionnelle, les accusations à caractère criminel dont ils étaient poursuivis ayant été annulées, jeudi dernier, par le juge d'instruction du tribunal de Sidi M'hamed à l'issue de la clôture de l'instruction.
L'accusation d'association de malfaiteurs ayant été évacuée du dossier, les cinq hirakistes, qui comptent parmi les grévistes de la faim du 28 janvier, devront répondre, le 22 mars, de diffusion de fausses informations portant atteinte à l'ordre public, d'atteinte à la vie privée d'un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale, d'incitation à la débauche et de détention de stupéfiants.
Mohamed Tadjadit et ses compagnons avaient, pour rappel, été interpellés en avril dernier, alors qu'ils venaient de diffuser sur les réseaux sociaux le témoignage de l'adolescent Saïd Chetouane, 15 ans, qui affirmait avoir subi des agressions sexuelles dans un commissariat où il avait été placé en garde à vue après son arrestation lors d'une tentative de marche interdite.
Cette vidéo a provoqué la réaction de la Ligue algérienne des droits de l'Homme, du Comité national algérien pour la libération des détenus (CNLD) et d'Amnesty International qui ont exigé une enquête sur ces allégations.
Alors que la DGSN annonçait l'ouverture d'une enquête sur les violences sexuelles présumées, Mohamed Tadjadit et Malik Riahi étaient arrêtés à Aïn Benian, alors que Soheib Debaghi, Noureddine Khimoud et Tarik Debaghi étaient interpellés à Barika, dans la wilaya de Batna. Déférés devant la justice, les cinq activistes ont été écroués pour les accusations citées précédemment.
Autre activiste du Hirak dont le dossier a été expurgé d'accusations criminelles, Chafik Medjahed n'aura pas à répondre de complot contre l'autorité de l'Etat, comme le rapporte le CNLD.
Jeudi passé, le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed a, en effet, transmis le dossier de Chafik Medjahed à la section des délits en attendant la programmation de son procès.
Le hirakiste, qui avait été arrêté lors de la marche du 7 mai 2021 à Alger avant d'être placé sous mandat de dépôt quatre jours plus tard, est désormais poursuivi pour publications portant atteinte à l'unité nationale, outrage à corps constitués, attroupement non armé et incitation à attroupement non armé, rappelle encore le CNLD.
Rappelons que Chafik Medjahed avait protesté contre son incarcération par une grève de la faim de près de deux mois qui avait failli lui coûter la vie.
Enfin, le 2 mars dernier, la chambre d'accusation près la cour du Ruisseau d'Alger s'est prononcée sur le recours introduit le 23 février par la défense de Larbi Menad, hirakiste de Relizane, également poursuivi pour des chefs d'accusation criminels, et ordonné le renvoi de son dossier en correctionnelle.
Larbi Menad, également membre du conseil national du RCD, avait été placé sous mandat de dépôt par le tribunal de Relizane le 1er juillet 2021.
À la fin de l'année, le tribunal de Relizane s'est dessaisi du dossier au profit du pôle pénal spécialisé, le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger, qui instruit les dossiers liés à des faits présumés de terrorisme.

S. OULD ALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.