Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Report de l'examen de l'affaire Tadjadit
Les avocats se sont retirés de l'audience
Publié dans Liberté le 26 - 04 - 2021

L'examen des dossiers des détenus Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Soheib Debaghi, Noureddine Khimoud et Tarik Debaghi, qui devait avoir lieu hier au niveau de la chambre d'accusation, près la cour d'Alger, a été renvoyé au 2 mai prochain, a-t-on appris du collectif de défense.
Les avocats de la défense ont quitté, en effet, l'audience après que le juge ait refusé l'accès au procès-verbal de placement sous mandat de dépôt de ces détenus le 8 avril dernier, près le tribunal Sidi M'hamed d'Alger, a expliqué la même source.
"Le collectif de défense a été contraint de quitter l'audience parce que nous n'avons pas pu consulter les ordonnances portant placement des détenus sous mandat de dépôt, comme cela est prévu par la loi", a indiqué Me Fetta Sadat, contactée par téléphone, "ce qui n'est pas normal", a-t-elle ajouté.
Arrêtés dans la soirée du 4 avril, dans un appartement à Aïn Benian, M. Tadjadit et M. Riahi sont poursuivis pour "direction et organisation d'une association de malfaiteurs", une affaire qui relève de la criminelle, mais aussi pour les chefs d'inculpation de "diffusion de fausses informations de nature à troubler l'ordre public, atteinte à la vie privée d'un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale, incitation à la débauche, et détention de stupéfiants (drogue) pour consommation" (délit).
Il en est de même pour les trois autres détenus qui ont été arrêtés le 5 avril à bord de leur véhicule à Barika, dans la wilaya de Batna, avant leur transfert à Alger, dans la même soirée.
Sortis manifester leur soutien à leurs frères, des membres de la famille Debaghi et Riahi ont été également arrêtés lors de la marche de vendredi dernier à Alger et placés en garde à vue.
Smaïl Debaghi (frère du détenu Tarek Debaghi), Aziz Riahi (frère des détenus Saïd Riahi et Malik Riahi), ainsi que Mustapha Guira et Mohamed Amine devaient être présentés hier matin devant le procureur de la République, près le tribunal Sidi M'hamed d'Alger, mais leur garde à vue a été prolongée de 24 heures supplémentaires, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).
Selon toujours le CNLD, le domicile de Mustapha Guira a même été perquisitionné sans sa présence par les services de sécurité.
Par ailleurs et après 18 jours de grève de la faim et au moins neuf hospitalisations depuis mercredi dernier, les vingt-deux manifestants, en détention à la prison d'El-Harrach depuis le 5 avril, ont décidé d'y mettre fin, sur insistance de leurs avocats et membres de leur famille.
Samedi, alors que certains d'entre eux avaient été évacués à l'hôpital, après la dégradation de leur état de santé, "nous avons insisté pour convaincre les autres détenus de suspendre leur grève de la faim. Ils sont d'accord sur le principe et nous leur avons laissé le temps de se concerter", avait affirmé Me Abdelghani Badi, dans un post sur Facebook.
Hier, contacté par téléphone, M. Badi a confirmé à Liberté qu'ils ont finalement décidé de suspendre leur grève, malgré le refus de la chambre d'accusation, près la cour d'Alger, qui a examiné le 21 avril dernier leur dossier, de leur accorder la liberté provisoire demandée par leurs avocats au sein du collectif de défense des détenus politiques et d'opinion.
Pour rappel, les 22 détenus ont été arrêtés le 3 avril, lors de la marche du samedi à Alger et placés sous mandat de dépôt deux jours plus tard.

Lyès MENACER


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.