Zones d'ombre : près de 12.000 projets de développement enregistrés avec une enveloppe de plus de 200 milliards DA    Un protocole sanitaire préventif dans les établissements scolaires, universitaires et de formation    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Tebboune accuse !    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    La traque d'un "sulfureux" général    La direction de l'éducation rassure    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    La drôle de démarche d'un syndicat    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée de protestation le 5 décembre
La coordination syndicale de l'UGTA l'a décidé hier
Publié dans Liberté le 24 - 11 - 2005

Les syndicalistes ont interpellé Sidi Said et lui ont demandé de “prendre ses responsabilités”.
Les membres de la Coordination syndicale, qui regroupe une dizaine de syndicats d'entreprises affiliés à l'UGTA (douanes, BEA, BDL, Cnan, Epal, etc.), des membres de la Commission exécutive nationale (CEN) et de l'Union de la wilaya (UW) d'Alger, se sont prononcés hier à l'unanimité pour une action de protestation le 5 décembre prochain, en présence de la presse nationale. La réunion, programmée au siège de l'institution douanière, s'est enfin de compte tenue au port d'Alger, devant le refus de l'administration des Douanes. “Au lieu de prendre en charge les problèmes des travailleurs, des responsables ne pensent qu'à casser cette coordination”, a déclaré Ahmed Badaoui, SG du syndicat des douanes. Ce dernier a parlé d'“alliance” entre Sid-Ali Lebib et Salah Djenouhat, respectivement DG des douanes et secrétaire national de l'UGTA chargé de l'organique, “pour faire éclater le syndicat des douanes et la coordination”. Badaoui et les autres syndicalistes, qui se sont succédé, ont rappelé la genèse de la création de la Coordination syndicale, dont l'objectif principal est de transformer l'UGTA en “une confédération”, démocratique et plus adaptée aux enjeux socioéconomiques actuels, capable de “tenir tête à la libéralisation sauvage” et de défendre les intérêts du monde du travail. “Djenouhat symbolise des pratiques anciennes au sein de l'UGTA. On en a marre de ces pratiques de 62, qui ne sont pas à la hauteur des enjeux actuels”, a souligné un syndicaliste de la BDL. Les participants ont tenu à préciser que Badaoui est “un des membres de la coordination”, estimant qu'ils restent “solidaires” avec lui et avec l'ensemble des syndicalistes. Les intervenants ont, en outre, réitéré leurs craintes, devant la menace qui pèse contre les salariés et leurs représentants. Ils ont interpellé la direction de l'UGTA, en particulier Abdelmadjid Sidi-Saïd, en leur demandant de “se démarquer” et de “prendre leurs responsabilités”. Certains syndicalistes ont saisi cette occasion pour appeler les autres syndicats à rejoindre leur coordination.
Concrètement, la Coordination syndicale a arrêté, hier, une action de protestation pour la première semaine du mois prochain, qui sera suivie d'un sit-in devant le siège de la Centrale syndicale : la date de ce regroupement sera communiquée le lendemain de la journée de contestation. Si la journée de protestation venait à se concrétiser, quelque 50 000 travailleurs y prendraient part, dont 14 000 salariés des douanes et 16 000 dockers. La présence d'un membre du comité de participation de l'entreprise de chaussures Mac-Soum d'Akbou (Béjaïa), est venu exprimer “la solidarité des travailleurs avec la coordination et l'adhésion aux décisions qu'elles prendra”, ainsi que les messages envoyés par plusieurs sections syndicales, notamment du secteur de la santé, annoncent peut-être le renforcement de la nouvelle structure. Cette dynamique suggère, selon Ahmed Badaoui, une nouvelle dénomination à la coordination, celle de l'“alliance nationale syndicale”. Ce responsable a, en outre, proposé que la question du pacte économique et social soit discutée lors du 11e congrès de l'UGTA. Les militants de la Coordination syndicale se sont enfin donné rendez-vous les 3 et 4 décembre prochain, “pour faire le point” avant le jour J.
Hafida Ameyar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.