Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    Sit-in des avocats devant le palais de justice    Sidi Saïd plus que jamais indésirable    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    «La rue doit maintenir la pression»    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    La fin des anneaux de Jupiter    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Le groupe Benamor se disculpe    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Le monde entier a exprimé son immense douleur !    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





6 autres APC installées hier
Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 05 - 12 - 2005

Six communes chefs-lieux de daïra ont vu leurs édiles installés officiellement par le wali de Tizi Ouzou : il s'agit de Ouagunenoun, Makouda, Tigzirt, Azeffoun, Mekla et Tizi Rached. L'image est saisissante : il est venu à la cérémonie d'installation de l'Assemblée municipale, hier après-midi, avec un dossier bien ficelé à la main, un dossier qui concerne un certain nombre de projets d'utilité publique. Lui, c'est Mohamed-Akli Semoudi, élu sur la liste RCD à l'APC de Mekla. Le wali, qui a présidé la cérémonie d'installation, a exhorté tous les élus à travailler ensemble. Ce à quoi rétorquera le maire RCD en déclarant avoir la volonté de travailler dans l'intérêt de la population de Mekla. Le parti de Saïd Sadi est sorti vainqueur lors du dernier scrutin en raflant une majorité relative des sièges à pourvoir, soit cinq sur onze. Les autres sièges étant répartis comme suit : 2 RND, 2 indépendants, 1 FFS et 1 FLN. À Tizi Rached, c'est le critère de l'âge qui a favorisé le RCD, devant le FFS avec le même nombre de sièges, trois pour chacun d'entre eux. Portant l'écharpe d'investiture, le nouveau président d'APC, Mokrane Sekrane, a promis une gestion dans la transparence et la collégialité. Au début de matinée, le premier magistrat de la wilaya a installé les présidents d'APC de Ouaguenoun et Makouda. Ces assemblées sont désormais aux couleurs du parti de Hocine Aït Ahmed. à Ouaguenoun le FFS détient une majorité relative avec 4 élus devant le RCD (3 élus) et le FLN (2), alors qu'à Makouda, c'est l'âge de l'un de ses élus qui l'a propulsé à la tête de l'Assemblée, au détriment du RCD et du FLN qui, eux, ont “arraché” 3 élus chacun. Ainsi, c'est respectivement Ali Belkhir et Hocine Djoudi qui présideront aux destinées des municipalités de Ouaguenoun et de Makouda. Les nouveaux édiles ont, dans leur prise de parole, réitéré leur volonté de se mettre au service du citoyen, rien que le citoyen. La ville balnéaire de Tigzirt a vu également son assemblée installée officiellement hier par le wali Hocine Ouadah. Le nouveau maire n'est autre que Ferhat Ighilahriz, d'obédience RCD, dont la liste a raflé quatre sièges. Soit une majorité relative au profit du RCD, suivi du FFS avec trois sièges, le FLN et le RND avec un siège chacun. La nouvelle équipe dirigeante compte s'atteler à prendre en charge les priorités de l'heure pour répondre aux attentes des citoyens de l'antique Iomnium. C'est pratiquement le même topo à la ville côtière d'Azeffoun. Le RCD est sorti vainqueur avec une majorité relative de quatre sièges sur les neuf à pourvoir. Les sièges restant étant partagés entre le FLN avec deux sièges et le FFS, le RND et les indépendants avec un siège chacun. À Azeffoun, c'est Hassan Ouali, élu RCD, qui dirigera l'exécutif communal. Le wali qui a installé ces maires a remis à titre symbolique le code communal aux premiers magistrats des communes issus des dernières élections partielles. À chaque cérémonie d'installation, la société civile a participé par sa présence massive. Ce qui dénote que les présidents d'APC ont désormais le soutien de la population. À signaler par ailleurs, que les élus FFS à l'APC de Aït Khellili ont boycotté la cérémonie d'installation de l'assemblée hier. À Aït Oumalou, c'est le RCD qui préside aux destinées de la commune, puisqu'il détient la majorité relative avec trois élus. Aït Oumalou a désormais un maire RCD en la personne de Hocine Mammeri installé hier.
YAHIA ARKAT

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.