Les étudiants brisent le cordon policier, rue Hassiba    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    "Aucune disposition pénale ne sanctionne le port de l'emblème"    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Les citoyens de Haïzer réclament la libération immédiate des détenus    Trois manifestants placés sous contrôle judiciaire à Oran    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Installation des nouveaux maires
Kabylie
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2005

Dans la plupart des communes, cette opération s'est déroulée normalement. Cependant aux Ouadhias, où le FLN a remporté la présidence de l'APC à la faveur du critère de l'élu le plus âgé, le FFS conteste.
Le wali de Tizi Ouzou, Hocine Ouadah, a procédé, hier, à l'installation de six APC issues du scrutin du 24 novembre dernier. La première destination était la commune de Tizi Ghenif que pilote désormais le maire FFS en l'occurrence Boztine Mohamed. Dans une brève allocution, le premier magistrat de la wilaya s'est félicité du retour à la normale dans la wilaya à la faveur des élections partielles. “Les moyens financiers existent. L'état s'engage à aider les communes. Aux élus de faire le reste”, dira-t-il en substance avant la signature du procès-verbal d'installation et la remise de l'écharpe d'investiture au nouveau maire. “Nous travaillerons dans la transparence. On sera au service du citoyen”, a promis ce dernier. Au moment de son intervention, l'électricité “saute” avant d'être rétablie. “C'est la commune des bougies”, lance ironiquement une personne d'un certain âge du fond de la salle. “Ce genre de coupures est fréquent notamment en hiver nous apprend un citoyen”. Direction, Draâ El-Mizan où cinq partis politiques se partagent les onze sièges de l'assemblée dont cinq sont revenus au FFS. Et c'est en toute logique que le président d'APC Didouche Hamou, de même obédience, sera confirmé à son poste par ses pairs après consensus. “Espérons que nous aurons les coudées franches pour concrétiser notre programme. On a promis une seule chose, la transparence dans la gestion et la présentation des bilans à la population. La première action à entreprendre est de revoir le plan Orsec en cas de tempête de neige où de catastrophe”, a souligné cette tête de liste. “Les élus sont les fers de lance de tout programme de développement. Seul le travail paye et non les slogans. Ce n'est pas normal qu'une APC déficitaire continue à recruter des vacataires. La bonne gouvernance doit commencer par la mise en valeur et la revalorisation du patrimoine mobilier et immobilier de la collectivité”, a indiqué de son côté le wali. À Boghni où le RCD a obtenu trois sièges sur onze, la présidence est revenue à Yahiatène Saïd. “L'intronisation” est passée comme une lettre à la poste. Ce n'était pas le cas aux Ouadhias. Ici, deux partis, le FFS et le FLN, en sus d'une liste indépendante se sont partagé à égalité les neufs sièges à pourvoir. Ballottage oblige, c'est le critère du plus âgé qui a fait “passer” le parti de Belkhadem et introniser Hattou Belkacem comme P/APC. Chose qui n'a pas manqué de provoquer l'ire des indépendants qui quitteront la séance avant de revenir à la table. “Il n'y a aucune loi qui stipule qu'en cas d'égalité, c'est le plus âgé qui est déclaré vainqueur”, feront-ils remarquer. Tout en reconnaissant qu'il y a un vide juridique qu'il faudra combler à l'avenir, le wali rétorquera que ce principe a toujours été retenu dans pareilles circonstances. Se disant non concernés par cette polémique, les trois élus du FFS se retirent à leur tour.
S'adressant aux nouveaux élus, le premier responsable de la wilaya ajoutera : “Il faut travailler dans la cohésion. Il ne faut pas sortir de la dictature du parti unique pour aller vers la dictature des partis uniques.” Dans l'après-midi, c'était au tour de Benmmedjber Latamen et Tabèche Rabah, tous deux du FFS, de prendre leurs fonctions, respectivement à la tête des communes de Ouacifs et de Béni Yenni. D'autres APC ont été installées par des chefs de daïra à l'image de Tirmitine, Tadmaït Sidi Naâmane, Draâ Ben-Khedda. L'opération se poursuivra aujourd'hui pour Ouaguenoun, Makouda, Tigzirt, Azeffoun, Mekla et Tizi Rached.
A. T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.