Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sauvegarder le patrimoine culturel
Colloque International sur la protection de la Vallée du M'zab
Publié dans Liberté le 10 - 12 - 2007

Un riche programme a été concocté par les organisateurs pour la circonstance à la hauteur de l'évènement, des intervenants et des participants.
Dans le cadre de la célébration du 25e anniversaire de l'élévation par l'Unesco de la vallée du M'zab au rang de Patrimoine universel et sous le haut patronage de la ministre de la Culture et du wali de Ghardaïa, l'Office de protection et de promotion de la vallée du M'zab (OPVM), avec le soutien de l'Ecole polytechnique d'architecture et de l'urbanisme (Epau), de l'association Angham Er-Roustomia et de l'Isesco, organise un colloque international du 10 au 12 décembre à l'hôtel El Djanoub à Ghardaïa, sur le thème “La vallée du M'zab, patrimoine mondial, face aux nouveaux enjeux et défis“.
Un riche programme a été concocté par les organisateurs pour la circonstance, à la hauteur de l'évènement, des intervenants et des participants. En effet, un panel d'experts internationaux d'une dizaine de pays, dont le Canada, la France, le Portugal, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, animera des conférences autour de thèmes portant essentiellement sur les voies et moyens adéquats pour la sauvegarde du patrimoine culturel, les possibilités de prise en charge des biens culturels ainsi que les diverses expériences de sauvegarde, de protection et de mise en valeur de cet inestimable patrimoine.
De renommée mondiale, la vallée du M'zab doit sa célébrité à l'ingéniosité de son système unique d'urbanisation et de conception architectural dans un milieu, ô combien aride et inhospitalier. Elle a ainsi inspiré les plus grands architectes du siècle dernier, dont le Corbusier, Pouillon et André Ravereau.
Ce dernier, tombant sous le charme de la région, créa l'atelier de la vallée du M'zab qui sera promu, en 1992, Office de protection et de promotion de la vallée du M'zab.
Durant tout ce quart de siècle d'existence, il ne ménagea aucun effort en recherches et actions de protection en collaboration avec lec acteurs concernés : responsables locaux, mouvement associatif, experts nationaux et internationaux… Composée de cinq ksours (citadelles), El Atteuf, Bounoura, Mélika, Béni Izguène et Ghardaïa, qui témoignent d'un savoir-faire urbanistique et architectural millénaire et unique au monde, la vallée du M'zab a été classée, en 1971, patrimoine national avant d'être reconnue et élevée au rang de patrimoine universel par l'Unesco en 1982, déjà 25 ans. Soucieux de la sauvegarde de cet inestimable héritage patrimonial, les pouvoirs publics, dans une dynamique de protection, ont décrété la région “secteur à sauvegarder” par la promulgation du décret n°05/209 du 04 juin 2005 portant Plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur de la vallée du M'zab. “Cet évènement constitue pour nous un espace privilégié pour l'évaluation et la mise au point de tout ce qui a été réalisé dans la prise en charge du patrimoine culturel de la vallée du M'zab et ce, afin de tirer les leçons et les enseignements acquis durant ce quart de siècle. Ceci servira, par ailleurs, de base pour une nouvelle phase de travail, selon une démarche plus cohérente, soutenue par les nouveaux textes en vigueur pour un développement durable de la région”, affirme le très sympathique et dynamique directeur de l'OPVM, Ballalou Zouhir. Avant d'ajouter plus loin : “Notre objectif est, et reste, d'encourager la production architecturale “ksourie” et bioclimatique, de promouvoir le patrimoine immatériel et le tourisme culturel pour un développement économique durable dans le respect de la culture locale.”
L. KACHEMAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.