Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Le Plan de réhabilitation du barrage vert, d'une dimension stratégique d'importance    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    EN - Belmadi : "Je ne suis pas surpris par le résultat du Botswana face au Zimbabwe"    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    Asphyxie au monoxyde de carbone: 13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Les assurances du ministère de la Santé    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Les travaux de dragage entamés    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    Mohamed al-Tubal, première recrue hivernale    Maya    L'AIE voit un marché calme avec une offre abondante    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    La directrice du FNPOS mutée à Constantine    Les manifestants durcissent leur mouvement    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Une trentaine d'exposants au rendez-vous    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Bouira: Journée de formation sur le diabète    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    Le quitus de L'APN    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghoulamallah met en garde contre les sites Internet subversifs
Le ministre des affaires religieuses veut institutionnaliser la fetwa à l'échelle nationale
Publié dans Liberté le 03 - 02 - 2008

Le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Bouabdellah Ghoulamallah, a annoncé, vendredi dernier, à Alger, le lancement d'“un projet d'institutionnalisation de la fetwa” à l'échelle nationale.
Invité à une émission de la Chaîne III de la Radio nationale, le ministre des Affaires religieuses a indiqué que le projet en question vise à “unifier la fetwa à l'échelle nationale pour sortir de l'habituel” et éviter les différences dans l'application des préceptes de la religion. Dans ce cadre, le ministre a rappelé l'existence de “conseils scientifiques au niveau national qui diffusent une fois ou deux par semaine des fetwas à travers les ondes des radios locales et régionales à l'attention des citoyens”, tout en appelant “à éviter le recours aux sites Internet et autres médias similaires pour chercher des explications relatives à la religion islamique”, car, a-t-il mis en garde, “cela peut créer des différences dans l'application et des confusions dans l'esprit des gens”. Sur un autre chapitre, le ministre, qui a dressé le bilan de la saison du hadj 2007, a relevé “des insuffisances dans le domaine de l'hébergement et de la restauration”, mettant l'accent sur la nécessité de déployer “davantage d'efforts pour combler ces lacunes” à l'avenir.
L'entreprise saoudienne, qui a signé un contrat avec la mission nationale du hadj pour assurer la restauration et l'hébergement des hadjs “n'a pas honoré toutes les clauses du contrat”, a-t-il déploré.
M. Ghoulamallah a, d'autre part, appelé les citoyens à accomplir les rites du hadj “une seule fois pour donner la chance aux autres citoyens” d'aller aux Lieux saints de l'Islam. Soulignant la nécessité “d'accorder le droit et la priorité aux citoyens n'ayant pas encore accompli le cinquième pilier de l'islam”,
M. Ghoulamallah a rappelé l'importance de la modernisation du secteur, à travers la création d'un Office national chargé de l'organisation du hadj. Evoquant le fonds national de la zakat, le ministre a mis en exergue l'importance de ce fonds qui a été créé, il y a quelques années, pour venir en aide aux familles nécessiteuses et aux jeunes sans emploi, en leur octroyant des crédits pour la création de microentreprises. Ghoulamallah a, en outre, insisté sur la nécessité de consacrer les fonds de la zakat à la promotion de l'investissement et à la création d'emplois permanents au profit des jeunes, afin qu'ils puissent contribuer, à l'avenir, à ce même fonds.
Les fonds de la zakat, a-t-il encore précisé, sont consacrés aux aides matérielles, sous forme d'allocations, aux familles démunies, et ce, trois fois par an, notamment en prévision du mois de Ramadhan, de l'AId el Fitr ainsi qu'à l'occasion de la rentrée sociale.
R. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.