Banque d'Algérie: Nouvelle opération de rafraîchissement de billets de banque    Sahara occidental- EUCOCO 2018: La communauté internationale et l'Union européenne interpellées    L'Algérie défend l'idée d'une organisation continentale «indépendante»: L'Afrique aux Africains    CIA: Le prince ben Salmane a ordonné le meurtre de Khashoggi    Cancer de la thyroïde: Le nombre de malades augmente de plus 20% en Kabylie !    Maïssa Bey «Nulle autre voix»: Une femme qui veut être libre    Ses recettes iront pour l'acquisition de matériels: Gala de solidarité avec les aveugles de Boukhalfa    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    TRIBUNAL DE KSAR CHELLALA (TIARET) : Le procureur de la République agressé    LE MINISTRE AISSA S'INSURGE ! : Les salafistes décrètent la fête du Mawlid, Haram    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    En marge de l'ouverture de la salle omnisports à Sidi El Bachir: Remise des clés à 50 policiers bénéficiaires de logements LSP à Gdyel    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    La folie des sénatoriales    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Ould Abbès dégagé ?    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Consolidation de la démocratie participative    L'Onu lève ses sanctions    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    Enigme et interrogations    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'éternel chantier de Merouana
PROJETS À L'ARRÊT À BATNA
Publié dans Liberté le 13 - 02 - 2008

Des projets sont à l'arrêt dans la localité de Merouna dans la wilaya de Batna avec des conséquences négatives sur le développement local. Des projets lancés à coups de sommes colossales, censés répondre aux besoins de la population et améliorer leurs cadres de vie, sont à l'arrêt. Certains sont condamnés à demeurer d'éternels chantiers si des mesures urgentes ne sont pas prises dans les plus brefs délais. Le chef lieu de la daïra a bénéficié d'une gare routière pour 39,6 millions de dinars avec un délai de réalisation de 14 mois. Le chantier est à l'arrêt puisque le terrain n'est pas entièrement détenu par la direction de transport, maître d'ouvrage. Cette dernière s'est vue dans l'obligation de prolonger son chantier de huit mètres, une action qui devrait se faire dans le terrain réservé à la construction des logements sociaux. Leur demande s'est percutée à l'entêtement de l'entrepreneur qui refuse de dégager son matériel. Du fait, un projet qui devrait régler le problème du transport dans la région en faisant de Merouana un point de passage entre les wilayas de Sétif et de Batna est hypothéqué. Comme ce fut le cas pour l'emploi dans la région quand on a rasé ses terres agricoles. Au niveau du stade communal, l'impitoyable état de la piscine, abandonnée, est pathétique. L'infrastructure est devenue, tout simplement, une " décharge sauvage" alors qu'environ 3 millions de dinars ont été débloqués pour sa réalisation.
Récemment en déplacement, le wali a trouvé , en face de lui, des jeunes manifestant leur colère face à cette situation. " Elle devait être notre seule source de distraction durant les longues journées de l'été mais voilà qu'on attend son ouverture depuis deux ans ", se plaint l'un d'eux. D'autres projets sont le symbole de la mauvaise planification et gestion des investissements publics. Un centre médico- pédagogique pour 80 millions de dinars, 19 projets qui entrent dans le cadre de la réhabilitation des routes pour à 142 millions de dinars, 328 locaux commerciaux à travers les quatre communes de la daïra, à savoir Merouana, Hidoussa, Qussour Belezma et Oued El Ma. Malgré le nombre impressionnant des entrepreneurs engagés pour réaliser ces projets, ni la qualité, ni les délits de réalisation ne sont respectés. Un travail plus sérieux doit être procédé par les cadres et élus locaux pour rattraper leur retard.
F. Lamia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.