«Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Une aubaine pour Sonatrach    Le Maroc veut-il la guerre?    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Les engagements de Belabed    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Vingt médailles pour les Algériens à 24h de la clôture    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Saisie de 250 quintaux de son destinés à la spéculation illicite    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Le Président Poutine accuse les élites occidentales    Skikda Un incendie maîtrisé    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Lancement d'un programme d'appui spécifique au cinéma au théâtre et à la musique    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Maroc: trois morts par asphyxie dans un puits d'extraction de charbon au nord-est du pays    Judo / Jeux de la solidarité islamique 2022 : l'argent pour Asselah, le bronze pour Ouallal    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    La canicule continuera d'affecter l'Est du pays jusqu'à mercredi    Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    La faim plus menaçante    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La SDE se lance dans le recouvrement de ses 108 milliards de créances
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 10 - 2011

Depuis quelques jours, la Société de distribution de l'électricité et du gaz – SDE étant la nouvelle appellation de l'ex-Sonelgaz – s'est lancée résolument dans une vaste opération de recouvrement de ses créances de l'ordre de 108 milliards de centimes.
Cette opération de recouvrement des créances cible, sans exception, les clients publics (institutions, collectivités locales, sociétés de statut public) et les clients privés que sont les citoyens. Une telle opération, répondant aux règles de la rigueur dans la maîtrise de la gestion financière, s'est imposée d'elle-même depuis que les clients, notamment étatiques, sont devenus récalcitrants aux paiements, ce qui a provoqué au fil du temps l'accumulation d'énormes sommes impayées. Parmi ces clients qualifiés de mauvais payeurs, on cite, entre autres, l'APC de Batna avec ses neuf milliards de dettes envers la SDE et le secteur de la santé avec quatre milliards. L'opération de la SDE à Batna s'est caractérisée par une vaste campagne de coupures du courant électrique aux clients publics et privés. L'APC de Batna a dû payer la somme de 2,3 milliards pour obtenir le rétablissement immédiat du courant électrique. Le reste de la dette ferait l'objet actuellement d'une procédure administrative visant à régler le reliquat à payer. Toutes les APC de la région de Batna redevables envers la SDE, soit un total de 21 milliards, ont été contraintes d'arracher des échéanciers de paiement des dettes avec des délais stricts décidés d'un commun accord avec l'entreprise. Sur les 108 milliards à recouvrer par la SDE, la clientèle privée (ménages) doit 30 milliards et le reste relève des organismes du secteur public. La wilaya de Batna compte, selon les statistiques, 224.260 clients pour la basse tension et 1.464 (sociétés) pour la moyenne tension. On signale que la SDE de Batna représente 10 % des capacités globales d'intervention dans l'Est algérien. Elle assure à ce jour un taux de couverture en énergie électrique de 73,7 % tandis que le taux de pénétration en gaz naturel se situe à 63 % et la longueur du réseau électrique est de 9.913 km (basse et moyenne tension). Face au problème de la faiblesse du courant électrique et des chutes de tension, la SDE de Batna a procédé à un investissement interne de quarante milliards afin d'améliorer la qualité du produit fourni aux clients. Détérioration d'ouvrages, vol de câbles Outre l'opération de recouvrement des créances financières, la SDE de Batna défend ses intérêts et ses installations en recourant à l'arbitrage de la justice où 371 affaires en pénal, en civil, en foncier et en commercial sont en cours de traitement judiciaire. Le responsable du contentieux, M. Bala, nous a fait savoir qu'en 2008/2009 les vols de câbles conducteurs d'énergie subis par la SDE de Batna ont été de l'ordre de 8,5 km alors qu'en 2010 ils étaient de 16 km et au cours du premier semestre 2011 de 6,5 km et 9 tableaux de distribution. D'autres affaires liées à la fraude de l'électricité, à la détérioration d'ouvrages, aux chèques sans provisions, et aux fouilles anarchiques sont également soumises à la justice. Selon M. Kouache Mohamed Salah, le PDG de la SDE de Batna, l'entreprise a subi des préjudices matériels et financiers importants. Les pertes sont estimées au premier semestre 2011 à 157 gigawatts/heure soit 65 pertes d'origine technique et 90 pertes provenant d'actes frauduleux et autres. Ce qui fait une perte financière de 40 milliards. De nouvelles réalisations opérationnelles Sur le plan de la concrétisation du programme de la SDE de Batna, le chargé de la communication, M. Nouri Bouziane, nous a informé que la société a mis en service en février, juillet et septembre 2011 quatre postes de distribution (DP) de gaz naturel au profit des localités de Nasri, Lemcen, El-Djezzar et Nara-Chelma pour un nombre total d'abonnés de 1.321. Les travaux des DP de gaz des localités de Draâ Lagbour, Ksar Belezma, Taxlent et Cheddi sont achevés et ceux de Ghassira, Chir, Kasrit et T'kout sont en cours de réalisation. Pour les nouveaux projets de DP de gaz, on a indiqué que des appels d'offres concernant notamment les travaux d'extension des réseaux de distribution de gaz des localités de Bouzina et de Sefiane ont été lancés. D'autre part, la SDE de Batna a contribué à l'amélioration des conditions de vie et de travail en raccordant aux réseaux de l'électricité et du gaz d'importantes réalisations du développement local telles le nouveau pôle urbain de Hamla (sortie sud de Batna), 6.120 locaux commerciaux à travers la wilaya (programme du président de la République pour la jeunesse), le nouveau pôle universitaire de Fesdis, l'hôpital psychiatrique d'El-Madher et le centre anticancer (CAC) en voie d'être mise en service. En matière d'emplois ,la SDE de Batna compte au 31 juillet de l'année en cours 633 employés dont 121 cadres, 337 cadres de maîtrise et 175 agents d'exécution.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.