Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le directeur de la SDE explique les causes des récentes perturbations
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 08 - 2012

Batna a vécu les 29 et 30 juillet puis le 1er août des coupures répétées de l'énergie électrique, ce qui a provoqué une réaction immédiate des citoyens notamment dans les quartiers de Bouakal et Taméchit et dans les localités d'El-Madher et N'gaous. Les citoyens ayant cru à des délestages volontaires de la SDE, un groupe d'une vingtaine de citoyens de Bouakal (en fait des commerçants craignant le dépérissement de leurs produits) s'est même présenté de nuit au siège de la SDE (ex-Sonelgaz).
S'agissant de coupures techniques involontaires et non pas de délestages, le directeur de la Société de distribution de l'électricité et du gaz Kouache Mohamed Salah a tenu à fournir des explications objectives à l'opinion publique locale dans une conférence de presse organisée jeudi. «La SDE n'a procédé à aucun délestage, à l'exception de Barika, l'autre semaine, et les coupures enregistrées à Batna sont exclusivement d'ordre technique et totalement indépendantes de la volonté des responsables et des équipes de la SDE», a notamment déclaré le directeur de la SDE aux représentants de la presse. Les trois coupures d'électricité (trois nuits de suite) seraient donc le fait exclusif d'une surconsommation par rapport au volume de production, ce qui a provoqué inévitablement des interruptions de la continuité du service technique. Ces coupures s'expliquent donc ainsi selon le directeur de la SDE : le 29 juillet après le f'tour – période de pic de la consommation — le poste principal de distribution en haute tension (Batna-sud) s'est arrêté de lui-même en raison de la surcharge. Ce poste de distribution alimente le tiers de la ville de Batna. Les équipes techniques de la SDE – mises en situation d'astreinte et de mobilisation permanente — ont procédé au rétablissement de l'électricité par tronçons. Le 30 juillet, ce fut une rupture d'un câble qui a lâché de par le poids de la surcharge, provoquant la coupure au niveau des cités populeuses de Bouakal, Taméchit, Kéchida, cité AN-Nasr et parc à fourrage lequel souffre depuis cinq années. A propos de ce câble, le directeur de la SDE a précisé à la presse qu'il avait fait l'objet il y a un mois d'une agression de personnes. Quant aux coupures du 1er août, il y a eu carrément absence de tension durant 17 minutes suite à la rupture de distribution de la ligne de haute tension (Batna-Sud). La SDE : «Meilleure qualité en 2013» Pour remédier à cette situation que les citoyens de Batna n'ont pas la faculté de comprendre, la SDE a réalisé la jointure de cette ligne de haute tension d'une capacité de 60 000 kilowatts avec le réseau de Biskra qui en fonctionnant ainsi en boucle a permis d'absorber le trop-plein de charges électriques. Le directeur de la SDE Kouache Mohamed Salah a indiqué aux représentants de la presse que trois mesures d'urgence ont été décidées sur le terrain, à savoir cette connection de la ligne haute tension avec le réseau de Biskra, l'espoir de voir les ménages (familles) réduire leur consommation en s'astreignant à un comportement civilisé et, enfin, la mise en place et l'exploitation du nouveau post e-transfo du quartier Parc à fourrage. Ce poste d'une capacité de 80 mégawatts a tardé à être concrétisé, en raison de litiges sur les parcelles de terrains choisies pour l'implantation des cabines. Des oppositions de citoyens de ce quartier érigées en prétextes d'atteinte à leurs propriétés privées, soit une multitude de confusions entretenues à Batna, ont bloqué ces dernières années le bon sens et l'intérêt général et c'est la SDE qui est retardée et les citoyens qui pataugent dans des problèmes qui auraient dus être dépassés depuis fort longtemps. Car c'est bien cette difficulté foncière à disposer de petites surfaces pour l'implantation de cabines de 20 m2, nécessaires pour les nouveaux postes transfo de la SDE qui a constitué le handicap majeur pour la continuité de l'exécution par la société SDE de son programme de développement et d'investissement. C'est pourquoi le wali de Batna El Hocine Mazouz s'est réuni jeudi avec le DG de la SDE Kouache Mohamed Salah, accompagné de son proche collaborateur M. Zimouche, pour décider ensemble des mesures pratiques à mettre en œuvre et en urgence. Ainsi, le wali a ordonné à l'APC de mettre à la disposition de la SDE douze parcelles foncières pour y implanter sans tarder les douze postes tranfos à travers les quartiers de la ville (cabines). L'APC a été instruite de prendre en charge sur son budget l'aménagement de cinq cabines et le reste, soit sept cabines, demeurera à la charge de la SDE. Le directeur de celle-ci a insisté lors de sa conférence de presse sur la nécessité de la rénovation d'autres postes tranfos, déjà prévue dans le programme de la société. Car le problème des coupures de courant électrique ne se pose pas seulement à Batna, devenue désormais une métropole régionale, plusieurs localités de la wilaya sont dans le besoin d'une consolidation des équipements de distribution de l'électricité : El Madher ( 3 postes en création), Chemora (3 postes programmés), Sefiane (3 postes prévus en plus d'une étude de restructuration du réseau local), Ouled Ammar (bénéficie chaque année d'un programme), etc. Pour Batna, les 12 postes transfos règleront une fois pour toutes les chutes de tension. Tout en cherchant à dégager toute responsabilité de la SDE dans la survenue des récentes coupures, le directeur de la société région de Batna s'est montré confiant en l'avenir. «En 2013, Batna et les autres localités de la wilaya auront une meilleure qualité de service. Mais en attendant, il est demandé aux citoyens une meilleure collaboration et compréhension par le biais d'un changement de mentalité et de comportements visant à faire éviter les gaspillages en consommation d'énergie électrique et par le respect des consignes techniques.»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.