Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les entreprises en charge des projets tenus de respecter leurs engagements
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 03 - 2013

Le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi, a sommé, hier mardi, les entreprises en charge de la réalisation de 17 000 places pédagogiques et 13 000 lits au niveau du pôle universitaire de Tamda, à l'est de Tizi Ouzou, de «tenir leurs engagements pour la livraison de ces projets dans les délais contractuels». «Vous êtes tenus d'honorer vos engagements pour la concrétisation, dans les délais impartis, des projets qui vous ont été confié au risque d'une résiliation de marchés à vos torts exclusifs», a averti M. Bouazghi.
Il s'exprimait lors d'une réunion d'évaluation desdits projets, tenue à la wilaya, avec les bureaux d'études, les entreprises en charge de la réalisation de ces projets, le CTC et, bien entendu, la Dlep (Direction du logement et des équipements publics). Au mois de novembre dernier, M. Bouazghi a, pour rappel, invité les entreprises au nombre de sept, dont quatre étrangères, retenues pour la réalisation de 17 000 places pédagogiques et 13 000 lits au pôle universitaire de Tamda, à «installer leurs chantiers respectifs dans les plus brefs délais, en vue du lancement des travaux». Vainement d'autant que jusqu'à hier mardi, soit cinq mois après la notification de l'ODS pour l'entame des travaux, certaines entreprises n'ont toujours pas installé leurs chantiers respectifs, à l'exemple de l'entreprise espagnole Eurocasa en charge de l'étude et de la réalisation de 10 000 places pédagogiques, mettant en avant des arguments d'ordre technique. Des arguments rejetés par M. Bouazghi qui a recommandé à cette entreprise d'envisager, dès à présent, les dispositions nécessaires à même de rattraper le retard cumulé pour, a-t-il insisté, livrer ce projet à la rentrée universitaire 2014/ 2015. La même recommandation a été faite à l'entreprise Cosider Constructions, en charge de la réalisation de 7 000 places pédagogiques sur le même site, à Tamda, tant le chantier accuse également du retard, dû, selon les explications de l'entreprise, à des considérations techniques liées notamment à la validation des plans d'exécution des travaux par le BET et le CTC. Des arguments que le wali a également rejeté. «Plutôt que de se noyer dans les mêmes contraintes et se réfugier derrière des arguments d'ordre technique, vous devez faire preuve d'une volonté infaillible pour dépasser les obstacles rencontrés», a indiqué M. Bouazghi à l'adresse des entreprises à qui, il a rappelé le soutien et l'accompagnement de l'administration dans l'exécution des travaux. M. Bouazghi a, à cet égard, invité ces entreprises à suivre l'exemple d'une entreprise chinoise qui s'est engagée à livrer, à Alger, un projet de 11 milliards, dans un délai d'une année, courant depuis le mois de janvier dernier. Selon un point de situation présenté par la Dlep durant cette rencontre, les projets de réalisation, sur le même site à Tamda, de 13 000 lits, ne sont pas logés à une meilleure enseigne car accusant des retards compromettant leurs livraisons dans les délais impartis. Une situation qui a amené le premier magistrat de la wilaya à instruire le Dlep à l'effet de résilier un marché de réalisation de 2 000 lits jusque-là confié à l'entreprise Seddiki et d'envisager l'éventualité de la prise de la même mesure (résiliation), à l'encontre d'une autre entreprise, Kessi en l'occurrence, en charge de la réalisation de 2 000 et 1 500 lits, dans le cas où les arguments techniques mis en avant pour justifier le retard s'avéreraient infondés. D'un montant cumulé de 28 milliards de dinars, ces projets placés sous le sceau de l'urgence pour faire face à l'évolution des effectifs de la communauté estudiantine, à leur concrétisation, viendront renforcer l'infrastructure de l'Université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, fréquentée actuellement par près de 50 000 étudiants répartis sur huit facultés. Avec les 17 000 places pédagogiques projetées à la réalisation sur un site attenant au nouveau pôle universitaire de Tamda, les capacités d'accueil de ce dernier seront portées à 25 000 places pédagogiques dont 8 000 ont été mises en exploitation en 2009. Les capacités d'hébergement de cette même institution de l'enseignement supérieur seront portées à 22 500 lits dont 7 000 ont été déjà livrés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.