Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une journée particulière au foyer de Kafil El-Yatim
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2014

Initiée par l'association Kafil El-Yatim de la wilaya de Tiaret présidée, par Djallab Larbi, pour rendre le sourire aux orphelins et aux veuves de la région du Sersou, une journée a été organisée samedi au cinéma ex-Casino avec la remise des cadeaux a cette frange fragile de la société . Bien qu'ils soient démunis, ces 1 200 orphelins avec leurs mères inscrits au fichier de l'association caritative, ont le droit d'être honorés et pris en charge par la dite association qui a regroupé plus de 500 personnes .
L'enfant du terroir, Dejallab Larbi, secondé par Aissat kheira, un duo très connu pour son esprit de solidarité, sa bonne humeur, sa disponibilité et son volontarisme, a réussi en un laps de temps court de boucler la boucle et d'animer des thèmes sur l'orphelinat par l'une des petits enfants. Ce petit bout de Benguettif Soria, lauréate des récits du coran, surnommée la perle (Djaouhara) a perdu sa mère à l'âge de trois mois, et son père vingt mois après, comme rapporté par l'imam El Boukhari (Si tu veux que ton coeur s'attendrisse, caresse la tête d'un orphelin et nourrit un pauvre). Quant a la jeune orpheline Djellouli Inass du quartier populeux Oued Tolba, agée a peine de sept ans, elle a animé une conférence sur l'orphelinat sous le thème «Celui qui parraine un orphelin est proche du paradis comme le sont ces ceux-là», en montrant ces deux doigts (l'index et le majeur). Cette initiative a connu aussi la participation des meilleurs scolarisés des trois paliers (primaire, moyen et secondaire) qui ont réussi à décrocher des encouragements et des félicitations durant les deux premiers trimestres. Au chapitre des encouragements, figurent une panoplie d'opérations de solidarité avec le peu de moyens, les membres de l'association ont réussi à toucher des dizaines d'orphelins à travers la commune de Tiaret qui compte 500 adhérents. Au menu de cette rencontre également, des cadeaux symboliques ont été remis aux lauréats qui ont assisté à des pièces théâtrales et des chants. Avant de clôturer cette fête, les membres de l'association Kafala El Yatim ont décoré deux couturières, et des coiffeuses qui ont réussi elles aussi à créer leurs propres entreprises avec le peu de moyens. Les actions de l'association ne s'arrêtent pas là. En effet, Kafil El Yatim pense déjà aux orphelins et aux veuves durant le mois du Ramadhan et la période bleue, a indiqué le président de l'association, Djellab Larbi. Des trousseaux scolaires et des couffins seront ainsi distribués aux familles démunies dans les prochains mois. Avec le peu de moyens et avec une équipe soudée de jeunes bénévoles, elle essaye de satisfaire les demandes d'aide émanant de 1.200 familles inscrites au fichier de l'orphelinat et de réintégrer les orphelins pour leur éviter «l'éternelle dépendance», l'association les forme dans divers domaines par des experts et des ingénieurs, à l'image du bénévole Besbes Noureddine, major de promotion en agronomie et autres spécialités en informatique, couture, broderie, pâtisserie..., afin qu'ils puissent assurer leur gagne-pain et un avenir. L'association Kafil El Yatim (parrain des orphelins) reste un exemple à suivre et cela dépend toutefois des aides des bienfaiteurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.