Coronavirus - Ancelotti : "J'espère que cela nous changera tous"    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Egypte. Le président Sissi survivra-t-il au coronavirus et aux soubresauts de l'économie ?    PROTEGER C'EST ASSERVIR.    L'AIE tacle l'Arabie Saoudite et la Russie    Hamid Bessalah désigné président du conseil d'administration    Injection de 5 000 milliards de dollars dans l'économie mondiale    Algérie Telecom : Modification des horaires    Lancement d'un bureau de poste itinérant    A propos d'Alger !    "Karim Tabbou souffre d'une paralysie partielle"    Le président de la Commission de l'UA mis en quarantaine    Pour cause de la pandémie du Covid-19 : Le trafic aérien suspendu à 95% en Afrique    Tunisie : Le coronavirus n'a pas empêché les tensions entre les trois présidences    "C'est un acharnement politico-judiciaire"    Athlétisme-Covid19: les Championnats d'Afrique entre mai et juin 2021    Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie Saoudite    NA Hussein Dey : Le Cas de l'entraîneur Bouali en stand-by    L'Union des ordres des avocats dénonce "une violation flagrante des lois"    Le personnel médical de l'hôpital de Boufarik en colère    La direction de la santé d'Oran lance un appel au bénévolat    Expositions et concours en un clic !    "Night in Zeralda", un tube immortel    À la découverte de l'Opéra de Paris    Evènement marquant de la révolution à Constantine : Le procès du groupe des 21    Maison de la culture de Aïn Témouchent : Création d'une plateforme électronique pour les enfants    Parution. «Le bonheur d'être algérien» de Fadéla M'rabet : Une terre, une fierté    Bousaâda: Cinq membres d'une famille tués dans une collision    Oran: 4,5 milliards en fausse monnaie interceptés    Pour ceux qui le souhaitent: Un vol pour rapatrier «des citoyens américains» d'Algérie    USMB - Testé positif au Covid-19 - Sofiane Nechma : «Je suis revenu de loin»    Procès en appel de Karim Tabou: Une vague d'indignation et des réponses    Blida en confinement: La peur commence à s'installer    INSTINCT ET SOLIDARITE    Entré en vigueur aujourd'hui: Le confinement partiel élargi à neuf autres wilayas    Pandémie Covid-19: the year after!    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Affaires de montage automobile et financement occulte: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 ans pour Sellal    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil africain de paix et de sécurité souhaite des solutions durables
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 07 - 2014

Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine (UA), Smaïl Chergui, a exprimé, jeudi à Alger, le souhait de voir le dialogue inclusif intermalien mener à des solutions durables à la crise dans le Nord du Mali, affirmant l'engagement de l'UA à rétablir la stabilité dans tous les foyers de conflit en Afrique.
M. Chergui a indiqué que la réunion des belligérants maliens à Alger «revêt une importance particulière du fait qu'elle permettra au gouvernement malien d'avoir un dialogue direct avec les mouvements armés dans le Nord», exprimant le souhait de voir le dialogue sanctionné par la signature d'un accord définitif et à long terme mettant fin au conflit. «L'UA soutient le processus de dialogue direct parrainé par Alger», a souligné le responsable qui a estimé nécessaire la mise en place d'un mécanisme de suivi pour garantir la mise en oeuvre de l'accord qui permettra, a-t-il dit, de passer à une nouvelle étape dans les relations entre les parties et rétablir la paix et la sécurité dans le pays. M. Chergui a par ailleurs fait part de «l'inquiétude» des dirigeants africains de la montée du terrorisme dans la région du Lac du Tchad et ses incidences sur les pays africains, soulignant «l'engagement du Conseil africain de paix et de sécurité à mobiliser tous les moyens pour rétablir la stabilité en Afrique». Il a souligné en outre la poursuite des efforts africains communs pour la création d'une force régionale de lutte contre le terrorisme au Nigeria et dans le Lac du Tchad, à moyen et à long termes. «Nous percevons une meilleure disponibilité de la part des pays concernés en faveur de la création de cette force à travers la coordination des efforts pour le rétablissement de la sécurité dans la région», a-t-il souligné. Il a, dans ce sens, affirmé qu'un sommet extraordinaire du Conseil de paix et de sécurité serait organisé et consacré au phénomène du terrorisme dans le continent. Des décisions importantes seront examinées à l'instar de la promulgation d'un mandat d'arrêt africain contre les personnes impliquées dans des actes terroristes, l'établissement d'une liste des groupes et terroristes notoires et l'accélération de l'action la force africaine d'intervention rapide et la force régionale de maintien de la paix au Tchad. S'agissant de la situation en Centrafrique, le responsable africain a fait savoir que l'UA œuvrait à l'apaisement pour la protection des musulmans en parallèle aux efforts politiques assignés au gouvernement de transition chargé de la préparation de la feuille de route vers le retour à la vie politique dans ce pays. M. Chergui a, par ailleurs, mis l'accent sur la redynamisation de la vie politique participative en Centrafrique annonçant la tenue d'un sommet à Brazzaville du 21 au 23 juillet pour un dialogue direct entre tous les belligérants dans ce pays dans la perspective de la signature d'un accord sur l'arrêt des opérations militaires. Pour ce qui est du dossier du Sahara Occidental, M. Chergui a précisé que la désignation d'un envoyé spécial de l'UA au Sahara Occidental intervenait suite aux «atermoiements» que connaît cette question, l'une des plus anciennes en Afrique affirmant que l'«UA doit prendre les mesures appropriées pour résoudre au plus vite ce dossier». L'UA a dépêché des envoyés dans la plupart des foyers de tension en Afrique. Lors du 23e sommet de l'UA tenu à Malabo (Guinée équatoriale), l'ancien chef d'Etat mozambicain, Joaquim Chissano a été désigné envoyé spécial pour le Sahara Occidental.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.