Affaire Ali Ghediri : Le parquet requiert 7 ans de prison    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



6e Festival international d'art contemporain d'Alger
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 12 - 2014

La 6e édition du Festival international d'art contemporain s'installe du 3 décembre au 31 janvier prochain, au Musée national d'art contemporain à Alger.
Le programme de cette édition 2014 a été présenté dans ses grandes lignes par le commissaire du festival et directeur du MaMa, Mohamed Djehiche, et par le plasticien algérien, Zoubir Hellal, lundi dernier, lors d'un point de presse, organisé au niveau du forum d'«El Moudjahid». Cette sixième édition du Festival international d'art contemporain englobe plusieurs activités intéressantes dont une importante exposition de design, des ateliers et un cycle de conférences. La présente édition est consacrée au design. Le commissaire et directeur du MaMa, Mohamed Djehiche, a indiqué que le design « était lié à l'industrialisation et ne concernait que des catégories d'objets variés et souvent disparates. De nos jours, il est considéré comme un outil stratégique et comme le moteur de la création, de l'innovation et de la consommation car, dans une large proportion, il engage l'avenir de l'entreprise économique ». Et d'ajouter : « Cette manifestation s'éloigne des discours et des théories académiques limités. Les univers dans lesquels hommes, idées, expériences et produits évoluent de nos jours ne sont plus cloisonnés. Algérien, Burkinabé, Français, Marocain et Sud-Africain, designers et simples artisans se sont retrouvés à Alger, dans une communion totale, pour que le beau et le fonctionnel puissent se côtoyer en une seule entité ». De son côté, l'artiste peintre et designer Zoubir Hellal a soutenu qu'il a conseillé une stratégie, celle de faire revenir des designers en leur donnant carte blanche sur leur travail et ce, en reconnaissant la valeur intrinsèque de l'ensemble des artistes. L'exposition qui sera étrennée le 4 décembre à partir de 17h rassemblera des artistes algériens et étrangers. Parmi ces derniers, citons la participation algérienne, représentée entre autres par Cherif Medjebeur, Naila Rahil, Radia Rahil, Said Issadi, Leila Mammeri, Abdelmounaim, Chentir, Amine Belkebir, Walid Bouchouchi, Samir Hamiane, Messaoud Idir, Mohamed Ourad, Mourad Krinah. La participation étrangère compte les designers suivants : Johannes Van Der Schjiff (Afrique du Sud), Mohamed Sekou Ouattara (Burkina Faso), Hicham Lahlou (Maroc) et Bertrand Planes (France). L'ensemble de ces artistes exploreront l'univers du design et la découverte de meubles, d'installations proposant une vision revisitée de l'objet. Des workshops seront proposés au public. Le designer sud-africain Johann Van Der Schiff a réalisé un workshop avec certains lycéens d'Alger. Le Français Bernard Planesd a réalisé un projet avec l'aide d'une étudiante de l'Ecole des beaux-arts d'Alger. Le designer marocain Hichem Lahlou s'est attelé, quant à lui, à proposer un projet avec deux designers et un artisan pour l'assister à produire ses objets. Le Burkinabé Hamed Ouattara a pris possession des ateliers de l'Ecole des beaux-arts d'Alger. Il est à noter que la matinée du mercredi 3 décembre sera consacrée aux conférences. Olivier Bergeron, Yves Michaud et Frédéric Roulette, spécialistes, interviendront autour de la thématique du design.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.