Automobile: reprise de l'activité de contrôle technique des véhicules    Angleterre : Southgate donne l'exemple aux joueurs de Premier League    Football : vers un retour de Slimani à Lisbonne    Arrivage de Chine de la première commande des moyens de protection contre le Covid-19    Le Real sait à quoi s'en tenir pour Sadio Mané    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Coronavirus : Le ministre de l'Education annonce une mouture de plan de contingence    Report de la réunion d'urgence Opep-Russie    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    4 hirakistes relaxés    Approvisionnement en sucre et huile à Constantine : Des rumeurs de pénurie provoquent la panique    Trois banques publiques fin prêtes    Ronaldinho emprisonné depuis un mois    Les journées internationales reportées à fin mai    Les DAB ne fonctionnent pas tous à Alger    L'autorisation d'exercer étendue à certaines catégories d'activités    Mostaganem : Démantèlement d'un atelier de produits pharmaceutiques    Don d'un opérateur privé à Bouira : 1000 tests de dépistage rapide du COVID-19 importé    "La vie du président déchu est un roman à rebondissements"    Lancement du premier salon virtuel de la photographie    Des avocats africains déposent une plainte contre Jean-Paul Mira    Décès du chanteur américain Bill Withers : L'une des plus voix de la soul    Lettre ouverte de l'UNESCO en réponse à l'annonce d'un projet de construction sur le site archéologique de Nahr el Kalb au Liban    Le coronavirus peut-il affecter les hommes plus que les femmes ?    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    Ils lancent un appel de détresse: 12 Algériens, dont 5 femmes, bloqués aux Maldives    Producteurs de boissons: Appel à des mesures urgentes pour éviter des pénuries    Douanes: Mesures exceptionnelles pour faciliter l'importation    Affaires criminelles : 11 arrestations    RENAISSANCE HUMAINE    Le Dr Lyes Merabet met en cause le "non-respect" du confinement    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    La chute de la maison Bouteflika    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





13 pays répondent à l'appel au débat de la Gendarmerie nationale
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 05 - 2016

L'importance de la coopération internationale, la coopération entre institutions publiques et privées et l'implication de la société civile dans la prévention contre la cybercriminalité sont des éléments fondamentaux sur lesquels ont insisté, hier, des participants au séminaire international sur la cyber-sécurité à Alger.
La manifestation d'envergure mondiale abordant un thème des plus importants dans le domaine sécuritaire se poursuit aujourd'hui au cercle de l'Armée nationale. Elle est organisée par le commandement de la Gendarmerie nationale avec une forte participation d'experts nationaux et étrangers représentant 13 pays et des organisations internationales. Etats-Unis, Russie, France, Belgique, Espagne, Canada, Italie, Grèce, Otan, Pays-Bas, Tunisie, Jordanie et autres ont répondu favorablement à l'initiative de la Gendarmerie algérienne et prennent part à un débat plus ouvert et plus étendu sur une question de sécurité primordiale. Intervenant à l'ouverture des travaux et en présence du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, le commandant de la Gendarmerie nationale, le général-major Nouba Menad, a fait état d'une situation où ouverture sur le monde et sécurité doivent coexister dans de meilleures conditions. «Le cyberespace est devenu le lieu privilégié pour commettre des méfaits, attentatoires et préjudiciables tant aux biens et personnes qu'aux intérêts de la chose publique. Les individus, les entreprises, les institutions et l'Etat sont de plus en plus, des victimes des cybermenaces (escroquerie, atteinte à la vie privée, diffamation, vol de données, atteintes aux systèmes d'information et infrastructures critiques, fraudes, crimes économiques, espionnage économique et atteinte à l'ordre public», a noté le représentant des forces armées algériennes. Il poursuit : «Notre responsabilité commune nous impose de nous munir des outils les plus performants de prévention et de lutte contre les idéologies de la violence et les méthodes subversives sur le cyberespace. C'est dans cette optique que le législateur algérien a adapté la législation nationale pour pénaliser toutes les diverses manifestations des menaces cybernétiques et de préciser les implications multiples et le champ d'action de la responsabilité pénale dans ce domaine». Le général-major a, en effet, insisté sur une réalité qui interpelle toutes les forces pour une meilleure prise en charge de la problématique sécuritaire qui ne reconnaît pas d'Etats ni de frontières. Pour ce qui est du séminaire, le commandant de la gendarmerie a expliqué qu'il s'agit d'un espace étendu de débat et d'échange entre les différents intervenants, spécialistes et experts de cyberespace et ce, tout en réaffirmant une volonté commune d'adhérer pleinement à l'édification de la «société de l'information». Pour leur part, les différents intervenants, notamment ceux des Etats-Unis et de l'Otan, ont partagé cette vision de l'Algérie et son appel à une coopération internationale contre un problème qui ne connaît pas de «souveraineté», également. Les travaux du séminaire «Le cyber-espace : enjeux et défis», se poursuit aujourd'hui pour se solder par un ensemble de recommandations au profit de la coopération internationale face à un monde virtuel à la fois bénéfique et dangereux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.