L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La presse algérienne passe à la loupe les élections du 4 mai
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 05 - 2017

Au lendemain des élections législatives du 4 mai, les commentaires de la presse algérienne sur les résultats de ce scrutin ont porté sur deux constatations communes, à savoir le maintien du FLN et du RND en pole position et, à eux deux, majoritaires dans l'Assemblée populaire nationale (APN), et le recul sensible du taux de participation au vote comparativement aux élections législatives de 2012.
Un confrère a relevé que le scrutin a été très disputé, mais, note-t-il également, «la configuration de la future Assemblée populaire nationale (APN) reste nettement dominée par la majorité qui gouverne depuis l'accession du président Bouteflika à la magistrature suprême ».
Il souligne que «l'APN conserve toutefois son caractère pluraliste». Notre confrère a précisé que «le FLN garde sa prééminence, mais recule tout de même en termes de nombre de sièges, avec une nette avancée de son frère ennemi le RND ». Dans son commentaire, ce confrère estime que ce scrutin «marque le début d'une ère nouvelle, dans la mesure où les dysfonctionnements et les imperfections du système électoral seront pris en charge et corrigés, avec la collaboration de toutes les institutions ».
Par institutions, il entend, d'abord « l'Instance indépendante de surveillance des élections qui entre en jeu pour la première fois», mais également l'«opposition plus réaliste et plus constructive, et donc respectueuse des lois de la République et moins portée à faire montrer de manière ostentatoire les enchères médiatiques». Un autre confrère résume en une phrase les séquences qui résultent des élections législatives et qui concernent les principaux courants politiques en Algérie : «Le FLN vacille, le RND progresse, les islamistes reculent et les démocrates sombrent».
Ce confrère ne manque pas d'évoquer également le phénomène de l'abstention qui a marqué ces élections en soulignant «l'inquiétant poids des sans-voix». «Le recul des partis de l'opposition et la percée des indépendants» : c'est ainsi qu'un confrère de la presse algérienne apprécie les résultats des élections législatives. Il met en même temps l'accent sur le «renforcement» de la coalition présidentielle mais fait observer que «les deux (FLN et RND) vont devoir s'allier pour avoir la majorité absolue et s'assurer que les nouvelles lois soient approuvées par la chambre basse du Parlement sans difficulté aucune».
Un autre quotidien titre sur « un nouveau grand parti, l'abstention», en indiquant que « le taux de participation au scrutin, nettement moins important que celui obtenu au vote de 2012 (44,38%) confirmait la naissance dans notre pays d'une hyper formation qui déborde toutes les orientations et les clivages idéologiques et partisans: celle des Algériens qui ne votent pas! et dont la relation très critique à l'activité parlementaire, pour ne pas dire son rejet, mérite d'être sérieusement réfléchie».
Un confrère livre son explication, à propos de l'abstention en soulignant dans son éditorial que «l'élection pour les locataires de la Chambre basse du Parlement n'intéresse visiblement pas les électeurs qui ont eu à voter pour des élus qui disparaissent aussitôt, préférant les lambris dorés des salons de la capitale que le lieu de leur résidence». Le nombre des bulletins nuls a fait l'objet du commentaire d'un confrère qui trouve qu'il «bat tous les records» et il interprète ce geste des électeurs comme l'expression d'«une forte insatisfaction par rapport à l'offre politique».
Un confrère a noté le recul «historique» des «islamistes», «pour la première fois sous la barre de 50 sièges à l'APN». Les alliances entre partis «islamistes», n'ont pas donné leurs résultats estompés, commente un autre confrère. A l'ouest du pays, les quotidiens régionaux ont mis l'accent sur évaluation positive du déroulement des élections législatives du 4 mai, estimant qu'elles ont fourni un précieux indicateur quant à « l'ancrage de la culture démocratique» en Algérie. «Maintenant que les urnes ont rendu leur verdict, le citoyen attend de voir les élus tenir leurs promesses et consacrer le changement dans la sérénité », souhaite un confrère.
La presse de l'est du pays a également commenté les élections législatives du 4 mai. Des confrères ont évoqué les réactions des partis politiques suite aux résultats du scrutin entre ceux expriment leurs satisfactions et ceux affichent leurs inquiétudes. A ce propos, ils notent que «le FLN et le RND sont au dessus du lot» et soulignent les «déroutes des islamistes et des démocrates».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.