Communiqué du ministère de la Justice    Makri s'en prend aux «laïcs»    29 activistes relâchés en début de soirée    Tebboune préside aujourd'hui la réunion du Conseil des ministres    Une trentaine de détenus toujours en prison    Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat    1 530 milliards de dinars d'investissement sur 10 ans    Washington épargne le prince héritier Ben Salmane    «La communauté internationale doit assumer ses responsabilités»    Une suspension et des interrogations    Le ministre des Droits de l'Homme présente sa démission    Elles se sont déroulées dans le calme    Ligue des Champions: lourde défaite du CRB face à Mamelodi Sundowns    Trois candidats pour la présidence de la Fala    Affaire Diawara Banou, l'épilogue !    Man City : Pour Guardiola, ce que fait le club n'est pas normal    Le MCO enchaîne, l'Entente récupère son trône, la JSK dompte le Doyen    De l'inquiétude mais pas d'affolement    L'heure des comptes    Les dépouilles de deux personnes extraites d'une grotte    Le calvaire des résidents    L'islamisme contre le soufisme    "Abou Leila" et "Héliopolis" en avant-première à Batna    "L'avenir du secteur musical en Tunisie est incertain"    MAMMERI, DJAOUT ET LA MAIN DE L'ETRANGER    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    50 kilomètres en deux ans    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    El-Abiodh Sid Cheikh : La gare routière boudée par les transporteurs    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    El Kala: Le cadavre d'un homme repêché à l'ancien port    Qui veut canarder les ambulances ?    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    Les 12 commandements de la phase transitoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Les Etat-Unis forment une armée à la frontière syrienne»
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 01 - 2018

Le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a mis en garde le samedi 13 janvier 2018 contre l'initiative américaine d'implanter sur le sol syrien une nouvelle force composée de Kurdes. Ainsi, en constituant cette nouvelle Force de sécurité, les Etats-Unis forment une armée terroriste dans le nord de la Syrie, estime le vice-Premier ministre turc cité par un média.
«Au lieu de s'unir avec la Turquie dans la lutte contre Daech, Washington dépêche à l'organisation terroriste YPG (les milices kurdes des Unités de protection populaire), des milliers de poids lourds chargés d'armes et créent la soi-disant Force de sécurité à la frontière syrienne, c'est jouer avec le feu», a-t-il écrit sur compte Twitter. «Sous prétexte de lutte contre Daech, les Etats-Unis forment une armée terroriste en qualifiant cette dernière de force de sécurité. Ce n'est pas une lutte contre Daech et le terrorisme, c'est leur soutien», ajoute le responsable turc. Poursuivant son intervention «Face aux provocations de ce type qui mettent en péril la sécurité de notre pays et de notre région en général, la Turquie prendra des mesures nécessaires. Comme l'a dit notre Président, nous pouvons apparaître une nuit soudainement», a dit Bekir Bozdag. La coalition sous commandement américain a annoncé dimanche travailler avec ses alliés des Forces démocratiques syriennes (FDS) à la formation d'une nouvelle force frontalière forte de 30 000 hommes, qui devrait être en bonne partie composée de miliciens kurdes des Unités de protection populaire (YPG). Dans un courriel adressé dimanche à la presse, le service de communication de la coalition confirme une information du site The Defense Post, qui évoque le recrutement de 15 000 anciens combattants des FDS, l'alliance arabo-kurde qui a notamment repris Raqqa à Daech indiquant que la nouvelle force chargée d'assurer la sécurité aux frontières du territoire contrôlé par ses alliés dans le nord de la Syrie sera placée sous l'autorité des FDS, dont les YPG sont la principale composante, informe-t-on. La Syrie qualifie d'atteinte à sa souveraineté la constitution d'une nouvelle force frontalière sur son sol annoncée dimanche par la coalition sous commandement américain, a déclaré le 15 janvier Damas dans un communiqué publié. «La Syrie condamne fermement l'annonce américaine portant sur la formation de détachements armés dans le nord-est du pays, ce qui constitue une agression ouverte contre la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie ainsi qu'une violation flagrante du droit international», stipule le document cité par l'agence Sana.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.