TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Mustapha Hadni (PLD) : « Traduire politiquement les revendications citoyennes … »    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Grandiose !    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    Saviez-vous que… ?    Un mort et trente blessés à Blida    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    ACTUCULT    Explosion de joie sur fond de révolution    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Tiaret : Des résultats satisfaisants au baccalauréat    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Merci, El Khadra !    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Montage automobile, les vrais coupables !    Le festival de la chanson oranaise revient    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La tenue du 2e Sommet Trump-Kim saluée, des analystes espèrent «du concret»
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 02 - 2019

Plusieurs pays ont salué l'annonce du président américain, Donald Trump, de la tenue prochaine du 2e Sommet avec le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un, au Vietnam dans le cadre de la poursuite des négociations sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord, les analystes jugent que la rencontre «doit déboucher sur quelque chose de plus concret».
La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, citée par l'agence vietnamienne de presse, VNA, a déclaré mercredi, que son pays «se félicitait» de la tenue de ce deuxième sommet à Hanoï, «et soutient fermement les dialogues visant à maintenir la paix, la sécurité et la stabilité dans la péninsule coréenne». Mme Le Thi Thu Hang, a également affirmé que son pays «est prêt à contribuer activement et à coopérer avec les parties concernées pour assurer le succès du deuxième Sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord», près de neuf mois après la rencontre historique entre les deux hommes à Singapour, le 12 juin 2018, l'année qui avait représenté une certaine détente.. La Corée du Sud a de son côté salué la déclaration de Washington concernant le prochain Sommet Trump-Kim prévu les 27 et 28 février courant.
Selon le porte-parole de la Maison bleue, Kim Eui-kyeom, Séoul «espère que les Etats-Unis et la Corée du Nord puissent réaliser des avancées concrètes et importantes lors de la prochaine rencontre prévue au Vietnam», qualifiant le Vietnam de «très bon» endroit pour que les Etats-Unis et la Corée du Nord «écrivent une nouvelle histoire» dans leurs relations. Pour sa part, la ministre des Affaires étrangères d'Australie, Marise Payne, a qualifié ce sommet d' «important», vers l'établissement d'un processus de paix et de confiance, soulignant l'importance de poursuivre les pourparlers au sujet des dossiers liés aux sanctions et à la dénucléarisation. Lors de son discours sur l'état de l'Union devant le Congrès, Trump a officialisé mardi, la date et le lieu de ce second tête-à-tête, se félicitant des progrès accomplis depuis la détente entamée l'année dernière.
«Dans le cadre de notre diplomatie audacieuse, nous continuons notre effort historique pour la paix dans la péninsule coréenne», a-t-il déclaré, ajoutant que «nos otages sont revenus à la maison, les essais nucléaires ont cessé et il n'y a pas eu de lancement de missiles depuis 15 mois». Cette rencontre doit permettre de «nouveaux progrès» concernant les «engagements» des deux parties, a précisé dans un communiqué la diplomatie américaine. Pour préparer cette entrevue, le négociateur américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, devait se rendre mercredi à Pyongyang. Il est arrivé à Séoul dimanche, et doit rencontrer son homologue nord-coréen Kim Hyok Chol, selon le département d'Etat américain. M. Biegun avait précédemment assuré que Washington restait «lucide» sur les chances de succès et a réaffirmé que l'objectif des Américains restait la «dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée» de la Corée du Nord.
Le Vietnam entretient des relations diplomatiques avec les Etats-Unis, depuis la normalisation des relations avec Washington, ainsi qu'avec la Corée du Nord qui souhaite s'inspirer du modèle économique de ce pays d'Asie du Sud-Est pour son développement. Lors du Sommet historique de Singapour, les deux hommes avaient convenu de travailler ensemble pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Leur premier tête-à-tête prit des allures de grand spectacle, critiqué pour avoir «sacrifié» le fond à la forme. Mais Donald Trump et Kim Jong Un ont prévu deux jours pour leur second sommet et devront faire davantage de progrès en matière de dénucléarisation, estiment les analystes. La détente s'est prolongée dans les semaines ayant suivi Singapour, M. Trump évoquant souvent un nouveau face-à-face avec M. Kim.
S'ils saluent la nouvelle, les analystes jugent que la rencontre doit déboucher sur quelque chose de plus concret que la déclaration «vague» signée au mois de juin. «Ce qui est essentiel (c'est que la rencontre) aille au-delà du faste et de l'apparat de la première pour déboucher sur de vraies mesures en vue de la dénucléarisation», déclare Bruce Kligner, chercheur à la Heritage Foundation. Pour Cheong Seong-jang, chercheur à l'Institut Sejong, les deux jours de rencontre, fourniront aux deux dirigeants «suffisamment de temps» pour définir ce qu'il y a derrière la formule «dénucléarisation». Le fait que M. Trump ait accepté de passer la nuit au Vietnam signifie qu'il est prêt à consacrer plus de temps à convaincre M. Kim d'abandonner ses armes nucléaires, juge Shin Beom-cheol, analyste à l'Institut Asan d'études politiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.