Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika annonce une conférence nationale et une élection présidentielle anticipée
Publié dans La Nouvelle République le 04 - 03 - 2019

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika s'est engagé, hier dimanche, à organiser, s'il sera réélu le 18 avril prochain, une élection présidentielle anticipée à laquelle il ne sera pas candidat, conformément, a-t-il dit, au calendrier qui sera arrêté par la conférence nationale indépendante. «L'Algérie a besoin de poursuivre sa marche vers la démocratie, le progrès et la prospérité sans rompre les processus d'accumulation de ses acquis. Pour ce faire, elle a besoin d'un sursaut de toutes les forces politiques, économiques et sociales et de toutes les catégories de la population, en vue de se donner une nouvelle ambition», a-t-il indiqué.
Dans un message de candidature à l'élection présidentielle, qu'avait lu son directeur de campagne, Abdelghani Zaalane, le chef de l'Etat qui dit avoir écouté et entendu le cri du cœur des manifestants et en particulier des milliers de jeunes qui m'ont interpellé sur l'avenir de notre patrie, a fait cas de sa détermination, s'il est réélu, à assumer la responsabilité historique de la concrétisation de l'exigence fondamentale du peuple, c'est-à-dire le changement du système. «Je fais le serment que je ne laisserai aucune force, politique ou économique, détourner le destin et les richesses de notre Nation au profit d'intérêts personnels ou de groupes occultes», assure-t-il.
Outre la conférence nationale inclusive et indépendante pour débattre, élaborer et adopter des réformes politiques, institutionnelles, économiques et sociales, devant constituer le socle du nouveau système rénovateur de l'Etat national algérien en harmonie avec les aspirations de notre peuple qui sera suivie d'une présidentielle anticipée, le chef de l'Etat a fait cas de l'élaboration et l'adoption par référendum populaire d'une nouvelle Constitution qui consacrera la naissance de la nouvelle République et du nouveau système algériens.
Dans son message, le président Bouteflika s'est également engagé à mettre en œuvre, rapidement, des politiques publiques garantissant une redistribution des richesses nationales plus juste et plus équitable et l'élimination de la marginalisation et de l'exclusion sociales, y compris le phénomène de la harga, ainsi qu'une mobilisation nationale effective contre toutes les formes de corruption. La prise de mesures concrètes pour faire de tous nos jeunes des acteurs et des bénéficiaires prioritaires dans la vie publique à tous les niveaux et dans toutes les sphères du développement économique et social figure, en outre dans le message d'Abdelaziz Bouteflika qui fait état, également de la révision de la loi électorale.
Avec, notamment, précise-t-il, la création d'un mécanisme indépendant d'organisation des élections qui aura la responsabilité exclusive de l'organisation des élections. Evoquant les marches populaires du 22 février et du 1er mars, le Président Bouteflika a tenu à saluer le civisme qui a caractérisé ces marches populaires ainsi que le comportement professionnel exemplaire des différents corps de sécurité. «Je salue aussi l'attitude de tous nos concitoyens qui ont réservé l'expression de leur opinion pour le jour du scrutin à travers les urnes.
Je tiens enfin à saluer l'Armée nationale populaire pour sa mobilisation en toutes circonstances dans l'accomplissement de ses missions constitutionnelles», a-t-il dit, affirmant qu'il reste à l'écoute de toutes les opinions qui s'expriment dans notre société.
Revenant sur sa candidature, Abdelaziz Bouteflika a rappelé que l'annonce de sa candidature fait suite aux sollicitations des citoyens, de la classe politique et de la société civile, dans un esprit d'accomplissement d'un devoir ultime au service de notre pays et de notre peuple.
«L'Algérie est le plus grand honneur qui m'ait été fait tout au long de ma vie. Je vous invite instamment à écrire ensemble une nouvelle page de notre histoire en faisant de l'échéance électorale du 18 avril prochain l'acte de naissance d'une nouvelle République algérienne à laquelle le peuple algérien aspire», a conclu le chef de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.