L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grande manifestation
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 03 - 2019

C'est comme attendu, la rue dit non au pouvoir actuel à travers une très grande marche pacifique plus forte que les précédentes manifestations qui notamment a été entamée dans l'après midi du vendredi 15 mars 2019 après la prière par une gigantesque population de la wilaya de Annaba.
Hommes, femmes, vieux et enfants avec leurs parents sont descendus dans la rue pour renforcer les rangs des manifestations populaires qui se sont déclenchées dans les quatre coins de l'Algérie. Ils sont opposé fermement contre la prolongation du 4ème mandat du président Bouteflika, comme l'a fait entendre l'opposition ; Ali Benflis qui s'est retiré volontairement des présidentielles en soulignant que les annonces faites par le président sortant représentent un coup de force et une prolongation du 4ème mandat. «l'Algérie vient de connaître et vivre une agression par la force contre la constitution à travers ces nouvelles annonces et avec cette agression contre la constitution, ceci continuera à se faire sans autorisation de la part du peuple algérien », a-t-il indiqué. En effet, la rue dit non à la prolongation du 4ème mandat et aux annonces de Bouteflika en tenant fortement tête au pouvoir avec ses millions de citoyens en colère. La population de Annaba s'est rassemblée sur le cours de la révolution comme un seul homme au coté des millions d'autres Algériens qui continuent de sortir dans plusieurs villes du pays afin d'exprimer leur forte opposition à la nouvelle manœuvre du régime à travers leur marche pacifique. Les rues de la ville d'Annaba ont réellement vibré sous les slogans des jeunes et des vieux qui criaient spécifiquement, «Dzair Hourra démocratia ! » «El djich el chaab khawa khawa » Sur les pancartes des manifestants on lit « non au prolongement, non au système, non au provisoire ». A la mi-journée de ce vendredi des flots d'hommes et de femmes composés de presque toutes les catégories ouvriers, cadres, employés, travailleurs, étudiants, journalistes, chômeurs et retraités venus dans des bus de presque toutes les communes du chef lieu de la wilaya : El Bouni, El Hadjar, Sidi Amar, Berrahal, Oued El Aneb et autres régions. Brandissant ou drapés dans des drapeaux algériens ils avaient continué à converger vers le centre ville pour faire une immense masse de force populaire devant les nombreuses forces de police déployées un peu partout sur les boulevards de la localité pour sécuriser les institutions et les biens des citoyens et empêcher éventuellement toute tentative de dérapage. A l'heure ou nous mettons sous presse la marche est totalement pacifique et aucun incident n'a été enregistré.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.