Campagne électorale de la présidentielle: tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Présidentielle du 12 décembre: le candidat Abdelaziz Belaid présente son programme électoral    Yassaa installé commissaire aux énergies renouvelables    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Création d'un Commissariat algérien aux énergies renouvelables    CAN-2021Algérie - Zambie 5-0 : les Verts déroulent et démarrent du bon pied    CAN-2021 Algérie - Zambie 5-0 : Déclarations    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    La stratégie nationale anti-corruption en débat aujourd'hui    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    «Il est possible de battre l'Algérie»    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    Production oléicole à Tizi Ouzou : 18,2 millions de litres d'huile attendues    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Des morts dans des manifestations anti-Condé    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Un plan d'action pour définir les entraves    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    Acquittement pour 5 prévenus    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les travailleurs de GTP et Sarpi en grève
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2019

Des dizaines de travailleurs du groupe Sonatrach (filiales GTP et SARPI) ont observé, hier, une grève partiellement suivie dans différentes régions du pays. Les travailleurs grévistes de ces deux plus grandes plate-formes de l'industrie pétrolière et gazière du pays, ont, ainsi, suivi le mot d'ordre d'appel à la grève lancé, il y a quelques jours, par les sections syndicales du secteur.
Un appel contre lequel le président directeur général de la Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour avait immédiatement réagi, avertissant contre toute protestation du genre et annonçant des sanctions à l'égard d'éventuels grévistes. «Tout rassemblement, que ce soit ou arrêt «collectif et concerté» de travail, même de courte durée, en infraction des dispositions conventionnelles, réglementaires et légales constitue une faute professionnelle», a-t-on appris les dirigeants de la Sonatrach dans un communiqué. Ces avertissements du premier responsable de la plus importante entreprise économique nationale ne semblent pas être un obstacle devant la décision de débrayage.
D'ailleurs, le président directeur général du groupe Sonatrach avait estimé récemment, qu'«aucun impact n'a été enregistré sur la production d'hydrocarbures». En effet, les filiales concernées ont été, quand même, paralysées au cours de la journée d'hier, causant inévitablement des préjudices importants au groupe Sonatrach et à l'économie nationale en général, notamment, que cette grève intervient en parallèle d'autres actions du genre dans d'autres secteurs économiques. Il est à noter que les travailleurs de cette compagnie pétrolière, premier générateur de richesse représentant 97% de la rente pétrolière, ont décidé de paralyser leur secteur d'activité pour revenir à un ensemble de revendications d'ordre socioprofessionnel et aussi politique.
En effet, ils ont, entre autres, clamé leur ras-le-bol de la situation actuelle du pays. Il convient de rappeler également que les deux plus grandes plate-formes de l'industrie pétrolière et gazière du pays (filiales de l'entreprise Grands travaux pétroliers (GTP) et SARPI) avaient entamé, jeudi dernier, un mouvement de protestation sur les sites de Hassi Messaoud et de Hassi R'mel, où ils ont également exprimé leur ras-le-bol.
Outre, ces revendications politiques et socioprofessionnelles, les travailleurs grévistes appellent au départ du président directeur général du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, avec qui le courant ne semble plus passer. Le mouvement de protestation ne date pas d'aujourd'hui, les faits remontent, faut-il le rappeler, à l'année 2017, où des travailleurs ont revendiqué une revalorisation salariale, ce qui a été rejeté par le même responsable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.