Les algérois manifestent malgré la répression    Campagne de circoncision collective    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Le rebond économique mondial compromis par la guerre commerciale    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Man United prêt à proposer un salaire conséquent à De Ligt    Real : Les supporteurs veulent Mbappé plutôt que Neymar    Le Gabon nomme son nouveau sélectionneur    VENDREDI 14ème : Une transition pour rouvrir l'espace-nation algérien obstrué    Un élément de soutien aux groupes terroristes arrêté à Tlemcen    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Cher futur Président, je te veux…    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    Scrutin présidentiel : «Rejet populaire»    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Le trip de l'amour et ses revers    La presse a toujours été le souffre-douleur des régimes…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Les députés FLN tentent la manière forte    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le duel jusqu'au bout !    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Laskri appelle les militants à resserrer les rangs
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 04 - 2019

Ali Laskri , membre de l'Instance présidentielle du Front des forces socialistes (FFS), a appelé vendredi à « l'apaisement » pour assurer un fonctionnement « normal » du parti, en vue de lui redonner sa place de première force politique d'opposition après des incidents survenus jeudi au siège de cette formation, indique un communiqué de cette formation politique.
Dans cette déclaration faisant suite aux incidents de jeudi soir ayant opposé des militants du FFS pour avoir le contrôle du parti, Laskri dira : « nous invitons nos camarades, militants et responsables à œuvrer à un apaisement dans le cadre d'un fonctionnement normal du parti visant à redonner au FFS la place qui lui revient comme première force politique d'opposition particulièrement en cette période historique où notre projet est porté par le peuple algérien». Cette instance présidentielle, composée de cinq membres qui dirige le FFS depuis le retrait du leader historique feu Hocine Aït Ahmed en 2013, se retrouve actuellement divisée en deux courants l'un constitué de Ali Laskri, Mohamd Amokrane Cherifi et Brahim Meziani et l'autre par Hayat Taiati et Sofiane Chioukh. Cela étant, et selon M. Laskri, le siège du FFS a été l'objet de « scènes de violences inqualifiables et intolérables qui ont empêché la tenue du conseil national extraordinaire », samedi dernier. Aussi, a-t-il souligné que « le même scenario s'est reproduit après que des camarades militants ont récupéré le siège hier après midi de la main des squatteurs dont les meneurs sont des extras au parti ». Une situation que Laskri dénonce dans la suite de ses propos : « il est de notre devoir de dénoncer les agissements de ceux qui voudraient manifestement neutraliser et détruire le parti dont Hayat Taiati qui a été exclue définitivement du parti qui cherche à discréditer les instances du Parti par des allégations mensongères ». Dans ce sens, l'instance présidentielle, a soutenu Laskri, « garante de l'unité et de la stabilité » du parti, appelle l'ensemble des structures et des militants du parti à « resserrer les rangs, se déclare ouverte au dialogue, dans le cadre des statuts et règlement intérieur du parti pour réunir les conditions nécessaires pour la tenue d'un congrès national rassembleur », d'où l'appel, dans cette perspective, de l'instance présidentielle à poursuivre les consultations pour constituer un secrétariat national inclusif et préparer le conseil national extraordinaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.