RECLAME PAR LA JUSTICE : Djemai cède sa place à la tête du FLN    DE TIARET, LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS RASSURE : ‘'La ligne ferroviaire, prochainement livrée''    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les employés d'Aigle Azur en Algérie sacrifiés ?    Années du service national et droit à la retraite    Et après ?    Transition toujours mouvementée au Soudan    Le logo officiel présenté aujourd'hui    L'Algérie deuxième, avec 3 or et 1 argent    Les garçons évitent le forfait, les filles toujours dans l'expectative    Slimani passeur décisif    Les partis se positionnent    Béjaïa : le front social en ébullition    Deux morts et deux blessés dans un accident de la route    Pénurie de manuels scolaires    MBC lance une chaîne TV dédiée aux pays du Maghreb    Un festival à Alger pour la promotion des traditions méditerranéennes    Le Sénégal invité d'honneur du 24e Sila    ACTUCULT    L'appel à participation ouvert jusqu'au 15 novembre    "L'oppression nous conduit droit vers une élection illégitime"    Hausse du déficit de la balance commerciale    Suppression de la règle 49/51 : Les Britanniques applaudissent et promettent un programme d'investissement    Une «alliance islamo-nationaliste» pour sauver le scrutin    L'activiste Samir Belarbi arrêté    «Les dernières inculpations des manifestants sont politiques»    Le pétrole en nette hausse    CHAN-2020 : Les 24 joueurs face au Maroc    Belle option pour les Rouge et Noir    Est-il sérieux de parler encore de mobilité ?    Un autre coup de massue pour les Hamraoua    Tébessa: La Protection civile sur le qui-vive    Elections présidentielles: L'Algérie dans une phase cruciale    Attaque contre l'Arabie saoudite: Le pétrole s'affole, les tensions diplomatiques montent    Médicaments: Pour une meilleure traçabilité des Psychotropes    MC Oran: Une défaite qui interpelle    Gestion de l'eau: Les aveux du ministre    Ils seront livrés en novembre prochain: Des instructions pour l'achèvement des 2.800 logements AADL dans les délais    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Bensalah nomme Abderrahmane Bouchahda nouveau DG de l'OAIC    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Pour les passionnés de fantastique    Plaidoyer pour la promulgation d'une loi permettant l'acquisition de tableaux    Stabilité et épanouissement de la nation    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Enquêtes dans les écoles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Absence d'assainissement dans le commerce et beaucoup de commerçants au dessus de la loi
Publié dans La Nouvelle République le 27 - 05 - 2019

Durant cette période du mois de Ramadhan 2019, les contrôles et les saisies des produits impropres à la consommation sont quasiment inexistants au chef-lieu de la wilaya où nous avons remarqué un changement radical au niveau des commerces de la ville.
Des fastfoods se sont transformés en marchands de zlabiya, des boulangeries en pâtisseries, des commerces d'alimentation générale en épiceries et boulangeries, une réelle anarchie qui a touché le secteur commercial dans beaucoup de régions de la localité à cause de l'absence des agents de la DCP et de la police l'année dernière. L'assainissement du secteur commercial avant n'a pas eu un moment de recul malgré la situation difficile qui s'impose face au réseau d'enquête économique et de la repression des fraudes. Or, la situation ne semble malheureusement pas donner des signes d'amélioration compte tenu de plus des tonnes de marchandises saisies pour des infractions à plusieurs milliards de centimes enregistrées durant chaque année. Les services de la direction du commerce et des prix du chef- lieu de wilaya de Guelma ont éffecté pour la période du 1 janvier au 31 août 2017 un nombre de 21 362 interventions pour 110 decisions de fermeture et 1030 PV dressés contre des infractions liées au manque d'hygiène, au defaut de conservation des produits étalés et l'absence d'étiquetage, a indiqué le service du contrôle de la qualité et de la repression des fraudes. Soit un quantité de 9 tonnes de marchandises représentant un montant de 29 842 63 DA fut saisie par les agents de la DCP. Le contrôle de la qualité et répression des fraudes de la wilaya d'Annaba ont exécuté un nombre de 18 914 interventions sur le marché et 10 353 aux frontières en deux ans qui se sont soldées plus de 14 37 infractions commises. Soit 1416 dossiers ont été transmis à la justice contre les fauteurs. Le montant de défaut de facturation a été estimé à 1 489 598 04 DA et une fraude fiscale dépassant le montant de 2 475 768 99 DA. L'année 2014, les mêmes services de la DCP ont enregistré 21 465 interventions pour 1 862 infractions ayant provoquées une évasion fiscale de l'ordre de 1 937 243 24 DA. Selon les derniers renseignements du ministère du commerce, il existe en Algérie 620 000 opérateurs exerçant dans le commerce en détail et un nombre 2 860 grandes surfaces à travers tout le territoire national, soir 86% sous forme de superettes, 12% supermarchés et 2% seulement hypermarchés. Sur le plan des échanges commerciaux entre les pays de l'hexagone, les exportations hors hydrocarbures de l'Algérie vers l'UE représentent le chiffre de 2056 millions de dollars pour les 11 mois de 2015, tandis que les importations en provenance de l'UE ont atteint les 27111 millions de dollars. Or, les dernières informations du Centre national de l'informatique et des statistiques ont indiqué que la facture des produits alimentaires a dépassé les 18% des importations algériennes avec une augmentation dans les importations des légumes secs avec 312,4 millions de dollars et celles des sucres avec un montant de 758 millions de dollars. A-t-on précisé de même source. Des gains illicites de 132 millions DA ramassés par des commercants vereux A Annaba, tout comme les autres villes de nombreuses infractions sont relevées au niveau du commerce toutes activités confondues allant des produits de large consommation jusqu'aux secteurs agro-alimentaire et industriel, selon des informations concordantes, l'IREERF direction régionale du commerce ayant un champ d'intervention qui s'étend sur les wilayas limitrophes à savoir, Tébessa, Guelma , Annaba, Skikda, Souk Ahras, Oum El Bouaghi, Khenchela et El Taref posséde un nombre d'agents versés dans le contrôle des prix et des pratiques commerciales évalué à 48 brigades qui opérent dans plusieurs régions de l'Est du pay, indique-t-on. Or, les risques alimentaires enregistré par la direction de commerce de Annaba font état de 713 interventions opérées qui se sont soldées par l'établissement de 34 PV et 17 propositions de fermeture alors que sur le plan d'affichage et d'étiquetage il a été exécuté 799 opérations de contrôle pour 240 PV, 34 PF et une quantitée de 126 kg de marchandises saisies. Durant cette période 148 625 litres d' eaux minérales Youkouss mise en vente et exposées au soleil, le bilan des activités visant les inscriptions au registre de commerce fait ressortir pour les options des immatriculations, radiations, réimmatriculations et modifications un nombre de 200 015 dont 98 380 sont des créations nouvelles d'entreprises, a indiqué le centre national du registre du commerce CNRC. Sur le nombre global des inscriptions 200 015 au registre du commerce, 58 867 sont précise-t-on des radiations ou cessations d'activités dont 93,9 % sont faites par des personnes physiques et 42 763 sont des cas de modifications pour divers motifs éffectués par des personnes physiques 81 % . il est noter que depuis le 27 mai à la mi juin 2017 , il a ete enregistré un montant de 3 milliards de da de transactions commerciales sans fractures par les services de contrôle du ministère du Commerce et une saisie de 90,15 millions de DA opérée, soit indique-t-on 65 519 interventions ont été effectuées par les agents de contrôle pour 12 567 PV et fermeture de 537 locaux commerciaux établis. Les principales infractions constatées portent sur le défaut de publicité des prix, le défaut de facturation, l'opposition au contrôle, le défaut de registre de commerce, la pratique des prix illicites et le défaut de modification du registre de commerce. A ce sujet il a été constaté chez de nombreux commerçants et superettes, la mise en vente de produits gazeux douteux, limonade « Guelma et El Taref » et jus à des prix de 35 DA qui sont facilement écoulés et achetés par les modestes consommateurs. Aussi des produits introduits illégalement de l'étranger plus particuliérement les denrées alimentaires, pâtes, biscuits, concentrés de tomate etc. Intoxication alimentaire en croissance Ailleurs sur 379 cas de prélévements micro biologiques sur divers produits de large consommation de production locale à savoir viandes hachées , merguez , volailles, produits laitiers. Il a été relevé certaines bacteries enzymatiques et phospholipase. Il est certain que ces produits douteux sont impropres d'emblée à la consommation et seront détuits aussi 116 échantillons qui sont non-conforme présentant des germes. Le nombre d'intoxications alimentaires en Algérie devient de plus en plus inquiétant. Selon les chiffres officiels, 3000 à 5000 cas sont enregistrés annuellement. Si les intoxications collectives sont mises sur le dos des citoyens qui ne respectent pas les règles d'hygiène durant les fêtes, il n'en demeure pas moins que l'intoxication alimentaire est causée par les infractions aux règles d'hygiène et de santé publiques, commises par les commerçants légaux et informels. La négligence qui met en danger la santé, voire la vie, des consommateurs. Autour des cités universitaires, les gargotes, les restaurants, les pizzerias et les cafétérias poussent comme des champignons, plutôt vénéneux et inconscients du mal qu'ils font, les restaurateurs, les marchands de denrées alimentaires ne se soucient guère des règles d'hygiène indispensables pour protéger la santé du consommateur ce qui comptent surtout pour eux c'est gagner de l'argent rien que de l'argent.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.