Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'UGTA fait peau neuve
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 06 - 2019

C'est avec un nouveau Secrétaire général (SG) et, plus largement, une nouvelle Commission exécutive nationale (CEN), que l'UGTA va intervenir dans le nouveau contexte créé par la convergence entre les exigences populaires exprimées dans des manifestations qui ont lieu le vendredi et le mardi, depuis le 22 février, et la volonté de l'institution militaire de les appuyer tout en protégeant le mouvement populaire contre toute provocation.
C'est Labatcha Salim qui a été élu, pour un mandat de cinq ans, vendredi, lors des travaux du 13e Congrès de la Centrale syndicale, tenus au Centre international des conférences (CIC, Club des Pins, Alger) Abdelatif Rahal, avec la participation de plus de 500 délégués représentant des structures de l'Union à travers les wilayas, dont des représentants des fédérations nationales des différents secteurs professionnels. Né en 1967, M. Labatcha qui est titulaire d'un diplôme universitaire en informatique, était Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs de l'agroalimentaire (FNTA) depuis 2011. Salim Labatcha a occupé plusieurs responsabilités syndicales depuis qu'il a débuté son action syndicale dans les années 1990. Il a été militant du PT (Parti des Travailleurs) et a été élu député sous cette étiquette, pour un seul mandat, ayant démissionné après avoir mené un mouvement de redressement dans le cadre contre la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune. Salim Labatcha remplace ainsi Abdelmadjid Sidi Saïd qui a occupé le poste de SG de l'UGTA pendant 21 ans, à la suite de l'assassinat d'Abdelhak Benhamouda, en février 1997. Il est parti dans le cadre statutaire de l'UGTA, alors que certains de ses détracteurs voulaient qu'ils partent avant le congrès. Mais les actions organisés par ses adversaires n'ont pu réunir un nombre significatif de syndicalistes pour le contraindre à quitter son poste sans passer le relais tout à fait normalement à son successeur. C'est ce qu'il a fait vendredi. Il s'est trouvé même des congressistes pour l'applaudir fortement hier quand il a terminé son allocution d'ouverture du Congrès. Le désormais ex-dirigeant de la Centrale syndicale a estimé que le 13 ème congrès était un grand jour pour les travailleurs et les syndicalistes, avec une représentation nationale et la présence des 30 fédérations affiliées à l'organisation. C'est lui-même qui a annoncé qu'il ne postulerait pas à un renouvellement de son mandat au poste de SG. Rappelons que Abdelmadjid Sidi Said avait décidé, bien avant le hirak, de ne pas briguer un nouveau mandat. lin d'œil de sa part au hirak, il a fait lever l'assistance pour qu'elle applaudisse les manifestants des vendredis. Selon un confrère, la CEN a décidé de radier des rangs de l'UGTA Amar Takjout, le secrétaire général de l'Union de wilaya d'Alger et membre du secrétariat national de l'organisation et a également, selon la même source, décidé le retrait de l'UGTA de la CSI (Confédération internationale des syndicats). Contrairement à ce que voulaient les contestataires et ses détracteurs, Abdelmadjid Sidi Said est sorti par la grande porte. Au moins à trois reprises, à la mi-avril, le 1er mai et il y a quelques jours, des travailleurs et syndicalistes se sont rassemblés près de la Maison du peuple (Place du 1er mai), siège de l'UGTA, pour clamer leur volonté de récupérer cette organisation et la mettre au service des travailleurs qui veulent s'organiser de façon autonome et faire entendre leurs voix distincts dans le mouvement populaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.