Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Les délires d'un haineux    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Benbouzid ne cache plus ses inquiétudes    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Bordj Bou Arréridj : La SDE revient à la charge    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    Convalescence    PSG: Mahrez ouvre la porte à Leonardo !    Suivre les consignes ou se tirer !    Samir Karim Chaouche nouveau président    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Exercice de simulation d'un séisme    Novembre qui rassemble, Novembre qui divise    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    L'élection présidentielle anticipée fixée au 10 janvier    L'Ethiopie dénonce des "menaces belliqueuses" de Trump    Le Soudan se rapproche d'Israël    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INDM va poursuivre ses consultations pour former et installer l'autorité électorale indépendante
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 09 - 2019

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a appelé le coordonnateur de l'Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), Karim Younès, à poursuivre ses efforts et à mener les consultations nécessaires pour former et installer l'autorité nationale indépendante chargée des élections.
Un communiqué de la Présidence de la République a fait savoir que le chef de l'Etat a reçu hier au siège de la Présidence de la République, les membres de l'INDM, conduite par son coordonnateur, Karim Younes, lequel lui a remis le rapport final de l'Instance relatif au processus de dialogue et de médiation engagé avec les partis politiques, les représentants de la société civile, les personnalités nationales et des représentants du «Hirak» populaire. Selon le communiqué, «le coordonnateur de l'INDM a présenté un exposé sur les conditions dans lesquelles s'est déroulé le processus de dialogue et de médiation, lors duquel l'Instance a reçu 23 partis politiques et 5670 associations nationales et locales, en sus de plusieurs personnalités nationales».
Karim Younes a présenté «les points essentiels du rapport de l'Instance», insistant en particulier sur «les résultats du dialogue, ainsi que les propositions et recommandations formulées par les parties consultées, ayant fait l'objet d'un large consensus». Il s'agit, a-t-il poursuivi, de propositions traduites en deux projets de textes législatifs, le premier modifiant et complétant la loi organique portant régime électoral, et le second, portant création d'une autorité nationale indépendante chargée des élections». Le Chef de l'Etat a pris connaissance des recommandations contenues dans le rapport de l'INDM et les projets de textes proposés, et il s'est engagé à les soumettre, dans les plus brefs délais, au pouvoir législatif pour approbation».
Le chef de l'Etat se dit convaincu que ces propositions contiennent suffisamment de garanties pour l'organisation d'une élection présidentielle «remplissant les conditions de crédibilité et de transparence de manière à ne pas remettre en cause ses résultats, ce qui est à même de donner son véritable sens à la volonté populaire pour élire, en toute liberté et souveraineté, la personnalité à laquelle sera confiée la mission de conduire le pays». Abdelkader Bensalah a salué le travail courageux de l'INDM et a fait observer que l'Etat a tenu sa promesse de ne pas être dans le dialogue, tout en exprimant sa satisfaction» du climat de liberté et de transparence ayant marqué le processus du dialogue».
«Le processus du dialogue, qui a impliqué différentes parties de la société, notamment des représentants du monde politique, de la société civile et des militants associatifs, a abouti à une convergence de vues sur l'impératif de se diriger vers une élection présidentielle dans les plus brefs délais, en tant que seule solution pratique et démocratique à même de faire sortir le pays de la situation actuelle», a-t-il soutenu, ajoutant qu'elle est la solution tant réclamée à plusieurs occasions. Le chef de l'Etat a salué, également, l'accompagnement et la valorisation de cette approche par l'institution militaire depuis le lancement de ce processus, et ce à travers les allocutions du Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP).
Pour leur part, dans une déclaration à la presse, lue par Karim Younès, à la fin de l'audience accordée par le Chef de l'Etat, les membres de l'INDM ont salué l'accompagnement de l'institution militaire tout au long de ce dialogue. L'INDM a indiqué, samedi à Alger, que l'autorité qui sera en charge de la préparation et de la supervision de toutes les étapes des élections, composée de magistrats, d'avocats et de représentants de la société civile, aura une pleine autonomie dans sa mission pour garantir la régularité du scrutin, et l'administration sera totalement exclue de son organisation.
Les propositions recueillies par l'instance, depuis l'entame de sa mission, concluent à l'impératif que l'autorité qui sera en charge de l'organisation des élections «jouisse de l'autonomie morale, administrative et financière» et qu'elle prenne en charge les différents aspects de l'opération électorale, a précisé le président du comité juridique du Conseil consultatif de l'INDM, Lazhari Bouzid, au terme d'une rencontre avec des experts et spécialistes en Droit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.