APN: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    Ghardaïa: Etude pour la réutilisation des eaux épurées à des fins d'irrigation agricole    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Le directeur sous contrôle judiciaire    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entre le souhaitable et le possible
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 09 - 2019

Les recommandations du symposium d'il y a deux années viennent d'accoucher, enfin, d'un système qui commençait à être dévoré par les araignées. Et cette naissance a eu lieu ce 17 septembre 2019 au Centre technique national de Sidi Moussa en présence de 98 membres de l'Assemblée générale de cette institution, lesquels d'ailleurs ont applaudi et salué cette naissance, à l'exception de deux membres dont Mohamed Zerouati, président de la JS Saoura.
«Maintenant, ceux qui n'ont pas voulu prendre part à toutes ces discussions et propositions ne pourront en vouloir qu'à eux-mêmes». Voilà qui est clair. Les premiers balbutiements de ce nouveau système sont attendus pour la saison 2020-2021. Une option, comme il fallait s'y attendre, adoptée sans grincement de dents, au contraire. Elle bousculera le système actuel pour offrir cinq nouveaux paliers au monde du football national qui s'affichera désormais avec un championnat de Ligue 1 à 18 clubs. Fin donc du championnat de Ligue professionnel qui récupère, après 9 années d'analyses et d'expertises, son statut d'amateur pour devenir : (1) Championnat de Ligue 2., «ce dernier sera composé de deux groupes de 16 clubs. (2) La division nationale amateur se chargera de la gestion de la division 2 amateur. (3) La division amateur (DNA) située dans le troisième palier sera composée de 6 groupes de 16 équipes».
Difficile pour les initiés à comprendre cette recette made in FAF, qui supprime la Ligue inter-régions. (4) Le quatrième palier, concerne les régionales 1 et 2 qui auront à gérer 16 clubs. On n'a pas oublié la ligue de wilaya qui gardera sous ses ailes le «groupe honneur et pré-honneur». Ce ne sera pas le cas pour la division d'honneur, qui aura à contrôler un seul groupe, alors que pour «la division pré-honneur, et bien celle-ci dépendra du nombre de clubs qui seront engagé en compétition». La première réflexion qui s'est vite dégagée de cette AG faite par quelques membres, qui n'auront pas osé la faire au cœur de l'AGEX, est celle de savoir si une journée de formation et d'information sera programmée pour mieux ancrée cette nouvelle disposition qu'ils viennent d'adopter. Comme quoi, on lève la main sans cerner le sujet ?
En attendant, le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi, tente de son côté de l'expliquer. Pour la FAF, il s'agit, dira-t-il, d'obéir aux recommandations d'il y a...deux années issues du symposium (que certains ont certainement déjà oublié. Ndlr). Ce qui est adopté, ce ne sont en fait que les propositions faites par les membres de l'AG. Il fera rappeler que des réunions avaient été tenues à l'échelle nationale durant lesquelles toutes ces questions ont été amplement débattues...Et consignées dans un PV de la commission de coordination qui a été installée et chargée de coordonner ce travail. Sa mission terminée ses conclusions mis en débat, vite adoptées.
On retiendra la réaction finale du président, pas très diplomatique du tout, mais serait acceptée par les membres présents. A savoir «ceux qui n'ont pas voulu prendre part à toutes ces discussions et propositions ne pourront en vouloir qu'à eux-mêmes». Une intervention loin d'être structurée s'étalera sur le rappel de l'article 81, qui stipule que les modalités d'accession et de rétrogradions sont publiées en début de saison, et non pas avant le début de la saison». Enfin, à noter que «98% de notre football est composé de football amateur et qui n'a pas encore démarré...donc nous sommes en parfaite harmonie avec les statuts en vigueur».
Dans son intervention, il annoncera une autre naissance, celle de la Direction nationale de contrôle des clubs (DNCG). «Elle accompagnera les clubs professionnels afin qu'ils retrouvent leur équilibre financier». Enfin, lors de la conférence de presse tenue après cette adoption, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi a qualifié les dettes «de cancer qui ronge le football algérien» et à ce titre, il ne manquera pas de rappeler que «les pouvoirs publics vont revoir la politique de financement des clubs. Il y a actuellement un dysfonctionnement dans ce sens, et il faut ouvrir la porte aux investisseurs privés», a-t-il indiqué.
Le conférencier a affirmé que ce changement dans le système de la compétition va permettre à la Ligue de football professionnel de bien gérer le championnat. Comme dernier acte, il fera remarquer aux présidents des clubs qu'il existe encore ceux qui n'ont pas encore déposé leur registre de commerce au niveau de la FAF, ce qui est qualifié par le président de «très grave». Nous faisons du professionnalisme avec de l'amateurisme. Les clubs qui seront en L1 qui souffriraient des questions financières se verront désormais renvoyés en L2 amateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.