Amendement/ constitution: plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Oum El Bouaghi: plus de 10.000 objets racontent la Guerre de libération au musée du moudjahid    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    Neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Pôles d'excellence    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANIE prolonge son délai du 12 au 17 octobre
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 10 - 2019

C'était prévisible. Après l'annonce des derniers résultats des opérations de révision et d'assainissement des listes électorales, perturbées par la position de certains élus et citoyens, l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé jeudi dernier l'ouverture de la «révision périodique des listes électorales». Prolongeant ainsi son délai du 12 au 17 octobre en cours afin d'achever cette deuxième étape avant l'étude des dossiers des candidatures par le Conseil Constitutionnel, dont le nombre de postulants a atteint 139.
Pour faciliter cette opération ainsi que le bon déroulement des prochaines étapes, l'Etat avait mis à disposition de l'ANIE tous les moyens nécessaires pour les accompagner dans leur mission, sans l'intervention des autorités dans la prise de décision ou d'orientation de leur mission. Ce sont les garanties et les préalables imposés par l'ANIE qui interagit avec toutes les parties qui ont manifesté leur intérêt à participer à ce rendez-vous décisif pour l'avenir du pays.
Une nécessité absolue pour sortir de la crise politique. Pour parvenir à organiser des élections transparentes et libres, le président de l'ANIE, Mohamed Charfi avait certifié, lors de sa dernière déclaration que des moyens techniques sophistiqués ont été installés afin d'assurer le suivi de l'opération de vote et qui permettra de détecter tout acte de fraude. Ce qui rend, selon ses dires, «la fraude impossible» durant l'échéance électorale. «Tout se fait dans les délais et dans la transparence totale», a-t-il rassuré. Ce qui explique la prise en charge de chaque doléance et requête des citoyens visant à assurer une meilleure organisation de cet événement historique.
«En réponse à une revendication insistante exprimée par les jeunes citoyens pour pouvoir exercer leur droit constitutionnel et conformément à la loi organique 19-07 du 14 septembre 2019 relative à l'ANIE, la loi organique 16-10 du 25 août 2016 portant régime électoral, modifié et complété, notamment ses articles 14 et 15, l'ANIE annonce l'ouverture de la révision périodique des listes électorales sous la supervision de l'Autorité nationale indépendante des élections, et ce durant la période allant du 12 au 17 octobre 2019», lit-on dans le communiqué de l'ANIE adressé aux médias. Chaque démarche entreprise par l'Autorité nationale indépendante des élections se conforme aux principes fondamentaux de la République, notamment, à la Constitution.
La réussite de ces élections repose, également, sur l'implication de chaque citoyen, notamment, des «jeunes», a réitéré à mainte reprise, M. Charfi qui a depuis son installation à la tête de l'ANIE a appelé les jeunes à contribuer à l'organisation des élections en louant leur degré de maturité et de conscience quant à «l'importance des élections pour sortir de la crise et combattre les ennemis du pays en interne et en externe». Un discours qu'il a entretenu à chacune de ses interventions médiatiques ou lors de ses différents déplacements. Même position et messages émis par le responsable de la communication de l'ANIE, Ali Draa qui a, toutefois, été plus virulent quant à la position de boycott ou d'interruption des opérations de révision des listes électorales par certains élus.
Très susceptible concernant l'organisation des élections dans les normes et conditions voulues, Draa avait souligné son engagement aux côtés des membres de l'ANIE pour dénoncer tout acte de fraude et atteinte au processus électoral.
Dans ce sens, il a battu la polémique naissante concernant les plaintes déposées auprès de l'ANIE par certains postulants. «L'Autorité n'a été saisie par aucun des postulants à la candidature à l'effet de prendre un rendez-vous pour le dépôt des dossiers», a-t-il souligné, précisant dans le même sillage, que tous les candidats bénéficieront des mêmes droits sur le terrain.
«La répartition des créneaux horaires de passage des candidats dans les médias publics sera fixée en coordination avec l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV)», indique M. Draa en répondant à la question sur la répartition des durées de l'intervention des candidats sur la chaîne de télévision privée. Après ces mises au point, il a annoncé le nombre des postulants à la candidature pour les présidentielles qui s'élève à 139 et ce chiffre est appelé à augmenter.
«139 postulants à la candidature pour l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, dont cinq (5) femmes réunissant les conditions exigées, à savoir la nationalité algérienne, le diplôme universitaire et l'âge légal de 40 ans ont procédé, jusqu'à jeudi, au retrait des formulaires de souscription», a-t-il rassuré sur les profils des souscripteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.