Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Une délégation de l'APN prendra part à l'Eucoco    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Université / Emploi : l'autopsie    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ludovic Batelli a échoué, il s'en va, ses références dénoncées
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 10 - 2019

Il quitte Alger après des échecs qui en disent long sur son encadrement des sélections. Lui qui était chargé par la Fédération algérienne de football de se pencher sur la structuration de toutes les sélections U15, U17, U20, U23.
C'était un peu trop pour un seul homme, mais il n'a pas refusé ce défi inscrit sur son contrat valide pour deux années avec comme premier objectif de qualifier la sélection U23 pour la CAN de novembre. Etait-il aussi capable de relever un autre défi tout aussi important que les précédents en l'occurrence «la formation des techniciens et la mise en place d'une politique pour les jeunes». En bout de course, Batelli n'a concrétisé aucun objectif, lui qui était le champion d'Europe à la tête de l'équipe de France U19 en 2016. Une séparation mais aussi des interrogations qui deviennent par la force des choses inévitables dans ce monde du football. Des regrets, mais aussi des déceptions qui se succèdent dans ce grand cafouillage. Le football ne s'exprime pas ou il n'arrive plus à s'exprimer, il s'enfonce. Un traitement qui donne droit à des supputations, et commentaires. Les analyses qui se croisent constituent, un fait qui provoque. Le sélectionneur «académicien», puisqu'il en est un, et démontré dans ses interventions, n'aura pas tenu jusqu'à la fin de novembre 2019 où se tiendront les éliminatoires des Olympiques de la CAN en Egypte. «Sa récolte est décevante, mais est-il seul responsable», nous souffle un confrère à l'oreille ? Les joueurs sélectionnés étaient-ils les meilleurs ? Avaient-ils dans les jambes cette expérience qui pouvait freiner les élans des adversaires ? Le choix a-t-il était le bon ? Qui était derrière la sélection alors que des joueurs capables de faire la différence n'ont pas été convoqués, c'est ce que révèlent les professionnels de la balle ronde. En effet, (sous sa coupe, l'EN U23 a enregistré une défaite en septembre dernier face au Ghana (0-1) au stade du 8-Mai 1945 de Sétif. Pourtant, les Algériens avaient arraché un bon match nul à l'aller à Accra (1-1)) et, était chargé par la FAF lors de la signature de son contrat de structurer toutes les sélections U15, U17, U20, U23. Son contrat court sur deux ans avec comme premier objectif de qualifier la sélection U23 pour la CAN de novembre. Une vérité qui se faufile des couloirs de la FAF, puisque celle-ci reconnaitra à ses dépends que «la sélection algérienne des joueurs locaux qui a échoué à se qualifier au prochain championnat d'Afrique des nations au Cameroun, a payé son «manque flagrant de préparation». «Contraints au match nul à l'aller (0-0), au stade Mustapha-Tchaker de Blida, les hommes de Ludovic Batelli ont plié à trois reprises en première mi-temps, face à une sélection marocaine déterminée et mieux en place, samedi soir au stade municipal de Berkane», avait écrit l'instance fédérale dans son compte-rendu. L'histoire de cette formation rappel que la seule et unique «participation de l'Algérie au CHAN remonte à la deuxième édition disputée en 2011 au Soudan, au cours de laquelle elle a terminé le tournoi au pied du podium (4e)». «Ainsi, le Maroc, tenant du titre en 2018, ira défendre sa couronne au Cameroun (...) Quant à l'Algérie, absente depuis 2011 et payant son manque flagrant de préparation, elle devra patienter jusqu'en 2022 où elle prendra part au CHAN qu'elle organisera sur ses terres», conclut la FAF. Une question est plantée aujourd'hui et mériterait une explication de fer «Qui a abandonné les locaux, qui a laissé ces locaux se faire ‘dévorés' par toutes les équipes africaines ? Qui avait promis de les prendre en charge et de leur donner du sens pour affronter les grandes équipés africaines ? Les expériences du passé semblent avoir l'os dur, personne ne retient ces leçons qui font perdre énormément de temps à notre football. Aujourd'hui, l'Equipe nationale est assise confortablement sur le fauteuil réservé au champion d'Afrique. Le boulot de Belmadi est indiscutablement devenu une référence aux yeux du monde. Un exemple impossible à suivre ? Batelli est-il seul responsable de cet énorme gachi ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.