Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Feraoun : «Le problème est lié à la sous-dimension du réseau»
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 12 - 2019

Abordant la mauvaise qualité de l'Internet en Algérie, la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Feraoun a souligné, hier sur les ondes de la radio algérienne, que ce problème est lié principalement à la sous-dimension du réseau.
Intervenant lors de l'émission «l'Invité de la rédaction» de la Chaîne III, Mme Feraoun a dit à ce sujet que les Algériens ont tout le droit de réclamer. Selon elle, la mauvaise qualité des connections à l'Internet déplorée jusqu'alors par les Algériens, est liée à la sous-dimension du réseau. «Le réseau était sous dimensionné», a-t-elle ajouté. Elle a donné plus de détails et d'explications à ce propos. Entre autres, la ministre a dit que, «par exemple, au niveau de la capitale, le réseau était dimensionné pour un débit 512 kilobits par habitant», cela veut dire, a-t-elle expliqué, que l'opération de le faire passer à plusieurs foyers est comme refaire tout le réseau. Elle a révélé aussi que c'est difficile de maintenir le réseau en bon état de fonctionnement, tout en détaillant que «c'est le cas aussi dans les plus grandes villes».
Selon elle, toutes les interconnections demandent des travaux complexes, compte-tenu des «enchevêtrements» des canalisations d'assainissement, d'eau et de gaz en particulier. La ministre Houda-Imane Feraoun a été interrogé, par ailleurs, sur le retard enregistré au sujet de la mise en service du câble à fibres optiques, entre l'Espagne et l'Algérie. Un projet qui aura attendu 18 mois pour devenir opérationnel.
Plusieurs problèmes sont en cause, notamment administratifs, juridiques et organisationnel. En complément du câble reliant Marseille à l'Algérie et celui assurant désormais la jonction entre Valence et Alger, Mme Imène Houda Feraoun a assuré que ces deux installations sécurisent désormais le réseau de communication du pays avec l'étranger. La ministre s'est montrée, durant la même émission, satisfaite quant aux résultats financiers enregistrés sur les trois années par les filières fixes, mobiles et satellitaires du Groupe Télécom. Pour elle, le capital de ce groupe est passé de 129 milliards de dinars à 220 milliards de dinars, «partiellement réinvesti dans les infrastructures», a-t-elle ajouté.
En outre, la ministre a annoncé, également que l'opérateur public de téléphonie mobile Mobilis, qui avait soumissionné pour l'obtention d'une licence de télécommunications au Mali, a obtenu un accord préliminaire d'attribution provisoire d'une licence globale (2G, 3G et 4G) pour se déployer dans ce pays voisin, Elle a expliqué que l'opérateur avait, d'abord, présenté au Conseil des participations d'Etat, un business plan pour obtenir une licence d'opérateur de télécommunications au Mali, ajoutant que l'opérateur avait fait «le nécessaire en déposant un dossier auprès de l'Autorité de régulation malienne et qui a été étudié et examiné au même titre que d'autres soumissionnaires».
Il s'agit d'un accord préliminaire d'attribution provisoire de la licence à l'opérateur algérien qui devra négocier les termes qui seront conclus durant les prochaines semaines afin d'ouvrir une nouvelle filiale du Groupe Télécom Algérie au Mali, a relevé la ministre, ajoutant que l'opérateur «doit se déplacer (au Mali) pour signer les documents et concrétiser les dernières démarches, notamment financières, et démarrer des travaux».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.