Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Algérie-Emirats arabes unis : nécessité de renforcer la coopération bilatérale et de poursuivre les concertations    Douanes: réduire le temps de stationnement des conteneurs dans les ports    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Djerad reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères    Robert Moreno évoque le cas Slimani    Cinq pays au 10eme Festival international du théâtre de Bejaia    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    Les consommateurs dénoncent    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    TIZI-OUZOU : Destruction d'une casemate pour terroristes    BECHAR : Un dealer condamné à 3 ans de prison pour trafic de drogues    L'APN LUI DONNE UN DELAI DE 10 JOURS : Abdelkader Ouali refuse de renoncer à son immunité parlementaire    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Amitié entre les peuples: Ghlamallah prendra part à une conférence en Croatie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    Un "terminus" brutal pour la JSK    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    Les Algériennes en regroupement à Alger    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Convergence de vues entre Tebboune et Erdogan    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Serie A : La Juventus chute face à Naples    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet de traduction des plus importants écrits
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 12 - 2019

L'écrivain, linguiste et chercheur en patrimoine populaire, Dr. Abdelhamid Bourayou a dévoilé, lundi à Boumerdès, une action en cours pour la réalisation d'un projet de traduction des plus importants écrits de la littérature populaire algérienne d'expression française, durant la période coloniale et d'après l'indépendance, vers l'arabe.
Ce projet littéraire, considéré comme une «initiative personnelle», selon une déclaration du Dr. Bourayou à l'APS, est axé sur tout «les écrits des orientalistes français de la période coloniale», avant de s'orienter dans «une 2e phase vers les écrits des auteurs algériens d'expression française à la même époque», a-t-il indiqué.
Le professeur à l'université d'Alger, également auteur de nombreux ouvrages et études dans le domaine, a fait part de la traduction et édition, à ce jour, de «tout ce qui a été écrit sur le rôle de la femme algérienne dans le conte populaire algérien, parallèlement à un ensemble de contes édités et exposés au dernier salon national du livre à Alger».
Dr. Bourayou a cité, entre autres, ouvrages traduits une étude sur le mythe d'«Amour et Psyché» écrit par Apulée au II siècle, il est né vers 125 ap. J. C. à Madaure, à l'époque Numide, non loin de Cirta (actuelle Constantine), l'ouvrage est un classique de l'humanité, connu aujourd'hui sous le nom de l'«Ane d'or».
«Cette traduction de cette œuvre littéraire mondiale, démontrant une similitude avec le roman la «belle et la bête» sera bientôt éditée», a-t-il fait savoir, soulignant l'impératif de présentation des écrits de ce premier romancier de l'humanité, au lecteur algérien, «car Apulée est considéré comme une partie de la culture algérienne et maghrébine en général», a-t-il estimé.
L'écrivain et critique Bourayou a, aussi, signalé la traduction vers l'arabe (par lui), d'un «beau récit», selon son expression, écrit par un auteur algérien (non identifié) traitant de la situation du peuple algérien dans la partie ouest du pays, durant le colonialisme espagnol, a-t-il fait savoir. «Ce récit, écrit sous formes de nouvelles a été découvert, en 1910, par un homme de lettres français», a-t-il, en outre, signalé.
D'autres écrits algériens sont, également, en cours de traduction, en collaboration avec des spécialistes en anthropologie, dont des études en anthropologie réalisées par Dr. Nadhir Maàrouf, ayant occupé nombre de postes de responsabilité et d'enseignement à l'université de Tlemcen, et au Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle d'Oran (Carsc), parallèlement à la traduction d'une étude de terrain sur les coutumes et l'artisanat et leur relation avec les traditions du mariage à Tlemcen, réalisée par Chafika Maàrouf, de l'université de Tlemcen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.