Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Grandes manoeuvres et sourde bataille    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Les Verts face à l'ogre français    249 nouveaux cas, 186 guérisons et 3 décès    Prise en charge de toutes les revendications des fonctionnaires du secteur    Barça : Messi connait sa sanction !    Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Brahim Laâlami reste en prison    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    Situation kafkaïenne des souscripteurs    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française
Littérature
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 12 - 2019

L'écrivain, linguiste et chercheur en patrimoine populaire, le Dr Abdelhamid Bourayou, a dévoilé, lundi, à Boumerdès, une action en cours pour la réalisation d'un projet de traduction des plus importants écrits de la littérature populaire algérienne d'expression française, durant la période coloniale et après l'indépendance, vers l'arabe. Ce projet littéraire, considéré comme une «initiative personnelle» selon une déclaration du Dr Bourayou à l'APS, est axé sur tous «les écrits des orientalistes français de la période coloniale», avant de s'orienter dans «une 2e phase vers les écrits des auteurs algériens d'expression française à la même époque», a-t-il indiqué.
Le professeur à l'université d'Alger, également auteur de nombreux ouvrages et études dans le domaine, a fait part de la traduction et édition, à ce jour, de «tout ce qui a été écrit sur le rôle de la femme algérienne dans le conte populaire algérien, parallèlement à un ensemble de contes édités et exposés au dernier Salon national du livre à Alger».
Dr Bourayou a cité, entre autres ouvrages traduits, une étude sur le mythe d'«Amour et Psyché», écrit par Apulée au IIe siècle ; ce dernier est né vers 125 après J.C. à Madaure, à l'époque numide, non loin de Cirta (actuelle Constantine). L'ouvrage est un classique de l'humanité, connu aujourd'hui sous le nom de «L'Ane d'or». «La traduction de cette œuvre littéraire mondiale, démontrant une similitude avec le roman La Belle et la Bête, sera bientôt éditée», a-t-il fait savoir, soulignant l'impératif de présentation des écrits de ce premier romancier de l'humanité au lecteur algérien, «car Apulée est considéré comme une partie de la culture algérienne et maghrébine en général», a-t-il estimé.
L'écrivain et critique Bourayou a aussi signalé la traduction vers l'arabe (par lui) d'un «beau récit», selon son expression, écrit par un auteur algérien (non identifié) traitant de la situation du peuple algérien dans la partie ouest du pays, durant le colonialisme espagnol, a-t-il fait savoir. «Ce récit, écrit sous forme de nouvelles, a été découvert en 1910 par un homme de lettres français», a-t-il, en outre, signalé.
D'autres écrits algériens sont également en cours de traduction, en collaboration avec des spécialistes en anthropologie, dont des études, réalisées par le Dr Nadhir Maârouf, qui a occupé nombre de postes de responsabilité et d'enseignement à l'université de Tlemcen et au Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle d'Oran (Crasc), parallèlement à la traduction d'une étude de terrain sur les coutumes et l'artisanat et leur relation avec les traditions du mariage à Tlemcen, réalisée par Chafika Maârouf, de l'université de Tlemcen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.