Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La CAF au secours des clubs africains
Football
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 05 - 2020

Chaque club qui a participé à la phase de groupes de la Ligue des champions d'Afrique touchera au moins 550 000 dollars, et 275 000 dollars minimum pour ceux engagés en Coupe de la Confédération.
La crise s'est installée dès les premières heures de l'arrivée du Covid-19. Les clubs de football commençaient à afficher la pire des inquiétudes quant à l'avenir de la saison. La rude bataille commença alors en Europe autour du payement ou non des droits TV, non seulement puisque à cette inquiétude s'ajoute ce débat autour de la baisse ou non des salaires des joueurs. Ce sont les premières flammes parfaites du chaos qui menaçait alors et depuis le niveau des différents clubs de football, signalent grand nombre de confères à l'écoute de l'évolution du football dans le monde, notamment en Europe, et ce, en pleine période du coronavirus. Les clignotants étaient, et sont encore pour certain clubs, au rouge qui saignent financièrement sans trop de bruit. Sur le continent africain, la tension est plus vive, plus critique, le constat est encore plus criard. «Les manieurs du cuir rond pleurent en silence. Déjà en souffrance sur le plan financier avant cette pandémie, les joueurs sont au bord du précipice. L'intervention d'une main divine est vivement souhaitée», alerte un rédacteur d'un journal africain.
Le geste de la CAF, tout est football dans une société presque footballistique. Sans droit télé, sans les revenus de la billetterie et sans la pratique du football, la saignée financière est énorme. «Le fonctionnement de certains clubs en Afrique est tel que seul le président met la main à la poche». Dans de pareilles circonstances, le faire serait très difficile. Pourquoi le ferait-il d'ailleurs s'il n'a rien à gagner en retour ? La Confédération africaine de football semble réagir. Pour l'image et le prestige du football africain, certains clubs habitués aux compétitions africaines viennent de bénéficier d'une bouffée d'oxygène avant qu'ils ne laissèrent des plumes. Le coronavirus ne tue pas que les hommes, il tue aussi lentement les clubs. Qui mieux servira ses «abonnés», ceux de la CAF ? La question vaut bien la chandelle.
La CAF est entrée dans ce formidable jeu, et c'est tant mieux pour elle, et pour son instance, notamment en ces temps de crises ou toutes les compétitions sont à l'arrêt en Afrique. Cette initiative va tenter de limiter la casse, la Confédération africaine à travers le paiement anticipé de la dernière tranche des primes prévues pour les clubs engagés dans ses compétitions interclubs (Ligue des champions et Coupe de la CAF). Une réaction saluée par toutes les fédérations africaines de football, celles qui verront 32 équipes bénéficier de cette enveloppe au moment ou ces clubs du continent font face à d'importantes difficultés financières. C'est dans ce sens que la CAF vient en pompier pour éteindre les feux qui risque de les étouffera plutôt que de devoir attendre jusqu'à la fin de la saison. Ainsi donc, comme signalé plus haut, chaque club qui a participé à la phase de groupes de LDC touchera au moins 550 000 dollars et 275 000 dollars minimum pour ceux engagés en coupe de la Confédération.
Le communiqué de la CAF
«Face aux inquiétudes permanentes causées par la pandémie de COVID-19 à l'origine de la suspension des activités de football sur le continent, la CAF a décidé d'anticiper le paiement de la dernière tranche des primes prévues pour les clubs participant aux compétitions interclubs de la CAF pour la saison 2019/2020. L'initiative qui a d'ores et déjà démarré, a pour but de réduire la charge financière des trente-deux clubs ayant atteint les phases de groupes de la Ligue des Champions de la CAF Total et de la Coupe de la Confédération de la CAF Total, au cours de cette période critique.
Le Sénégal, le Cameroun et l'Egypte mettent fin aux championnats
Par ailleurs, dans un communiqué envoyé aux médias, la Fédération sénégalaise de football a annoncé avoir différé la reprise des championnats de football jusqu'en novembre selon la formule de play-off et play-down. Pour la prise de cette décision, elle informe avoir entendu les rapports de la commission centrale médicale, sur les schémas de reprise et sur l'impact économique du Covid-19. Le Comité d'urgence de l'instance dirigeante, a aussi «approuvé la mise en place d'un plan de relance post Covid-19 du football sénégalais et du budget prévisionnel destiné à alimenter un fonds spécial créé à cet effet» et a décidé d'aller une subvention aux clubs pour faire face aux conséquences de la pandémie. A cet effet, chaque club de ligue 1 recevra la somme de cinq millions de francs CFA, 3.500.000 francs pour tout club de ligue 2, deux millions pour tout club de Nationale 1 (D3) et un million pour chaque club de la Nationale 2, ajoute le même document. Voilà ce qui est fait.
Arrêt définitif de la saison au Cameroun, PWD champion
Après une succession de réunions tenues en visioconférence le mardi 12 mai 2020 entre la FECAFOOT et les parties prenantes du football camerounais, le Comité Exécutif de l'instance faîtière du football au Cameroun a décidé de l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 en raison de la pandémie de Covid-19. En accord avec les textes en vigueur, PWD de Bamenda est déclaré vainqueur du championnat Elite One et sera le représentant camerounais à la Ligue des Champions de la CAF Total la saison prochaine. Dans le même temps, le club Louves Minproff de Yaoundé a été sacré champion de première division de la Ligue de Football Féminin du Cameroun. Ce verdict intervient plus de deux mois après la suspension des compétitions au Cameroun.
Ahly ne sera pas champion…
Enfin, la décision de la Fédération égyptienne concernant la saison sportive 2019-2020 est tombée. Suspendu à la 18e journée pour plus de deux mois, le championnat de première division ne va plus reprendre et donc annulé, officiellement depuis vendredi dernier. Les 17 clubs de l'élite se sont réunis pour se pencher sur l'issue de la saison sportive. Tous n'étaient pas d'accord. 11 ont opté pour l'arrêt définitif et les 6 autres, une annulation pure et simple. Le dernier mot est revenu à la Fédération qui a pris de la décision de s'aligner sur celle prise par la minorité. La saison est annulée en Egypte. Mais Al Ahly et Mokawiloon respectivement 1er et 2ème avant la suspension du championnat sont qualifiés pour la Ligue des Champions CAF. Tandis que Pyramids et Zamalek vont disputer la Coupe CAF. Une mauvaise nouvelle pour Al Ahly qui était sur la voie royale pour décrocher son 42e titre de champion puisqu'il devançait son dauphin de 16 points, mais hélas ! L'Egypte devient donc le 12e pays africain à prendre une telle décision depuis l'avènement du coronavirus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.