Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce qu'il y a de changé dans le rapatriement
Algériens bloqués à l'étranger
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 12 - 2020

Le programme de vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie, lancés le 4 décembre, concernent aussi bien les Algériens qui ont été bloqués à l'étranger depuis mars 2020 après la suspension de tous les vols de et vers l'Algérie, en raison de la pandémie de Covid-19, que ceux qui, sans être bloqués pour cette raison sanitaire, souhaitent regagner le pays pour des raisons exceptionnelles d'urgences notamment d'ordre sanitaire, humanitaire ou en cas de force majeure à caractère professionnel ou économique.
Il s'agit donc, précise Air Algérie, des nationaux recensés aux niveaux des représentations diplomatiques algériennes à l'étranger ainsi que ceux dont les dossiers ont été étudiés par la commission sectorielle compétente. Les nationaux concernés ont été invités à se rapprocher des agences commerciales d'Air Algérie pour l'achat des billets. Le programme des vols de rapatriement sera maintenu jusqu'à la résorption de toutes les demandes des citoyens bloqués à l'étranger, inscrits auprès des représentations consulaires à l'étranger. En outre, la compagnie aérienne nationale informe que cette opération se poursuivra pour les cas d'urgence qui surviennent et qui répondent aux conditions et exigences qu'elle a fixées, en plus du strict respect des dispositions de prévention contre la propagation de la Covid-19, être détenteur d'un billet Air Algérie confirmé sur les vols de rapatriement, être détenteur d'une attestation de test PCR négatif effectué de moins 72h avant le vol attestant de leur état de santé et remplir une fiche d'identification sanitaire.
La fiche sanitaire que les voyageurs doivent remettre au contrôle sanitaire aux frontières de l'aéroport algérien de débarquement, comprend les renseignements sur le vol (la compagnie, le numéro du vol, le numéro du siège dans l'avion, la date et l'heure d'arrivée en Algérie), sur l'itinéraire précis du voyage (les lieux de séjour ou transit avec dates de départ et durées de séjour pour chaque pays et ville) et sur la prise de la température, qui doit être précisée le cas échéant), enfin une partie de la fiche sanitaire est réservée aux renseignements personnels (identité, adresse, coordonnées). Les citoyens concernés sont priés de consulter le lien: rapt.airalgerie.dz pour vérifier leur inscription sur les listes de rapatriement en introduisant leur numéro de passeport. Ces listes seront mises à jour au fur et à mesure du traitement des dossiers par les services concernés. L'obligation pour les ressortissants algériens rapatriés d'être détenteurs d'une attestation de test PCR négatif effectué au moins 72 avant le vol ainsi que leur fiche d'identification sanitaire, signifient sans doute que le séjour en centres de mise en quarantaine n'est pas systématique.
Les vols de rapatriement ont lieu du 23 décembre 2020 au 31 janvier 2021, à sens unique et quotidiennement pour Paris Orly-Alger et Marseille-Alger, trois jours par semaine (les jeudis, samedis et dimanches) pour Lyon-Alger et un jour par semaine, à partir du 4 janvier 2021, pour Lille-Alger (les mardis) et Metz-Alger (les lundis) ; les autres vols se feront dans les deux sens, une fois par semaine (Frankfurt, Alicante, Barcelone, Madrid, Dubaï et Montréal). Dernièrement, répondant aux préoccupations des membres de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a fait savoir que le nombre des Algériens bloqués à l'étranger et souhaitant regagner le pays, «augmente de jour en jour», atteignant actuellement «25.000 personnes». «La compagnie aérienne nationale Air Algérie déploie de grands efforts pour mener à bien l'opération, en dépit des difficultés rencontrées, notamment avec la fermeture de l'espace aérien dans plusieurs pays, ce qui requiert l'obtention d'autorisations exceptionnelles», a-t-il expliqué. De son côté, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris une série de mesures de sécurité et de prévention pour accompagner les décisions prises par les hautes autorités du pays concernant les vols de rapatriement. Les services de la police aux frontières (PAF) aériennes répartis à travers tous les aéroports concernés par le programme des vols en provenance de l'étranger, veillent à la stricte application des protocoles sanitaires approuvés par les autorités compétentes.
Lakhdar A. Voir sur Internet www.lnr.dz.com


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.