Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc conserve sa couronne face au Mali
Une finale décevante de la CHAN
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 02 - 2021

Tenant du titre et plus réaliste, le Maroc a conservé sa couronne en disposant du Mali (2-0) ce dimanche en finale du CHAN-2020 au terme d'un match fermé.
«Aucune sélection n'a réussi à remporter deux finales de suite du CHAN. Nous voulons entrer dans l'histoire de cette compétition». Les Lions de l'Atlas locaux deviennent donc la première sélection de l'histoire à remporter cette compétition sur deux éditions consécutives, ce qui leur permet de rejoindre la RD Congo comme la nation la plus titrée (2 sacres). Objectif atteint pour le sélectionneur du Maroc, Houcine Ammouta ! Ce dimanche, ses hommes ont pris le meilleur sur le Mali (2-0) au terme d'un match hachuré fermé, décevant, caractérisé par des coups francs, où chacun se surveillait avant d'attaquer un joueur adversaire. Tout devenait ennuyeux, plus de saveur, un arbitre mis souvent dans l'obligation de faire appel au VAR, et ce, à chacune des fautes commises. Rien que durant les 30 minutes, 21 fautes ont été sifflées. Les Lions de l'Atlas terminent cette finale par des provocations qui faillirent dégénérer, l'essentiel est fait, ils sont la première sélection de l'histoire à remporter cette compétition sur deux éditions consécutives, ce qui leur permet de rejoindre la RD Congo comme la nation la plus titrée (2 sacres).
Une première mi-temps à coups francs
Comme attendu, les Marocains voulaient, d'entrée, prendre les commandes de la partie, mais c'était une tentative qui a vite échoué puisque ce sont les Maliens qui s'imposent, et ce, malgré la fatigue alors que six des onze joueurs évoluent dans les champions européens. Durant toute la première partie, on voyait sur le terrain deux équipes faisant preuve de nervosité comme en attestent les plusieurs relances ratées et dont les Maliens ne profitaient pas. Cela n'empêchait pas les Lions de l'Atlas A' de se procurer les premières occasions. Dans ce match fermé et haché par de nombreuses fautes, les tenants du titre avaient en face un adversaire plutôt excité, mais aussi, et surtout, imprécis.
Une seconde mi-temps tout autant décevante
Les coéquipiers du capitaine El Kaabi montraient un peu plus de mordant au retour des vestiaires. Après un débordement de Sadaoui côté gauche, le capitaine était ainsi trouvé dans la surface, mais sa reprise était contrée. La riposte malienne ne tardait pas et, sur coup franc, Kanouté disposait d'une énorme occasion, mais sa tête filait juste à côté ! La nervosité s'installe, et les coups pleuvaient de partout. Peu importe, la manière la plus importante est de réussir à placer la balle au fond filets. L'arbitre passa alors tout simplement à la distribution de cartons jaune et même un rouge pour un attaquant Malien, la délivrance marocaine. On relime des penaltys de part et d'autre. Le tournant du match vient dans la foulée. Sur une merveille de corner de Namsaoui, le défenseur central Soufiane Bouftini devançait Sanogo et plaçait une tête imparable pour ouvrir le score (0-1, 69e). Piqués par ce but, les Maliens devenaient de plus en plus brouillons, ne parvenaient pas à proposer une réaction digne de ce nom. Pire, les poulains de Nouhoum Diané pliaient à nouveau sur corner. Bénéficiant d'une remise de Bemaamar, El Kaabi scellait ce match d'une tête plongeante (0-2, 79e). Une belle revanche pour le capitaine marocain, en criant manque de réussite sur ce tournoi et jusque-là buteur seulement sur deux penalties. «Réduit à dix suite à l'expulsion de Samake (90e+3), sanctionné d'un deuxième carton jaune après recours à la VAR pour une semelle sur Bemaamar, le Mali s'incline à nouveau en finale, comme en 2016...» Il faut savoir que «les Lions de l'Atlas sont entraînés par Lhoussine Ammouta, et sont les champions sortants du CHAN qu'ils ont remporté en 2018 chez eux. Au 1er tour, ils ont démarré par un court succès sur le Togo (1-0) grâce à un généreux penalty avant d'être tenus en échec par le Rwanda (0-0). Ils terminent en tête à l'issue de leur succès contre l'Ouganda (5-2) après avoir été menés (1-0) et donc, éliminés quelques minutes ! En quart, le Maroc a sorti la Zambie (3-1) avant d'écarter le pays hôte (4-0) en demi. Il possède la meilleure attaque avec 13 buts».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.