Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Les walis veillent à la mise en œuvre des instructions et mesures en faveur du développement local»
Kamel Beldjoud :
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 04 - 2021

Les walis de la République soumis à une évaluation périodique. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, est revenu, avant-hier jeudi à Alger, sur le rôle économique du wali, en plus de la mise en œuvre des politiques publiques dont les Programmes sectoriels décentralisés (PSD).
«La fonction de wali est d'autant plus importante et sensible qu'il est considéré comme étant le premier responsable au niveau local, en sa qualité de représentant de l'Etat et de délégué du Gouvernement qui veille à la mise en œuvre des instructions et mesures en faveur du développement local», a-t-il indiqué. S'exprimant lors d'une séance plénière au Conseil de la Nation, présidée par Salah Goudjil, le ministre de l'Intérieur, a affirmé que les walis de la République qui s'acquittent de leurs missions en toute responsabilité et sens de l'engagement conformément à leurs prérogatives, sont soumis à une évaluation périodique. Reposant, a observé Kamel Beldjoud, sur des normes spécifiques liées à leurs domaines d'intervention.
«La nomination à ce poste relève des prérogatives du président de la République conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution, où la nomination à cette fonction est soumise à des dispositions spécifiques et des critères précis», a-t-il dit. Rappelant, au passage, que les candidats sont sélectionnés parmi les cadres ayant une expérience dans la gestion locale et un niveau universitaire. Pour le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, la question de la réalisation du développement local exigeait la conjugaison des efforts de tous les acteurs locaux, à savoir les responsables, les élus, la société civile et toutes les compétences, et ce, dans le cadre de la concrétisation des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, notamment à la lumière de la situation sensible que traverse le pays.
«Des problèmes sont enregistrés au niveau de certaines wilayas et résolus en fonction des moyens offerts afin d'améliorer les conditions de vie du citoyen», a assuré Kamel Beldjoud. Reprenant, à l'occasion, un extrait du discours du chef de l'Etat, lors la réunion gouvernement-walis, du mois d'août dernier, consacrée à l'évaluation de la mise en œuvre de ses orientations, relatif à la prise en charge des préoccupations locales. Au cœur, avait indiqué Abdelmadjid Tebboune, des principales missions des walis dans le cadre de l'édification de l'Etat de Droit. Enfin, répondant à une question sur le développement local dans la wilaya de Jijel, Kamel Beldjoud a fait remarquer qu'en dépit des conditions sanitaires dues à la pandémie de Covid-19, une évolution considérable a été enregistrée en termes de critères de développement dans ladite wilaya.
Citant la réception, par la wilaya, fin 2020, de nombre de projets dans différents secteurs, notamment la réception de 236 opérations dans le cadre de programmes sectoriels, 117 opérations dans le cadre des plans de développement de la commune et 317 opérations dans le cadre des programmes de réhabilitation. Mais aussi la prise en charge financière de 264 opérations pour un montant de 4,05 MDS de DA, sur un nombre global de 678 opérations inscrites au profit de 238 zones d'ombre recensées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.