Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Le projet de loi en débat au gouvernement    "Je demande pardon au peuple algérien"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérien Mohamed Meridja candidat au bureau exécutif
Union africaine de judo
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 04 - 2021

L'Algérien Mohamed Meridja a décidé de renouveler sa candidature pour un autre mandat olympique, au bureau exécutif de l'Union africaine de judo, dont le Congrès électif est programmé pour le 18 mai à Dakar au Sénégal, en marge des 42es championnats d'Afrique seniors (messieurs et dames), prévus du 20 au 23 mai.
«Après mûre réflexion, j'ai décidé de renouveler ma candidature au poste de premier vice-président et premier responsable du volet technique au niveau de l'instance, une tâche que j'assume depuis avril 2016», a déclaré à l'APS, Mohamed Meridja, révélant qu'il avait été sollicité pour «prendre les commandes de l'Union». Pour le poste de président de l'Union, deux concurrents seront en lice pour remplacer le Sénégalais Habib Sissoko. Il s'agit de Randrianasoloniako-Niaiko Siteny, président du Comité olympique et sportif de Madagascar et de Abakar Djermah Aumi, président du Comité olympique et sportif du Tchad. Douze autres postes seront également à pourvoir dans le nouveau bureau exécutif de l'UAJ pour le prochain mandat olympique (2021-2024), dont ceux de vice-président (deux), direction d'arbitrage, sportive et coaching et éducation, du secrétariat général et de la trésorerie.
«Mes tâches au niveau de l'exécutif de la Fédération internationale de judo (FIJ) dont les élections auront lieu le 3 juin prochain, ne me permettent pas de briguer le poste de président de l'UAJ qui demande une présence permanente et beaucoup d'effort pour développer davantage le judo dans le continent», a expliqué Mohamed Meridja, qui est aussi directeur général du coaching et de l'éducation au sein de la FIJ, et manager des compétitions internationales de cette instance. «Je préfère continuer à apporter ma contribution au continent auquel j'appartiens, dans le domaine du développement sportif, du coaching et de l'éducation sportive.
Je suis convaincu qu'à partir de mon poste au sein de la FIJ, je peux continuer à rendre service à l'Afrique et aux pays qui la composent», a souligné l'ancien président de la Fédération algérienne de judo (FAJ). Interrogé sur l'élection d'une nouvelle équipe dirigeante au sein de la FAJ, Meridja s'est dit prêt, «comme par le passé», à apporter son soutien et aide au judo algérien. «Je serai toujours à l'écoute de la Fédération algérienne de judo si on me sollicite évidemment. Je peux aider dans beaucoup de choses de part les tâches que j'exerce au plus haut niveau. Notre judo peut revenir sur la scène internationale, avec tout simplement, une bonne planification au niveau national et un sérieux dans le travail avec l'adhésion de tous les acteurs».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.