Télécommunications: intégrer les personnes âgées dans la société de l'information    L'Algérie exprime son inquiétude suite aux derniers développements en Libye et appelle toutes les parties à éviter l'escalade    "Holm", un projet ambitieux d'initiation des écoliers au théâtre    La mort du détenu Hakim Debbazi était "naturelle", l'affaire a été traitée "conformément aux lois de la République"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes, Houza et Aousserd    Formation professionnelle: le secteur apporte son appui aux dix nouvelles wilayas    Goudjil reçoit le chef de la Commission de défense et de sécurité au Conseil fédéral russe    L'ex international algérien Faouzi Mansouri est décédé    Publication du «référentiel des prix de l'immobilier»: Fini, les sous-déclarations ?    Recadrage en règle    Le G5 n'est plus!    Hydrocarbures: L'augmentation des prix des carburants pas à l'ordre du jour    Mondiaux féminins de boxe : Chaib rejoint Khelif en demi-finale    Football - Ligue 2: L'éthique sportive en question    Volley-ball (Nationale Une dames) : Le MC Alger sacré champion    Moula signe la 2e meilleure performance mondiale de l'année    La taille marchande non respectée par certains pêcheurs: Baisse sensible des prix de la sardine    Saison estivale: Lancement d'une opération de contrôle des infrastructures hôtelières    Anesthésistes et réanimateurs: Le syndicat revient à la charge    Urgences médico-chirurgicales de l'hôpital d'Oran: Une unité de Neurologie pour prévenir les séquelles des AVC    Réhabilitation des stades de plus de 10.000 places    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Des gens trop polis    Le rôle prépondérant de l'ANP    Un rempart pour la République    Chiellini fait ses adieux aux tifosi    «400 athlètes espagnols seront aux JM»    Sebgag donne le coup de starter    El Hadjar tourne en mode recyclage    Une tentative de coup d'Etat déjouée dans la nuit du 11 au 12 mai    Un statu quo des plus précaires    Les nombreux défis de la Première ministre    Des équipements médicaux à exporter    La sardine entre 250 et 400 dinars    Les «ambitions» d'un ministre    Les sapeurs-pompiers veillent au grain    Précarité de la condition féminine    Le ministre de la Justice réagit    L'Algérie ne reniera jamais ses amis    40 poètes participent    Ce qu'a dit le roi des numides    L'Algérie est engagée à soutenir toutes les causes justes, mue par les nobles valeurs de sa Glorieuse Révolution    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    L'Algérie restera "fidèle" à ceux qui l'avaient soutenue lors de la Révolution nationale    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Un héritage civilisationnel qui refuse de disparaître    D'autres chats à fouetter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage
CAN-2021
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 01 - 2022

Avant la rencontre, les pronostics n'étaient pas favorables. C'était une mission impossible. Son parcours dans cette coupe d'Afrique des Nations ne serait que peine perdue, elle n'a pas l'énergie qui puisse militer en sa faveur, et les 8e ne seraient qu'un match vide pour les Aigles de Carthage ! Mais le discours changea au bout de la 47e, ce dimanche à Garoua (Cameroun), lorsque le capitaine et taulier, Msakni file avec le ballon, élimine Ndidi au passage avant de prendre la décision de décocher cette frappe pure et dure depuis la surface pour envoyer la balle au fond des filets du gardien Nigeria. Un coup parfait, et quelques minutes plus tard, l'adversaire évoluera à 11 après que l'arbitre sénégalais Maguette N'Diaye, après recours à la VAR, transformait le carton jaune d'Iwobi, fraîchement entré en jeu, en carton rouge suite à sa semelle sur Msakni (66e) !
Il fallait deviner que les Maghrébins étaient en totale confiance pour mener à terme une rencontre qui s'annonçait difficile, voire même impossible pour grand nombre d'observateurs. On pensait que l'équipe nigériane n'allait pas trop dépenser d'énergie afin de la préserver pour la suite de la compétition, puisque donnée favorite. Nous allons assister à une domination effective des Nigérians durant les 30e dernières minutes de la partie, mais les Tunisiens, amoindris par plusieurs joueurs, ne pouvaient que se mobiliser et se donnaient à fond mais pour riposter comme ce fut le cas lors du débordement de Moses Simon, conclu par la frappe d'Aribo déviée en corner par Ifa. Exemplaires de solidarité, de discipline et de courage, les hommes de Mondher Kebaier, absent du banc pour cause de suspension et de Covid, parvenaient à faire déjouer complètement des Nigérians méconnaissables.
Le Nigeria avec une possibilité de faire prolonger la partie, aller aux prolongations avec une égalisation dans les dernières minutes mais Sadiq croisait trop sa frappe ! Ce sont bien les Tunisiens qui joueront leur billet pour les demi-finales samedi prochain face au Burkina Faso ! De son côté, le Nigeria, qualifié peut-être un peu hâtivement de nouveau grand favori après la phase de groupes, devra rapidement se relever avant d'affronter le Ghana en mars dans les barrages de la Coupe du monde 2022, sous les ordres de son futur sélectionneur José Peseiro, nommé avant la compétition.
Le Burkina Faso efface la Gabon difficilement
Quel match ! Quel arbitre ! Ce fut une partie ou le temps additionnel n'est pas important (3e au lieu de 6e) dirigée par l'arbitre Marocain Redouane Jiyed, cet homme désigné pour le premier 8e de la CAN-2021 qui a opposé ce dimanche le Burkina Faso au Gabon (1-1, 7-6 tab).
Cet arbitre, outre un penalty sifflé de manière très sévère à l'encontre des Panthères (mais raté par Bertrand Traoré), et une erreur de son assistant sur un hors-jeu signalé trop vite et à tort juste après l'égalisation gabonaise, le Marocain s'est surtout fait remarquer par son attitude cavalière tout au long du match. En attestent les 16 cartons (15 jaunes et un rouge) distribués durant la partie !
Ce total représente évidemment le record de cette édition en la matière ! Plus globalement, Jiyed a donné l'impression d'avoir du mal à contrôler ses nerfs, comme lors de l'action du penalty, durant laquelle il apostrophe le gardien des Panthères, Jean-Noël Amonome, en lui demandant avec véhémence de garder ses pieds sur la ligne : «Sur la ligne ! Sur la ligne ! Pas derrière, pas devant, vas-y maintenant, je te parle, sur la ligne ! Sur la ligne ! Sur la ligne, maintenant !» Une soirée compliquée pour l'officiel...et un match qui lui échappa tout cela en voulant arquer sn passage par la rigueur d'arbitrage. Il y a eu erreur Monsieur l'Arbitre, «vous avez gâché cette partie, dommage».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.