Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Macron et Le Pen repartent en campagne sur le terrain
Présidentielle française
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 04 - 2022

Le Président et candidat centriste Emmanuel Macron ainsi que la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, qui s'affronteront le 24 avril au deuxième tour de la présidentielle française, sont dès lundi repartis en campagne sur le terrain pour aller chercher les voix des électeurs, notamment à gauche.Arrivé en tête dimanche avec 27,85% des voix, plus de quatre points devant la candidate du Rassemblement National (23,15%), le Président sortant s'est rendu à Denain (nord), un fief de sa rivale d'extrême droite.
Lors d'un bain de foule, il a été interpellé sur un de ses projets phare controversé, le report à 65 ans de l'âge de la retraite. «J'ai voté pour vous mais je le regrette, vous n'aimez pas beaucoup les retraités», l'a interpellé une femme, le candidat répondant qu'il voulait œuvrer à une «retraite plus décente».
«Je suis là pour pour convaincre, écouter aussi (…), j'essaie de clarifier mon programme en montrant qu'il est juste et social. J'ai vu beaucoup de jeunes qui m'ont dit +j'ai voté M. Mélenchon+, j'essaie de les convaincre», a expliqué M. Macron.
Avec 21,95% des voix, Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise (LFI, gauche radicale), a fait, de très loin, le meilleur score de gauche, avec un électorat jeune et populaire, courtisé par les deux qualifiés du second tour.
Entré tardivement en campagne en raison de la guerre en Ukraine, avec peu de déplacements et un seul grand meeting, M. Macron, pour lequel «rien n'est joué» pour le second tour, sera beaucoup plus présent sur le terrain avant le 24 avril, avec notamment un meeting géant annoncé samedi à Marseille (sud).
Mme Le Pen n'entend pas non plus céder un pouce de terrain et a annoncé un déplacement surprise dans l'Yonne (centre) lundi avec comme thématique «pouvoir d'achat et inflation, conséquences sur les agriculteurs».
Elle a axé toute sa campagne sur le pouvoir d'achat et fait passer au second plan ses thèmes de prédilection, lutte contre l'immigration et priorité nationale, laissant outrances et saillies radicales à son rival d'extrême droite Eric Zemmour (7,07%).
Une stratégie qui lui a réussi puisqu'elle a réalisé le score le plus élevé de l'extrême droite au premier tour d'une présidentielle.
M. Macron et Mme Le Pen ont absolument besoin d'élargir leur base électorale du premier tour, notamment à gauche. Les deux camps ont utilisé la même formule de «tendre la main», en particulier aux électeurs de M. Mélenchon, arbitre du deuxième tour. Sans appeler à voter Macron, ce dernier a exhorté dimanche soir ses partisans à ne pas donner la moindre voix à Mme Le Pen.
Mais pour Jordan Bardella, président du RN, «il y a beaucoup d'électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui ne veulent pas de la retraite à 65 ans, qui ne veulent pas remettre la politique de la France entre les mains de McKinsey et d'autres cabinets privés et qui je pense (…) voteront pour Marine Le Pen au second tour».
Trois candidats malheureux à gauche, l'écologiste Yannick Jadot (4,63% des voix), le communiste Fabien Roussel (2,28%), la socialiste Anne Hidalgo (1,75%), ont explicitement appelé leurs électeurs à voter Emmanuel Macron.
La candidate de la droite traditionnelle Valérie Pécresse (4,78% des voix) a annoncé pour sa part son intention de voter «en conscience» pour Emmanuel Macron.
L'enjeu va aussi être de mobiliser les électeurs alors que le premier tour a été marqué par une forte abstention (25,14%) et une désagrégation spectaculaire des deux partis historiques français, le parti socialiste et la droite républicaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.