Fête de l'indépendance: le MAE rend hommage à ses diplomates et cadres décédés en fonction    JM: programme des athlètes algériens    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Saïd Chanegriha promu au grade de général d'armée (Vidéo)    JM/Handball - dames (match de classement) : l'Algérie s'incline face à la Macédoine du Nord (31-23) et termine 8e    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Mali: les sanctions de la Cédéao levées, le nouveau calendrier électoral dévoilé    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    60e anniversaire de l'indépendance : une série de mesures adoptées pour permettre aux citoyens d'assister au défilé militaire    ANP: Saïd Chanegriha promu au grade de Général d'armée par le Président Tebboune    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Hawza    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    JM (8e journée) : tableau des médailles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Géostratégie en gestation    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    Tebboune à coeur ouvert    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    «Nous revenons par la grande porte»    Contacts établis avec Ziyech    10e place pour Reguigui en course en ligne    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les atouts et l'avantage compétitif mis en avant
Industrie de l'hydrogène en Algérie
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 05 - 2022

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a mis en avant, avant-hier samedi à Alger, les atouts et l'avantage compétitif de l'Algérie dans l'industrie de l'hydrogène. «L'Algérie possède de grands atouts et un avantage compétitif, qui lui permettent d'occuper une bonne place pour investir dans l'industrie de l'hydrogène», a-t-il dit. Citant les ressources en gaz naturel disponibles pour appuyer la production de l'hydrogène bleu.Intervenant à l'ouverture de la 26ème Journée de l'énergie, Mohamed Arkab a assuré que l'Algérie était en mesure de jouer un rôle prépondérant dans la production de l'hydrogène au niveau régional. «Les premières données démontrent que l'Algérie dispose de grandes potentialités qui l'habilitent à avoir un rôle régional prépondérant dans ce domaine, à la faveur d'un immense potentiel d'énergie solaire, de réseaux étendus et intégrés pour le transport de l'électricité et du gaz, de réserves hydriques considérables et d'importantes capacités en matière de recherche et de développement», a-t-il indiqué.
Faisant remarquer qu'à court et à moyen terme, l'hydrogène bleu produit à partir du gaz avec séquestration des émissions de carbone est important, pour ainsi développer de l'hydrogène vert, produit à partir des énergies renouvelables avec efficacité et faisabilité économiques élevées. L'Algérie, a poursuivi le ministre de l'Energie et des Mines, jouit également d'une position stratégique, de ports et d'infrastructures pour le transport du gaz permettant de répondre à la demande locale, régionale et mondiale sur l'hydrogène, outre sa longue expérience dans les technologies utilisées dans ce domaine, ainsi que la disponibilité d'expertises techniques et de capacités de conception dans le secteur de l'énergie pour contribuer à la fabrication locale d'équipements de production d'hydrogène.
«Toutes ces capacités devront permettre à notre pays de s'intégrer rapidement dans la dynamique régionale de développement de l'hydrogène», a-t-il dit.
Le ministère de l'Energie et des Mines, a rappelé Mohamed Arkab, avait été chargé par le Gouvernement d'élaborer une stratégie nationale de développement de l'hydrogène. A travers, a-t-il ajouté, une commission interministérielle composée des secteurs de l'énergie, de la transition énergétique, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, des start-ups et de la finance, en plus du Commissariat aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique
(Cerefe).
Le développement de l'hydrogène en Algérie, a encore indiqué le ministre de l'Energie et des Mines, requiert un ensemble d'exigences essentielles et de relever plusieurs défis afin de créer un environnement économique idoine. Notamment la préparation d'un cadre législatif et réglementaire approprié, la définition des secteurs prioritaires pour l'utilisation de l'hydrogène, la préparation et la qualification du capital humain et de la recherche scientifique, la réalisation des études nécessaires à la construction de projets pilotes, l'examen des modes de financement et le développement des relations et des opportunités de coopération internationale.
Pour sa part, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a estimé, que le nouveau modèle économique auquel aspire l'Algérie doit s'adapter à la nature des défis futurs et aux ressources naturelles et richesses dont elle recèle.
«A travers une lecture attentive et éclairée des autres expériences, nous prenons conscience que la transition énergétique sûre, souple, lucrative et durable est une transition totale et globale à tous les niveaux, sur tous les plans et dans tous les secteurs, étant un mix d'énergie souple caractérisé par la cohésion systémique et structurelle jouissant d'une acceptation socio-économique aux avantages établis avec un système structuré», a-t-il indiqué.
La transition énergétique, a-t-il poursuivi, implique d'opérer des changements dans divers domaines, à l'instar du numérique, des technologies et du domaine social. Plaidant, au passage, pour une transition énergétique adaptée aux spécificités nationales afin d'assurer une transition énergétique renforcée et durable. «La transition énergétique doit être une transition lucrative, sûre, globale et adaptée aux spécificités nationales pour réaliser l'efficacité économique», a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.