Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    Real - Ancelotti : "Les jeunes n'ont pas joué comme ils savent le faire"    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Tottenham : Conte ne lâche pas Tuchel après leur altercation    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    L'Algérie présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deux morts, six disparus et un seul rescapé: Un navire coule à l'entrée du port de Ténès
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 12 - 2009

Un navire de marchandises battant pavillon togolais, le «Karim Junior», avec à son bord neuf membres d'équipage, a sombré, tôt dans la matinée d'hier, après avoir violemment heurté le brise-lames du port de Ténès, dans la wilaya de Chlef. Bilan de ce drame, deux morts, six disparus et un rescapé. Selon un communiqué du commandement des gardes-côtes, hier à 5h40, l'équipage composé quatre Syriens, deux Egyptiens, deux Indiens et un Libanais a, en raison du mauvais temps, perdu le contrôle du navire qui était en rade dans l'attente de renter au port pour un chargement d'une cargaison de déchets ferreux. Le navire, en raison du mauvais temps (un vent de 60 noeuds nautiques et une visibilité très faible), est allé heurter le brise-lames du quai ouest du port de Ténès, avant de commencer à couler.
Selon la même source, l'unité 226 des gardes-côtes soutenue par le remorqueur Chlef-4, ont alors tenté d'intervenir, mais la force des vagues et le fait que le cargo était pris dans les rochers n'ont pas permis de s'approcher du «Karim Junior». Il a été alors fait appel à un hélicoptère de recherche et de sauvetage espagnol et des plongeurs de la protection civile, ce qui a permis de sauver un des membres d'équipage de nationalité égyptienne et de repêcher deux autres corps, en cours d'identification. Les six autres marins sont portés disparus et les recherches continuent pour les retrouver.
Nous avons rendu visite au rescapé égyptien à l'hôpital de Ténès où il est soigné pour de légères blessures et encore sous le choc. Il nous raconte: «Tout cela s'est passé très vite, nous étions en rade quand soudain le vent a brisé les amarres de l'ancre qui maintenait le navire à environ 800 mètres du port. Aussitôt nous avons jeté l'ancre de secours mais le vent est devenu plus fort, dirigeant notre bateau droit vers les récifs du port. Le choc était terrible, je ne sais comment je me suis retrouvé dans le bassin du port et là des sauveteurs m'ont repêché et m'ont conduit à l'hôpital».
Ayant appris la nouvelle, le wali s'est rendu au port de Ténès pour suivre les opérations de sauvetage. En début d'après-midi, c'était au tour du ministre des Transports de se rendre sur les lieux. Sur place, le responsable du gouvernement a été informé des circonstances du naufrage et des moyens mis en oeuvre pour retrouver les six autres disparus. Quelques heures plus tard, le ministre s'est rendu au chevet du rescapé pour lui faire part de sa compassion en lui assurant que tous les moyens seront déployés pour retrouver le reste de l'équipage.
Il faut signaler que cette tempête a été annoncée par les services météorologiques et un BMS (bulletin météo spécial) a été diffusé auparavant. Des vents d'une rare violence ont soufflé durant toute la nuit de lundi à mardi atteignant selon la station météorologique de Ténès des pointes de 110 km/h.
Selon les gardes-côtes, une enquête maritime a été ouverte par la commission centrale de sécurité de la navigation maritime dont les membres se sont déplacés sur les lieux, avec à sa tête le directeur de la marine marchande, avec la participation du chef des affaires maritimes au sein du corps des gardes-côtes et des représentants des secteurs concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.