Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Consécration du 22 février Journée nationale, un acquis pour le peuple et pour l'Algérie    Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    La BM plaide pour un nouveau contrat social    HIRAK : quo vadis ?    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Madar joue la carte des «primes »    Qui pour driver l'équipe samedi ?    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les études lancées en janvier: Une nouvelle aérogare internationale pour Alger
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 12 - 2011

Les études de réalisation d'une nouvelle aérogare internationale à Alger, d'une capacité de 10 millions de passagers/an, seront lancées au mois de janvier 2012.
Cette importante infrastructure aéroportuaire devrait en principe être livrée dans 24 mois. C'est ce qu'a annoncé hier le PDG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d'Alger (SGSIA), M. Tahar Allache. Dans une déclaration à l'APS, le responsable de la SGSIA a souligné que les avis d'appel d'offres pour le choix des bureaux techniques chargés de l'élaboration des études de réalisation de cette future infrastructure, qui viendra augmenter les capacités de l'aéroport international Houari Boumediene, seront lancés au début du mois de janvier 2012. Selon M. Allache, les travaux de réalisation de cette infrastructure aéroportuaire d'un coût prévisionnel de 33 milliards de dinars seront lancés dès la fin des études techniques. Ce projet, qui sera réceptionné en 2018, comprend la réalisation notamment d'un bâtiment aérogare pour les passagers, d'un parking pour avions et d'un autre pour automobiles d'une capacité minimale de 6.000 places. Cette infrastructure publique sera construite, conformément aux normes internationales, sur un terrain de 65 hectares situé entre l'actuelle aérogare internationale et le nouveau salon d'honneur de l'aéroport.
M. Allache a d'autre part indiqué que ce projet, entrant dans le cadre du schéma directeur de l'aéroport d'Alger, résultait de l'étude et de l'analyse des besoins en capacités et en installations à prévoir pour ce dernier, une fois arrivé à saturation. Avant de décider de lancer le projet, la SGSIA a pris en considération les enjeux relatifs à la croissance marquée de la demande mondiale en matière de transport aérien, l'opportunité et la faisabilité d'une aérogare comme «hub» dédié à la compagnie nationale Air Algérie et la mise en place progressive de la politique de «l'Open sky» entre les pays. Le développement des alliances entre les compagnies aériennes, l'émergence à l'avenir de compagnies charters en Algérie et la mise en exploitation d'une nouvelle génération de gros-porteurs, figurent également parmi les facteurs pris en compte par les concepteurs du projet. D'une capacité globale avoisinant les 12 millions de passagers/an, l'aéroport d'Alger est composé d'une aérogare pour les vols internationaux, d'une autre pour les vols intérieurs et d'une troisième pour les vols charters. Inaugurée le 5 juillet 2006, l'actuelle aérogare internationale de l'aéroport a une capacité de 6 millions de passagers/an.
D'autre part et toujours selon le PDG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d'Alger, 4,480 millions de passagers ont transité depuis le début de l'année à ce jour par l'aéroport international d'Alger, «ce qui est un très bon niveau». M. Allache a signalé que le trafic des passagers au niveau de l'aéroport d'Alger connaît, depuis 2006, une progression globale annuelle de l'ordre de 8%. Le PDG de la SGSIA a relevé, toutefois, que les lignes domestiques ont connu, au cours des deux dernières années, une baisse du trafic de 20% engendrée notamment par la mise en service de plusieurs tranches de l'autoroute Est-Ouest et le développement du transport ferroviaire. «Nous avions un problème de baisse du nombre de passagers sur les lignes domestiques et nous sommes en train de rattraper ce manque», a-t-il dit.
Concernant les actions menées pour le développement des activités de l'aéroport d'Alger, il a annoncé que des négociations étaient en cours entre la SGSIA et la wilaya d'Alger afin de disposer d'un terrain destiné à réaliser des dépôts pour le fret. A ce propos, il a indiqué que le volume annuel du fret «ne dépasse pas actuellement les 2.000 tonnes/an, en raison notamment de l'exiguïté des espaces de stockage situés à l'aéroport d'Alger».
A une question sur les programmes de recrutement et de formation des personnels mis en œuvre par l'entreprise, M. Allache a fait savoir qu'une soixantaine de jeunes universitaires ont été recrutés cette année pour renforcer l'effectif de l'aéroport, déjà fort de 1.300 employés. S'agissant de la coopération établie entre l'aéroport d'Alger et celui de Paris, M. Allache a estimé que le contrat de gestion signé en 2006, entre les deux entreprises, avait permis d'atteindre un «niveau considérable» d'échange d'expérience et un «renforcement du professionnalisme» des personnels de l'aéroport. «Nous sommes en train de procéder à la professionnalisation de nos personnels dans le cadre de ce contrat, mais aussi en faisant appel aux compétences nationales», a-t-il souligné.
Par ailleurs, M. Allache a indiqué, également, qu'un programme de marketing, prônant la participation aux manifestations internationales et l'adhésion aux réseaux mondiaux des gestionnaires d'aéroports, est en cours d'application dans le but d'augmenter l'attractivité de l'aéroport d'Alger qui abrite actuellement 18 compagnies aériennes étrangères et deux nationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.